Caterham F1 Team

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caterham F1 Team
logo

Discipline Formule 1
Localisation Drapeau du Royaume-Uni Leafield, Oxfordshire
Drapeau : Malaisie Kuala Lumpur, Malaisie
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau de Malaisie Tony Fernandes
Directeur Drapeau de la France Cyril Abiteboul
Directeur technique Drapeau du Royaume-Uni Mark Smith
Pilotes 10 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi
9 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson
Pilotes essayeurs Drapeau des États-Unis Alexander Rossi
Drapeau des Pays-Bas Robin Frijns
Caractéristiques techniques
Châssis CT05
Moteurs Renault Energy F1-2014
Pneumatiques Pirelli
Résultats
Début en CM F1 GP de Bahreïn 2010
GP disputés 77
Points marqués 0
Titres constructeurs 0
Titres pilotes 0
Victoires en Grands Prix 0
Podiums 0
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0

Caterham F1 Team est une écurie de Formule 1 propriété de Tony Fernandes et engagée sous ce nom à partir du championnat 2012. À sa création, si la raison sociale de l'écurie est 1Malaysia Racing Team Sdn Bhd, elle est présentée à la presse sous la dénomination Lotus F1 Racing lors de sa création à l'automne 2009. L'équipe est ensuite engagée en championnat du monde sous les noms Lotus Racing en 2010 et Team Lotus en 2011.

Historique[modifier | modifier le code]

2009 : création de l'écurie Lotus F1 Racing[modifier | modifier le code]

Le logo initial de l'écurie lors de sa première dénomination « Lotus F1 Racing »

En 2009, la FIA lance un appel d'offres pour accueillir de nouvelles équipes à compter de 2010. L'écurie de Formule 3 Litespeed F3 est intéressée et approche le propriétaire de la compagnie aérienne malaisienne AirAsia, Tony Fernandes, pour obtenir un soutien financier. L'écurie présente sa candidature sous le nom de « Litespeed Lotus », ce qui provoque les foudres de Lotus Cars, la société mère du Team Lotus d'origine, qui souhaite protéger son nom et sa réputation si nécessaire. Le 12 juin 2009, la liste des équipes pressenties pour 2010 entrée est diffusée et la candidature de Litespeed Lotus n'est pas retenue.

En , suite au retrait de BMW Sauber et à la libération d'une nouvelle place en championnat du monde, le gouvernement malaisien reprend à son compte l'idée de création d'une écurie de Formule 1, dénommée Lotus F1 Team, afin de promouvoir le constructeur automobile national Proton, groupe automobile fondé en 1983 et qui détient 80 % de Lotus Cars depuis 1998. Cette nouvelle écurie sera la propriété du gouvernement malaisien et d'un consortium d'entreprises malaisiennes regroupant notamment Proton, les propriétaires du circuit international de Sepang et la compagnie aérienne AirAsia de Tony Fernandes à qui est confiée la direction de l'équipe, Mike Gascoyne étant nommé directeur technique.

Le 15 septembre 2009, la FIA annonce que Lotus F1 Team, qui n'a pas de connexion avec l'écurie automobile originelle britannique si ce n'est le soutien de la veuve et du fils de son fondateur, a obtenu son inscription pour disputer le championnat du monde de Formule 1 2010. L'équipe est basée à Hingham, dans le Norfolk en Angleterre mais disposera à terme d'une autre usine à proximité du circuit de Sepang. Les moteurs sont fournis par Cosworth, la boîte de vitesse par Xtrac et l'équipe utilise la soufflerie de Fondtech (société présente en Formule 1 au début des années 1990 avec son écurie l'écurie de course Fondmetal) pour développer la monoplace.

2010 : Première saison sous le nom Lotus Racing[modifier | modifier le code]

Logo de l'écurie avec la dénomination « Lotus Racing », utilisé en 2010
Lotus T127 sur le circuit de Catalunya en février 2010

Pour sa première saison, Lotus fait appel à deux pilotes confirmés, Jarno Trulli et Heikki Kovalainen tandis que le jeune malais Fairuz Fauzy est nommé troisième pilote. En raison de sa préparation limitée, les débuts en compétition sont difficiles : les Lotus sont à plus de cinq secondes de la pole position à Bahreïn. Toutefois, les monoplaces se classent le plus souvent devant les deux autres nouvelles équipes, Marussia F1 Team et HRT, ce qui lui permet de prétendre à la dixième place du championnat des constructeurs.

Dès la mi-saison, Fernandes et son écurie se trouvent confrontés à des problèmes extra-sportifs. Le 2 juin 2010, Force India lance une action en justice contre Aerolab/Fondtech, société fondée par Mike Gascoyne et Jean-Claude Migeot et contre Lotus Racing car Force India estime que la Lotus T127, aperçue dans la soufflerie d’Aerolab à la fin de l'année 2009, est directement inspirée de la Force India VJM02[1].

Le 12 septembre 2010, à l'issue du Grand Prix d'Italie, Cosworth annonce avoir obtenu un accord de principe avec Lotus Racing pour cesser de fournir ses moteurs dès la fin de la saison alors que l'écurie s’était engagée pour trois ans avec Cosworth[2].

Le 24 septembre 2010, Tony Fernandes, patron de Lotus Racing, annonce avoir acheté à David Hunt la licence du nom Team Lotus. Cet accord permettrait à Lotus Racing de reprendre le nom historique et l’héritage du Team Lotus[3]. Dès le lundi 27 septembre, Proton, propriétaire de Lotus Cars, annonce son intention d'empêcher Fernandes de rebaptiser son écurie Team Lotus en 2011. Selon Proton, la marque Team Lotus n’a jamais appartenu à David Hunt et Fernandes n’en est donc pas propriétaire.

Proton finit par se retirer du partenariat avec 1Malaysia Racing Team, qui roule sous le nom de « Lotus Racing », car la firme automobile juge Fernandes coupable d’atteintes répétées à l’image de la marque Lotus. De plus, Proton souhaite engager sa propre écurie, indépendamment du projet piloté par Fernandes, en 2011. Lotus Racing, Group Lotus et Proton entament une procédure judiciaire pour définir l'utilisation du nom « Lotus » en compétition[4].

L'écurie se classe dixième du championnat du monde des constructeurs, sans avoir inscrit de point. Elle bénéficiera donc pour la saison 2011 du transport gratuit du matériel.

2011 : Deuxième saison sous le nom Team Lotus[modifier | modifier le code]

Pour sa seconde saison, l'équipe connaît quelques changements, à commencer par l'inscription au championnat sous l'appellation Team Lotus[5], malgré la contestation de Lotus Cars.

La boîte de vitesses et le système hydraulique Xtrac sont remplacés par ceux de la Red Bull RB5[6], et le moteur Cosworth par le V8 Renault RS27[7]. Enfin, plusieurs responsables techniques de Force India, dont Mark Smith, rejoignent Mike Gascoyne au sein de l'équipe technique[8]. Les pilotes restent Jarno Trulli et Heikki Kovalainen alors que l'essayeur Fairuz Fauzy quitte l'écurie[9] et est remplacé par Karun Chandhok[10]. La T128, de couleur verte et jaune, est présentée le 31 janvier[11].

Après les trois premiers Grands Prix, l'équipe malaise n'a toujours pas inscrit de point mais a progressé en performances[12]. Tony Fernandes annonce le 27 avril avoir racheté le constructeur britannique Caterham[13]. Le 27 mai 2011, le juge Peter Smith rend son verdict public, autorisant Tony Fernandes à utiliser le nom de « Team Lotus » acheté à David Hunt. Néanmoins, Group Lotus plc obtient gain de cause pour continuer à utiliser la livrée or et noir. Seule l'écurie de Tony Fernandes peut nommer ses châssis de Formule 1 « Lotus » alors que Lotus Renault GP continue d'adopter la dénomination « Renault »[14].

2012 : Engagement sous le nom Caterham F1 Team[modifier | modifier le code]

La Caterham CT01 en essais à Jerez en février 2012.

Au mois de janvier 2012, Tony Fernandes annonce que les équipes de F1 et de GP2 déménageront dans les installations de l'ancienne écurie de Formule 1 Super Aguri F1 à Leafield dans le Oxfordshire au mois d'août, probablement durant la période de fermeture obligatoire des usines. L'usine d'Hingham sera utilisée pour les installations de Caterham Composites et de Caterham Technology & Innovation, deux branches de Caterham Group.

Le 17 février, l'écurie se sépare de Jarno Trulli, remplacé par Vitaly Petrov[15].

En 2012, l'écart avec Marussia s'est réduit. Lors du Grand Prix d'Australie, les deux Caterham abandonnent sur problèmes technique tandis que les Marussia récupèrent la dixième place du championnat synonyme de revenus supplémentaires à la fin de la saison. Lors des Grands Prix suivants, Caterham améliore ses résultats, sans toutefois égaler la quatorzième place de Timo Glock, pilote Marussia en Australie. Il faut attendre le Grand Prix de Monaco et la treizième place d'Heikki Kovalainen pour récupérer la dixième place du championnat. Lors du Grand Prix de Singapour, Timo Glock finit douzième et permet à son équipe de reprendre la dixième place du championnat. Vitaly Petrov double, dans les derniers tours, Charles Pic et finit onzième du Grand Prix du Brésil : Caterham termine finalement dixième du championnat des constructeurs.

Peu avant le Grand Prix du Brésil, Caterham annonce le recrutement de Charles Pic.

2013 : Nouveau duo de pilotes[modifier | modifier le code]

Début février 2013, l'écurie aligne Giedo Van der Garde aux côtés de Charles Pic pour le Championnat du monde de Formule 1 2013. Tony Fernandes quitte la direction de l'écurie dont il reste propriétaire et nomme le Français Cyril Abiteboul à sa tête. La saison commence difficilement : si, comme depuis ses débuts, Caterham reste en fond de grille, les deux Marussia F1 Team les devancent régulièrement. Caterham doit même rappeler son ancien pilote-titulaire Heikki Kovalainen pour mettre au point la monoplace, ce que les deux pilotes novices ne sont pas en mesure de faire.

Grâce à des moyens techniques et financiers plus élevé que ceux de Marussia, Caterham inverse peu à peu la tendance face à son rival russe de fond de grille : au Grand Prix de Grande-Bretagne, Charles Pic termine la course devant les Marussia. Il en va de même aux GP d'Allemagne et de Hongrie où Van der Garde termine quatorzième. Toutefois, Caterham termine la saison au onzième rang, derrière Marussia au championnat du monde des constructeurs.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats de l'écurie Caterham F1 Team en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Grands Prix disputés Points inscrits Classement
2010 Drapeau de Malaisie Lotus Racing Lotus T127 V8 Cosworth Bridgestone Drapeau de l'Italie Jarno Trulli
Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen
19 0 10e
2011 Drapeau de Malaisie Team Lotus Lotus T128 V8 Renault Pirelli Drapeau de l'Italie Jarno Trulli
Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen
Drapeau de l'Inde Karun Chandhok
19 0 10e
2012 Drapeau de Malaisie Caterham F1 Team Caterham CT01 V8 Renault Pirelli Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen
Drapeau de la Russie Vitaly Petrov
20 0 10e
2013 Drapeau de Malaisie Caterham F1 Team Caterham CT03 V8 Renault Pirelli Drapeau de la France Charles Pic
Drapeau des Pays-Bas Giedo Van der Garde
19 0 11e
2014 Drapeau de Malaisie Caterham F1 Team Caterham CT05 V6 Renault Pirelli Drapeau du Japon Kamui Kobayashi
Drapeau de la Suède Marcus Ericsson
1 0 11e


Tableau synthétique des résultats de l'écurie Caterham F1 Team en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
2010 Lotus Racing Lotus T127 Cosworth V8 CA2010 Bridgestone BAH AUS MAL CHI ESP MON TUR CAN EUR GBR ALL HON BEL ITA SIN JAP COR BRÉ ABU 0 10e
Jarno Trulli 17e Np. 17e Abd 17e 15e* Abd Abd 21e 16e Abd 15e 19e Abd Abd 13e Abd 19e 21e*
Heikki Kovalainen 15e 13e Nc 14e Np Abd Abd 16e Abd 17e Abd 14e 16e 18e 16e* 12e 13e 18e 17e
2011 Team Lotus Lotus T128 Renault V8 RS27-2011 Pirelli AUS MAL CHI TUR ESP MON CAN EUR GBR ALL HON BEL ITA SIN JAP COR IND ABU BRÉ 0 10e
Heikki Kovalainen Abd 20e 16e 19e Abd 14e Abd 19e Abd 16e Abd 15e 13e 16e 18e 14e 14e 17e 16e
Jarno Trulli 13e Abd 19e 18e 18e 13e 16e 20e Abd Abd 14e 14e Abd 19e 17e 19e 18e 18e
Karun Chandhok 20e
2012 Caterham F1 Team Caterham CT01 Renault V8 RS27-2012 Pirelli AUS MAL CHI BRN ESP MON CAN EUR GBR ALL HON BEL ITA SIN JAP COR IND ABU USA BRÉ 0 10e
Heikki Kovalainen Abd 18e 23e 17e 16e 13e 18e 14e 17e 19e 17e 17e 14e 15e 15e 17e 18e 13e 18e 14e
Vitaly Petrov Abd 16e 18e 16e 17e Abd 19e 13e Np 16e 19e 14e 15e 19e 17e 16e 17e 16e 17e 11e
2013 Caterham F1 Team Caterham CT03 Renault V8 RS27-2013 Pirelli AUS MAL CHI BAH ESP MON CAN GBR ALL HON BEL ITA SIN COR JAP IND ABU USA BRÉ 0 11e
Charles Pic 16e 14e 16e 17e 17e Abd 18e 15e 17e 15e Abd 17e 19e 14e 18e Abd 19e 20e Abd
Giedo Van der Garde 18e 15e 18e 21e Abd 15e Abd 18e 18e 14e 16e 18e 16e 15e Abd Abd 18e 19e 18e
Légende
Légende : ici
  • * le pilote n'a pas fini la course, mais a été classé parce qu'il a parcouru plus de 90 % de la distance de la course.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Force India en conflit avec Aerolab et Lotus Racing, sur motorsport.nextgen-auto.com, consulté le 2 juin 2010
  2. Lotus rompt son contrat avec Cosworth, sur motorsport.nextgen-auto.com, consulté le 13 septembre 2010
  3. Lotus Racing devient Team Lotus, sur motorsport.nextgen-auto.com, consulté le 25 septembre 2010
  4. Proton refuse à Fernandes le droit d'utiliser le nom Team Lotus, sur motorsport.nextgen-auto.com, consulté le 27 septembre 2010
  5. Lotus Racing s'engage sous le nom Team Lotus en 2011, sur tomorrownewsf1.com, consulté le 12 décembre 2010
  6. Lotus dispose du train arrière d'origine Red Bull, sur tomorrownewsf1.com, consulté le 12 décembre 2010
  7. Renault, fournisseur moteur pour Lotus Racing sur www.tomorrownewsf1.com, consulté le 12 décembre 2010
  8. Mark Smith chez Lotus, sur sports.orange.fr, consulté le 12 décembre 2010
  9. Fairuz Fauzy quitte Lotus, sur motorsport.nextgen-auto.com, consulté le 12 décembre 2010
  10. (en) « Karun Chandhok, pilote de réserve chez Lotus en 2011 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24, sur teamlotus.co.uk, consulté le 23 mars 2011
  11. http://www.f1imagazine.com/?p=2931, consulté le 31 janvier 2011
  12. http://www.fan-f1.com/f1/2011/actualite/10217-F1-Dimanche-Le-Team-Lotus-fier-de-sa-course.html
  13. http://motorsport.nextgen-auto.com/Team-Lotus-confirme-le-rachat-de-Caterham,22176.html
  14. (en) « Both Lotus' claim High Court Victory », planetF1.com,‎ 2011-05-27 (consulté en 2011-05-27)
  15. http://fr.sports.yahoo.com/17022012/1/17022012113203.html

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]