Crossover (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crossover et Enjambement.

Dans le contexte musical, le crossover (ou chiasmatypie) désigne une hybridation, un croisement entre un style de musique et un autre, voire plusieurs autres (ex. Jazz, Rock et Latin Music par exemple). C'es une pratique courante de la world music, mais également une tendance générale des styles musicaux actuels.

Chaque époque possède son « révisionnisme esthétique » et forge, en quelque sorte ses goûts à la « mode du jour » et cela, même en musique : il n’est pas question pour le genre « crossover » d’abandonner l’authenticité de l’opéra ou de la musique pop-rock, mais plutôt d’écouter ces deux styles d’une façon nouvelle et plus contemporaine. Cette réinterprétation et ce mélange d'éléments du passé constituent une forme de postmodernisme.

Alan Stivell a créé dans les années 1970 un crossover systématique, partant d'un premier crossover interceltique, pour l'universaliser en englobant le maximum de genres et cultures. Dans des styles différents, Eumir Deodato, Bob James, Jimmy Smith, Head Hunters, ou Ry Cooder en sont quelques autres exemples.

Ce sont des fusions de plusieurs mondes musicaux croisant de nombreux styles allant du Rock, à la Soul music, de l'Afro aux musiques actuelles, du jazz au blues, de la musique orientale ou africaine à la musique occidentale, du pop-rock à l’opéra, etc.[1]


Artiste Crossover[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. exemple de musique crossover avec le soprano André Vásáry qui passe du pop au lyrique dans une seule et même chanson