Sergio Pérez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sergio Pérez

{{{alternative}}}

Sergio Pérez en 2011.

Nom complet Sergio Pérez Mendoza
Surnom Checo
Date de naissance 26 janvier 1990 (24 ans)
Lieu de naissance Drapeau du Mexique Guadalajara
Nationalité Drapeau du Mexique Mexicain
Années d'activité Depuis 2011
Qualité Pilote automobile
Numéro 11 (depuis 2014)
Équipe Drapeau : Suisse Sauber (2011-2012)
Drapeau : Royaume-Uni McLaren (2013)
Drapeau : Inde Force India (Depuis 2014)
Nombre de courses 62
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 2
Podiums 4
Victoires 0
Site web sergioperez.mx

Sergio Pérez Mendoza, né le 26 janvier 1990 à Guadalajara, est un pilote automobile mexicain. Depuis 2014, il pilote pour Force India en Formule 1 et devient le premier Mexicain en Grand Prix depuis Héctor Rebaque en 1981.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts en sport automobile[modifier | modifier le code]

Sergio Pérez débute sa carrière en monoplace en 2004, dans le championnat Skip Barber National Championship aux États-Unis, à l'âge de quatorze ans. Il est soutenu par la compagnie Telmex de Carlos Slim Helú, géant mexicain des télécommunications. Il poursuit sa carrière en Europe en 2005 dans le championnat allemand de Formule BMW, qu'il termine quatorzième en 2005 puis sixième en 2006.

En 2007, il accède au championnat de Grande-Bretagne de Formule 3 avec l'écurie T-Sport et remporte le titre dans la catégorie National class avec quatorze victoires. Toujours en Formule 3 britannique en 2008, il fait longtemps figure de prétendant au titre mais termine quatrième derrière le trio des pilotes Carlin Motorsport.

Lors de l'hiver 2008-2009, il s'engage dans le championnat GP2 Asia Series et remporte deux succès. Sa saison d'apprentissage dans le championnat principal est plus discrète mais il se révèle en 2010 avec quatre victoires en GP2 Series, dont un succès dans les rues de Monaco, et la deuxième place finale au championnat.

La Formule 1[modifier | modifier le code]

2011 - 2012 : Sauber[modifier | modifier le code]

Photo de Pérez pilotant sa Sauber C30 de 2011 lors des essais libres du Grand Prix d'Espagne 2011.
Sergio Pérez au Grand Prix d'Espagne 2011.
Photo de Pérez pilotant sa Sauber C31 de 2012 lors des qualifications du Grand Prix de Malaysie 2012.
Sergio Pérez au Grand Prix de Malaisie 2012.

Au mois d'octobre 2010, l'écurie suisse Sauber officialise son engagement en Formule 1 pour la saison 2011 aux côtés du Japonais Kamui Kobayashi[1]. Ce recrutement s'accompagne de la venue de Telmex en tant que commanditaire.

Pour sa première course en Formule 1 à l'occasion du Grand Prix d'Australie, le 27 mars 2011, il franchit le drapeau à damier à la septième place[2] avant d'être disqualifié à la suite d'une non-conformité de son aileron arrière.

Le 22 mai 2011, il inscrit ses premiers points à l'issue du Grand Prix d'Espagne qu'il termine à la neuvième place. Le 28 mai 2011, lors de la troisième partie des qualifications du Grand Prix de Monaco, il sort de la piste, heurte violemment le rail de sécurité et glisse à grande vitesse dans le muret en face du tunnel, à l'endroit où était sorti Karl Wendlinger en 1994[3]. Évacué en ambulance, il souffre d'une commotion cérébrale et d'une entorse de la cuisse.

Remplacé par Pedro de la Rosa lors du Grand Prix du Canada, Pérez fait son retour à Valence. Malgré sa régularité, il subit la baisse de performance de sa Sauber en cours de saison. Néanmoins, il rentre à nouveau dans les points à quatre reprises en terminant septième à Silverstone, huitième au Japon et dixième à Singapour et en Inde. Il se classe seizième du championnat du monde des pilotes avec quatorze points inscrits. Il abandonne à trois reprises au cours de la saison, à chaque fois en raison de problèmes mécaniques.

En 2012, il termine huitième de la manche inaugurale en Australie puis, au Grand Prix de Malaisie, dispute la victoire à Fernando Alonso et obtient son premier podium en Formule 1 en se classant deuxième. Il ne marque aucun point jusqu'au Grand Prix du Canada où il finit troisième. Il termine par la suite neuvième en Europe à Valence. À Silverstone, il abandonne après un accrochage avec Pastor Maldonado. Deux semaines plus tard, il termine sixième en Allemagne et, après deux courses sans points, obtient son troisième podium de la saison en se classant deuxième, derrière Lewis Hamilton, du Grand Prix d'Italie. Il termine les six dernières courses hors des points et finit dixième du championnat avec trois podiums.

2013 : McLaren[modifier | modifier le code]

Sergio Pérez au Grand Prix de Malaisie 2013.

Le 28 septembre 2012, l'écurie McLaren annonce que Sergio Pérez remplace Lewis Hamilton, en partance vers Mercedes, à partir de la saison 2013[4].

Le 13 novembre 2013, Sergio Pérez annonce qu'il ne pilotera plus pour McLaren en 2014 où il est remplacé par Kevin Magnussen. L'annulation du Grand Prix du Mexique qui devait faire son retour au calendrier en 2014 a précipité sa chute. Telmex, le plus grand fournisseur de connexions de téléphones fixe et mobile au Mexique, qui a permis le placement de Pérez chez McLaren souhaitait sponsoriser sa course nationale afin d'avoir une exposition mondiale. À la suite de l'annulation, Carlos Slim, le patron de Telmex, renonce à honorer l'accord contractuel qui aurait fait de Telmex le sponsor-titre de McLaren après le retrait de Vodafone. En conséquence, McLaren se sépare de Perez[5],[6],[7].

2014 : Force India[modifier | modifier le code]

Le 12 décembre 2013, Sergio Perez est confirmé comme pilote titulaire chez Force India pour la saison 2014 aux côtés de Nico Hülkenberg[8]. Il termine dixième de la manche inaugurale en Australie. En Malaisie, il ne peut pas prendre le départ à cause d'une boîte de vitesse bloquée mais il se classe troisième de la course suivante, à Bahreïn.

Le 8 juin 2014, dans l'avant-dernier tour du Grand Prix du Canada, Sergio Pérez se décale alors que Felipe Massa, cinquième, est sur le point de le doubler, ce qui provoque un violent accident et leur double abandon. Pérez est sanctionné par la FIA pour conduite dangereuse.

Carrière avant la Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats de Sergio Pérez en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Poles positions Victoires Podiums Meilleurs tours Abandons Points inscrits Classement
2011 Sauber F1 Team C30 Ferrari 056 V8 Pirelli 17 0 0 0 0 3 14 16e
2012 Sauber F1 Team C31 Ferrari 056 V8 Pirelli 20 0 0 3 1 5 66 10e
2013 Vodafone McLaren Mercedes MP4-28 Mercedes V8 Pirelli 19 0 0 0 1 2 49 11e
2014 Force India VJM07 Mercedes V6 Pirelli 6 0 0 1 0 2 20 10e

Notes et références[modifier | modifier le code]