Note bleue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Notes bleues (en bleu sur cette partition) : l'altération descendante des 3e, 5e et 7e degrés

Dans le jazz ou le blues, la note bleue (en anglais blue note) est une note jouée ou chantée avec un léger abaissement, d'un demi-ton au maximum, et qui donne sa couleur musicale au blues, note reprise plus tard par le jazz[1]. Les notes bleues peuvent être considérées comme des notes ajoutées à la gamme majeure ; ces notes sont les 3e, 5e et 7e degrés abaissées d'un demi-ton[2].

Origine[modifier | modifier le code]

Le terme blue vient de l'abréviation de l'expression anglaise Blue devils (littéralement « diables bleus », qui signifie « idées noires »). La note bleue est utilisée par les musiciens et les chanteurs de blues et de jazz à des fins expressives, pour illustrer la nostalgie ou la tristesse lors de la narration d'une histoire personnelle.

L'origine de la note bleue se trouve dans le système musical pentatonique africain. La confrontation des Noirs américains avec le système tonal européen et ses sept degrés a engendré l'adaptation du troisième et du septième degré (absents de leur gamme) en les infléchissant d'un demi-ton soit vers le mode mineur, soit vers le mode majeur. D'où l'ambiguïté du climat harmonique et affectif de cette musique dans laquelle coexistent les tonalités majeure et mineure, joie et tristesse (le mode mineur et le mode majeur ne sont pas automatiquement joie ou tristesse, l’interprétation de ces modes est différente pour toutes personnes selon la façon que l'on a de ressentir la musique).

Le système pentatonique est également répandu en Asie et dans d'autres pays. Ainsi, on peut retrouver la note bleue dans la musique folklorique celtique : la bent note ou note longue joue un rôle essentiel dans la musique irlandaise, utilisée dans le chant ou par des instruments à anche libre tels que l'harmonica ou l'accordéon, pour exprimer de la même manière la plainte, la tristesse ou la nostalgie.

Théorie musicale[modifier | modifier le code]

À partir de la gamme pentatonique mineure (do - mi bémol - fa - sol - si bémol)[modifier | modifier le code]

Fichier audio
Note bleue en gamme pentatonique mineure (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?


La note bleue est une note supplémentaire, la quarte augmentée (ou la quinte diminuée) de la tonalité principale (do), soit fa#.
La gamme altérée devient donc do - mi bémol - fa - fa# - sol - si bémol

Blues scale common.png

À partir de la gamme diatonique majeure (do - ré - mi - fa - sol - la - si)[modifier | modifier le code]

Fichier audio
Note bleue en gamme diatonique majeure (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?


Il y a deux notes bleues : la tierce est remplacée par la tierce mineure (mi par mi bémol) et la septième est remplacée par la septième mineure (si par si bémol).
La gamme altérée devient donc do - ré - mi bémol - fa - sol - la - si bémol. La fonction harmonique reste majeure malgré ces deux intervalles mineurs.

En réalité ces altérations par demi-tons sont jouées de façon moins rigoureuses, les musiciens pouvant les faire varier en quarts de tons ou plus selon leur inspiration et leur volonté de créer des dissonances et un sentiment de plainte.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Blue Note fête soixante-dix ans au service du jazz », Le Monde, 7 avril 2009.
  2. http://how-to-play-blues-guitar.com/blues-concepts/blue-notes/

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Blue note » (voir la liste des auteurs)