Free Music Production

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FMP.

Free Music Production

Fondation 1969
Fondateur Jost Gebers, Peter Brötzmann, Peter Kowald, Alexander von Schlippenbach
Genre Musique improvisée, free jazz
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Site web FMP

Free Music Production, plus connu sous sa forme abrégée FMP, est un label allemand de jazz et de musique improvisée basé au départ à Berlin, puis à Borken en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Le label a été fondé par Jost Gebers, Peter Brötzmann, Peter Kowald, et Alexander von Schlippenbach en 1969, et est spécialisé dans l'improvisation libre et le free jazz, principalement européen, avec une relation forte avec l'Allemagne. FMP est né d'une volonté de s'organiser et de posséder une indépendance face aux maisons de disques[1].

FMP a été créé la même année qu'un autre label allemand extrêmement important, ECM, créé par Manfred Eicher. Ce sont les deux labels qui ont eu le plus d'influence sur la musique improvisée Européenne[2]. Les deux labels ont toutefois pris des directions différentes, FMP étant plus proche du travail de Cecil Taylor, et des fureurs de Peter Brötzmann, tandis que ECM a choisi une voie plus poétique et aérée, influencée par Paul Bley[2].

Le premier album du label est European Echoes, de Manfred Schoof. Parmi les musiciens les plus connus qui ont enregistré pour FMP figurent Peter Brötzmann et Cecil Taylor.

Outre l'entourage musical des fondateurs du label (Peter Kowald, Alexander Von Schlippenbach), FMP a enregistré la plupart des musiciens de free européens importants des années 1970 à nos jours : Joëlle Léandre, Michel Portal, Barre Phillips, Keith Tippett, Han Bennink, Evan Parker, Barry Guy, mais aussi une partie de l'avant-garde américaine: Cecil Taylor, Anthony Braxton, Sam Rivers, William Parker...

La musique contemporaine fait aussi partie des productions du label, bien qu'en moindre proportion que la musique improvisée. La musique de compositeurs comme Iannis Xenakis, Terry Riley ou Giacinto Scelsi est par exemple présente chez FMP.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Peter Brötzmann, l'insurgé, Jazzman n°138, août 2007, p.31
  2. a et b Steve Lake et Paul Griffiths, Horizons touched: the music of ECM, Granta UK,‎ 2007 (ISBN 978-1-86207-880-2) [détail des éditions], The Free Matrix, Interview with Manfred Eicher, p. 219

Liens externes[modifier | modifier le code]