Gare du Bourget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Bourget
Image illustrative de l'article Gare du Bourget
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Ville Le Bourget
Quartier Molette
Adresse Place des Déportés
93350 Le Bourget
Coordonnées géographiques 48° 55′ 50″ N 2° 25′ 33″ E / 48.93066, 2.4257848° 55′ 50″ Nord 2° 25′ 33″ Est / 48.93066, 2.42578  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Service (RER)(B)
Caractéristiques
Ligne(s) La Plaine à Hirson
Voies 4
Quais 2 latéraux et 1 central
Zone 3 (tarification Île-de-France)
Historique
Ouverture 1863
Correspondances
Bus et Noctilien Voir Correspondances

La gare du Bourget est une gare ferroviaire française de la ligne de La Plaine à Hirson, située sur le territoire de la commune du Bourget, dans le département de la Seine-Saint-Denis en région Île-de-France. La gare est également limitrophe, au sud, de la commune de Drancy (quartier de Paris Campagne).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains de la ligne B du Réseau express régional d'Île-de-France (RER).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare du Bourget est située au point kilométrique (PK) 9,365 de la ligne de La Plaine à Hirson, entre les gares de La Courneuve - Aubervilliers et Drancy. Elle est gare de raccordement avec la ligne de la grande ceinture de Paris. Le triage du Bourget est situé à l'est environ un kilomètre après la gare voyageurs.

Vue du pont de la D30 entre Drancy et le Bourget avec, à gauche, la rue de la Station (Drancy), au centre, les voies ferrées et le quartier de la rue de la Butte (Drancy) et, à droite, la gare du Bourget.
Vue du pont de la D30 entre Drancy et le Bourget avec, à gauche, la rue de la Station (Drancy), au centre, les voies ferrées et le quartier de la rue de la Butte (Drancy) et, à droite, la gare du Bourget.

.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment voyageurs vue de la cour de la gare vers 1900
Le bâtiment voyageurs vue de la cour de la gare vers 1900.

La station du Bourget-Drancy est achevée en 1863. Elle est située à 9 km de Paris et à 8 km de Sevran. Elle est complètement détruite par les Prussiens lors de la guerre franco-prussienne de 1870. Reconstruite en 1871, elle se transforme progressivement en gare de triage et engendre de nombreux emplois[1].

Du 27 mars 1942 au 23 juin 1943, quarante-deux convois de déportation du camp de Drancy sont partis de la gare du Bourget-Drancy, essentiellement pour Auschwitz[2].

Elle est rénovée en 2008, dans le cadre du programme RER B Nord+ : le bâtiment principal est remis à neuf, des ascenseurs installés et les quais modernisés.

Service voyageurs[modifier | modifier le code]

Une rame MI 79 stationnée en gare.

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs avec guichets. Elle est équipée d'une borne libre-service SNCF.

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les trains de la ligne B du RER. En 2008, sa fréquentation se situait à 17 200 voyageurs par jour en semaine[3].

Correspondances[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les lignes 133, 143, 146 et 152 du réseau de bus RATP, par les lignes 607, 609 et 610 du réseau de bus TRA, par la ligne 703 du réseau de bus Autobus du Fort et, la nuit, par la ligne N42 du réseau de bus Noctilien.

Triage du Bourget[modifier | modifier le code]

Le triage, au début du XXe siècle.
Gare de triage du Bourget. Au centre, un convoi nucléaire le 12 décembre 2012 entre les Pays-Bas et La Hague contenant 6,7 tonnes de combustible nucléaire usagé à base d'uranium.

Bien que portant le nom de « gare de triage du Bourget », elle est implantée sur la commune de Drancy[4]. Le triage du Bourget est l'un des deux seuls triages par gravité de wagons de fret SNCF subsistant en 2010 en Île-de-France avec celui de Villeneuve-Saint-Georges.

Il est constitué d'un ensemble de faisceaux ou groupes de voies s'étendant de la gare d'Aulnay-sous-Bois jusque celle du Bourget (de la province vers Paris). Il existe une installation de transbordement de marchandises des camions vers les wagons et vice versa. Quelques voies de manœuvres sont destinées à récupérer les wagons chargés ou bien à déposer ceux-là lorsqu'ils sont vides. Le faisceau de réception comprend 16 voies électrifiées par caténaire 25 000 V, destinées à accueillir les trains de marchandises de diverses provenances. L'entrée à ce faisceau côté Aulnay-sous-Bois est gérée par le poste 3 du Bourget situé au voisinage de la gare du Blanc-Mesnil ; celle côté Paris est gérée par le poste 2, situé en face de la gare de Drancy. Ce faisceau mesure 750 m. Une fois le train arrivé et la machine rentrée au dépôt, un agent démailleur est chargé, selon un plan précis, de supprimer les liaisons mécaniques et pneumatiques entre certains wagons et de vider l'air dans les réservoirs de freins pour que celui-ci soit poussé plus aisément par la machine de bosse. Ces opérations terminées, la machine de bosse se met en position sur la voie de pousse et, via un système de télécommande géré par un automate du poste 2, elle pousse les wagons « défreinés » et « désaccouplés » entre eux en respectant une certaine vitesse pour qu'ils puissent arriver sur la bonne voie une fois la bosse franchie. L'opération est contrôlée en temps réel par le conducteur de la machine, un agent démailleur, l'automate du poste 2 ainsi que par le freineur, qui peuvent arrêter la manœuvre à tous moments, si cela s'impose.

Au niveau de ce faisceau, il y a les grands ateliers de travaux avec une dizaine de voies de remisage, où les wagons de fret, sont inspectés et réparés quand cela est jugé nécessaire ; de deux bosses, bosse A et bosse B, avec entre les deux bosses, le poste de démaillage ; du faisceau de formation constitué de 48 voies électrifiées, dont une dizaine partiellement, géré coté Aulnay par le poste 2 et par les postes A et B coté Paris. Ce faisceau permet de recevoir les wagons tombés par gravité de la bosse. Ces wagons sont envoyés par l'automate sur des voies bien précises en fonction de la destination du wagon. La tête du faisceau au niveau du poste 2 est constituée de ponts-frein primaire et secondaires répartis un peu partout en aval de la bosse. Cela permet de freiner les wagons ou groupes de wagons arrivant de la bosse. Le pont-frein primaire permet de réduire la vitesse du wagon afin que les ponts-frein secondaires puissent adoucir sa course et qu'il puisse accoster les autres à vitesse lente.

Après que le train est entièrement formé, il est vérifié au niveau des dispositifs de freinage, des dispositifs de chargements, de l'insertion des étiquettes de chargements et de destinations ainsi que de la conformité à circuler sur le réseau ferré national (RFN). Une fois ces opérations effectuées, la machine sortant du dépôt pourra se mettre en tête du train et procéder aux opérations de sécurité de freinage et de configuration du train ; du dépôt ou remisage des engins moteurs électriques et thermiques. Il comprend quatre entrées. Au niveau des postes A et B, il y a une entrée pour les locomotives électriques et une entrée pour les engins thermiques pour chaque poste. Il comprend aussi trois sorties : poste A, poste B et poste 1. Il est composé d'un local où les remiseurs-dégareurs ainsi que le surveillant de dépôt peuvent gérer les entrées/sorties ainsi que la disposition des locomotives pour qu'elles puissent assurer leurs trains.

Il y a une installation de ravitaillement en combustible pour les engins thermiques, une installation de ravitaillement en sable pour tous les engins moteurs et plusieurs passerelles permettant une visite de sécurité de la toiture des engins électriques ; d'un faisceau d'attente nord (FAN) composé de huit voies (un groupe de deux et deux groupes de trois) qui permet de garer les trains en avance ou de retarder leurs expéditions. Il permet aussi d'y laisser les engins moteurs qui font l'objet aussi d'une relève de personnel dans une période de temps très courte (limité à 2-h). L'accès au FAN peut se faire côté poste 1 situé dans le voisinage de la gare du Bourget qui gère l'entrée/sortie côté Paris, ou par le poste B qui gère l'entrée/sortie côté Aulnay.

Tout le triage est encadré par des voies de circulation permettant aux trains arrivant ou partant de pouvoir circuler avec moins de contraintes que sur les voies de service précédemment citées. Les plus longues vont du poste 1 jusqu'au poste 3. Il y en a d'autres destinées aux machines seules venant de Bobigny de rentrer au dépôt et d'autres pour les trains de fret ayant pour origine le faisceau de formation de sortir directement en ligne.

Il est notamment utilisé pour le tri de wagons de combustible nucléaire usagé.

Le triage du Bourget permet de trier environ 1800 wagons/jours et d'expédier une centaine de trains par jour environ. La majeure partie des trains tirés sont des trains de wagons isolés (plusieurs chargeurs/clients dans un même train). Ils ont diverses destinations, la plupart sont des inter-triages avec des relations :

- Le Bourget - Sotteville-lès-Rouen
- Le Bourget - Achères/Mantes-la-Jolie/Bonnières-sur-Seine
- Le Bourget - Valenton/Villeneuve-Saint-Georges
- Le Bourget - Vaires-sur-Marne/Châlons-en-Champagne/Metz/Woippy
- Le Bourget - Dijon/Gevrey-Chambertin
- Le Bourget - Brétigny-sur-Orge/Orléans-Les Aubrais/Vierzon ou Saint-Pierre-des-Corps
- Le Bourget - Tournan-en-Brie/Grandpuits/Marles-en-Brie/Troyes
- Le Bourget - Mitry/Compiègne/Tergnier/Somain
- Le Bourget - Survilliers/Creil-Petit Thérain/Lens/Amiens/Lille/Dunkerque

Il y est aussi réalisé des dessertes d'installations, comme le ravitaillement en carburant du dépôt de La Villette, le transport de bière par Kronembourg, la desserte des usines Total de Grandpuits et des usines de sucre avoisinantes, la desserte des ciments Calcia, Laforet et Paris Contenairs du port de Gennevilliers, ainsi que le charbon destiné à alimenter les chaufferies CPCU pour le chauffage urbain.

[réf. nécessaire]

Projets[modifier | modifier le code]

Gare du Bourget de la Grande Ceinture.

Tram Express Nord[modifier | modifier le code]

En surplomb de la gare SNCF se trouve l'ancienne gare de la ligne de la grande ceinture de Paris, qui doit reprendre du service avec le Tram Express Nord. La gare du Bourget devrait être en correspondance avec lui en 2017.

Ligne 7 du métro[modifier | modifier le code]

Un prolongement de la ligne 7 du métro de Paris jusqu'au Bourget est envisagé à long terme (avant 2030). Un prolongement ultérieur jusqu'au musée de l'air et de l'espace a même été envisagé, mais il pourrait s'avérer redondant avec la ligne 17.

Lignes 16 et 17 du Grand Paris Express[modifier | modifier le code]

En outre, la gare du Bourget devrait être desservie par la ligne 16 et par la ligne 17[5] du Grand Paris Express : cette dernière rejoindra l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. La gare souterraine, située dans le triangle formé par le RER B, la Grande Ceinture et l'avenue de la Division Leclerc (ex-RN2), comportera quatre voies, deux pour la ligne 16 et deux pour la ligne 17, et les quais seront situés à une profondeur de 22,5 mètres[6]. La conception de la gare est confiée à Elizabeth de Portzamparc[7] .

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M.Mérille et G.Géraud, La ligne de M.Gargan, Amarco éditions, p. 128
  2. http://fr.topic-topos.com/plaque-du-souvenir-le-bourget
  3. Dossier de presse RER B Nord+ - Publié le 14/06/2013
  4. Gare de triage, Drancy, fiche sur la gare de triage, sur topic-topos.com. Consulté le 29 juin 2013.
  5. Maitrise d'œuvre architecturale pour les gares de la ligne rouge du réseau de transport public du Grand Paris : Le Bourget RER, Clichy-Montfermeil, Noisy-Champs et Villejuif Institut Gustave Roussy. - Bulletin officiel des annonces des marchés publics - 21 août 2012
  6. Présentation de la réunion publique au Bourget (gare du Bourget RER) - 10 décembre 2013 - Société du Grand Paris
  7. Désignation des maîtres d’œuvre et architectes des lignes 14 Nord, 16 et 17 Sud - Société du Grand Paris - 16 septembre 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Aéroport CDG 2 B3
Mitry - Claye B5
Drancy (RER) (B) La Courneuve - Aubervilliers Robinson B2
Saint-Rémy-lès-Chevreuse B4
Massy - Palaiseau B6
(Paris-Nord B1)