Gare de Massy - Palaiseau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Gare de Massy - Verrières ni Gare de Massy TGV.
Massy - Palaiseau
Image illustrative de l'article Gare de Massy - Palaiseau
La façade sud de l'ancienne gare RATP côté rue.
Localisation
Pays France
Commune Massy
Quartiers Atlantis (RER B) et
Vilmorin (RER C)
Adresse Avenue Carnot
91300 Massy
Coordonnées géographiques 48° 43′ 27″ N 2° 15′ 34″ E / 48.724114, 2.259434 ()48° 43′ 27″ Nord 2° 15′ 34″ Est / 48.724114, 2.259434 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP pour (RER)(B)
SNCF pour (RER)(C)
Exploitant RATP et SNCF
Services TGV et (RER)(B)(C)
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Ligne de Sceaux
Grande ceinture de Paris
Paris-Montparnasse à Monts (LGV)
Voies (RER)(B) : Quatre voies
(RER)(C) : Trois voies
Nombreuses voies de service
Quais (RER)(B) : Deux quais centraux
(RER)(C) : Un quai central et un quai latéral
Transit annuel 8 479 103 (2011) (RER B)
Zone 4 (tarification Île-de-France)
Altitude 85 m
Historique
Ouverture 1854 (ligne de Sceaux)

1883 (ligne de Grande Ceinture)
1991 (gare de Massy TGV)

Correspondances
Bus et Noctilien Voir Correspondances routières
Grandes Lignes Gare de Massy TGV

La gare de Massy - Palaiseau est une gare ferroviaire française de la ligne de Sceaux, située sur le territoire de la commune de Massy dans le département de l'Essonne en région Île-de-France.

Ouverte en 1854 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), c'est aujourd'hui une gare exploitée par la Régie autonome des transports parisiens (RATP) desservie par les trains de la ligne B du RER. À proximité, la gare de la Grande Ceinture exploitée par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) et officiellement nommée gare de Massy - Palaiseau - Grande-Ceinture est desservie par les trains de la ligne C du RER. Enfin, une troisième gare, celle de Massy TGV, a été ouverte en 1991 sur la LGV Atlantique ; elle est desservie exclusivement par le TGV.

L'ensemble constitue un important pôle multimodal de la banlieue sud de Paris, desservi par 21 lignes de bus et fréquenté par plus de 45 000 voyageurs quotidiens[1].

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Il y a en fait sur cet emplacement trois gares :

De plus, le site accueille un important atelier de maintenance de la RATP. Il y eut également un faisceau de voies de garage avec une butte de triage. Dans les années 1950, la manœuvre des wagons était assurée par une loco vapeur 140-C du dépôt de Trappes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 7 juin 1846, le chemin de fer de Paris à Sceaux est inauguré, avec un système original à voie large, le système Arnoux[3]. L'extension de la ligne à voie unique jusqu'à Orsay est ouverte au public le 29 juillet 1854, avec création d'une gare à Massy, l'actuelle gare de Massy - Verrières[4]. Lors de la construction de la ligne de Grande ceinture et afin de créer une correspondance, une nouvelle gare est ouverte en 1883, tant aux voyageurs qu'aux marchandises, à mi-chemin des gares de Massy et de Palaiseau dans une plaine encore vierge de toute habitation : elle prend le nom de Massy - Palaiseau. Située à hauteur de la gare de Ceinture, elle se situe toutefois à distance, ce qui rend les échanges de voyageurs malaisés. La différence d'écartement entre les deux lignes empêche l'échange de wagons, et impose la construction d'un quai de transbordement des marchandises. En 1886, la ligne de Choisy-le-Roi à Massy - Verrières (surnommée ligne de grande ceinture stratégique) atteint la gare de Massy depuis Choisy-le-Roi : la ligne de Sceaux sort alors de son isolement et Massy devient un noeud ferroviaire. Le 22 mai 1891, la ligne de Sceaux est mise à voie normale et doublée entre Bourg-la-Reine et Orsay[5].

Entre 1919 et 1923, au lendemain de la Première Guerre mondiale, la réalisation de la ligne de Paris-Montparnasse à Chartres par Gallardon entraîne d'importants travaux à Massy. Le projet définitif approuvé le 18 janvier 1910 prévoit de rassembler l'ensemble des voies de la ligne de Sceaux, de l'État et de la ceinture à l'emplacement actuel de la gare RATP dans une vaste gare commune[6]. Mais la ligne de Gallardon est finalement abandonnée et ces travaux ne sont pas finalisés, laissant persister une situation irrationnelle qui dure jusqu'à nos jours[7]. Nœud ferroviaire capital de la banlieue sud où transitent de nombreux convois militaires, le site est bombardé le 2 juin 1944, faisant 80 morts et 200 blessés, et désorganisant gravement l'exploitation[8].

Le nouveau pôle multimodal[modifier | modifier le code]

Le site ferroviaire est éclaté en trois gares distinctes, celle de la RATP au sud-est sur l'ancienne ligne de Sceaux, avec à proximité, la gare TGV ; et au nord-ouest au-delà d'un important faisceau de voies de garage, la gare de la SNCF sur la ligne de Grande ceinture, chacune possédant sa gare routière. L'ensemble n'est relié que par une unique et longue passerelle, ne présentant aucun abri et devenue trop étroite pour l'important flux de voyageurs. Cette situation a motivé le projet de réalisation d'une nouvelle passerelle large et couverte ainsi que deux nouveaux bâtiments des voyageurs, pour chaque exploitant, afin de faciliter les correspondances entre les deux versants de ce qui constitue un important pôle multimodal[9].

En juin 2007, des travaux ont commencé pour une importante restructuration du pôle et une meilleure intégration dans la ville[10], incluant la construction de la nouvelle passerelle, le « lien » en raison du lien qu’il créera entre les deux parties de la ville coupées par le faisceau de voies ferrées, et de deux nouvelles gares routières en remplacement des anciennes[11]. La passerelle, très lumineuse car bordée de 2 600 m2 de vitres sur ses 241 m de long et ses 9 m de large, surplombe les voies de la ligne de Sceaux, et de la ligne de la grande ceinture de Paris, à environ 7,6 m au-dessus du sol. Elle est soutenue par six piliers et deux noyaux d’extrémité[12]. Accessible aux handicapés, elle permet de faciliter les correspondances entre le RER B, le RER C et le TGV, dans un contexte d'augmentation prévue du trafic avec les études de la LGV Interconnexion Sud, du tram-train Évry - Massy et de la ligne 18 du Grand Paris Express. Le projet est estimé à 68,7 M€, pour 27 000 traversées attendues chaque jour[13].

L’inauguration, initialement prévue pour le printemps 2011, est repoussée à 2012 en raison d’un litige avec l’entreprise chargée de la construction[14].

La mise en service du nouveau pôle multimodal a eu lieu de manière échelonnée[15]. Le 31 janvier 2012, ont été mis en service la passerelle et les escaliers fixes d'accès au RER B[16]. En février 2012, ont été ouverts les escaliers fixes d'accès au RER C et en mai 2012 ont été mis en service les escaliers mécaniques[17].

L'ancienne passerelle au-dessus des voies aurait dû être détruite selon le projet initial. Cependant, son avenir n'est pas définitivement fixé car le pôle multimodal est fermé en dehors des heures d'ouverture des gares alors que la commune de Massy souhaite conserver une liaison ouverte en permanence, y compris la nuit, entre les quartiers de part et d'autre du complexe ferroviaire[17]. L'accès aux quais des voies ferrées depuis l'ancienne passerelle est fermé début janvier 2013, allongeant le trajet vers les quais de plusieurs centaines de mètres pour certains voyageurs.

En 2011, 8 479 103 voyageurs sont entrés à cette gare (côté RER B)[18].

Panoramique de la gare avant les travaux de 2007-2010 : station RATP au premier plan à gauche (RER B) et passerelle permettant la jonction entre la gare RATP et la gare SNCF (à droite).
Panoramique de la nouvelle passerelle en cours d'achèvement au printemps 2010.

Les gares[modifier | modifier le code]

Accueil et services[modifier | modifier le code]

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les trains des lignes B et C du RER.

La gare de la ligne C du RER, dont elle constitue le terminus de la branche C2, est également desservie par des TGV intersecteurs (un aller-retour par jour) circulant entre la Haute-Normandie (Le Havre, Rouen-Rive-Droite) et le Sud-Est (Lyon-Part-Dieu, Valence TGV, Avignon TGV et Marseille-Saint-Charles). Les autres TGV Province-Province en provenance ou en direction de la LGV Atlantique et desservant Massy s'arrêtent, eux, dans la gare de Massy TGV.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Correspondances routières[modifier | modifier le code]

Les emplacements des lignes de bus en correspondance sont indiqués sur le plan de quartier du site « Vianavigo.com »[19]. Des lignes de transports en commun routiers ont un arrêt à proximité de la gare SNCF :

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

La gare de Massy - Palaiseau - Grande-Ceinture est ouverte au service du fret, mais uniquement au train massif[20].

Projets[modifier | modifier le code]

Tram Express Sud[modifier | modifier le code]

D'après les projets du STIF, à l'horizon 2018, la gare constituera le terminus du Tram Express Sud. La station terminale sera implantée à proximité de la gare de la SNCF, avec un quai commun avec les trains de la ligne C du RER en direction de Versailles-Chantiers, afin de faciliter la correspondance en direction de Versailles. Un atelier-garage sera également implanté à proximité afin d'entretenir les vingt-et-une rames du parc[21].

Grand Paris Express[modifier | modifier le code]

Toujours d'après le STIF, la gare devrait être desservie par la ligne 18 de métro du Grand Paris Express à partir de 2023[22].

La gare dans la culture[modifier | modifier le code]

La gare de Massy-Palaiseau sert de décor à l'album S.O.S. Météores des aventures de Blake et Mortimer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. RATP - Pôle de Massy
  2. a et b Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, ISBN 978-2-918758-44-0, volume 2, page 274.
  3. Gaston Jacobs, la ligne de Sceaux, p. 18
  4. Gaston Jacobs, la ligne de Sceaux, p. 23
  5. Gaston Jacobs, la ligne de Sceaux, p. 31
  6. Gaston Jacobs, la ligne de Sceaux, p. 50
  7. Gaston Jacobs, la ligne de Sceaux, p. 69
  8. Gaston Jacobs, la ligne de Sceaux, p. 88
  9. [PDF] Gare-ensemble - Pôle multimodal de Massy intervention de la RATP dans une co-MOA - Département des espaces et du patrimoine - Thierry Bosquet 24 juin 2009
  10. Site officiel de la RATP - Massy : le pôle des gares en travaux
  11. Travaux de la passerelle de chemin de fer : voir le journal de la ville de Massy disponible sur http://www.ville-massy.fr
  12. Restructuration du pôle des gares de Massy, sur semmacy.fr
  13. Pôle multimodal de Massy, fiche 6.7, sur stif.org
  14. Pourquoi la passerelle de la gare de Massy n’est toujours pas en service ?, sur europessonne.fr.
  15. [PDF] RATP - Pôle de Massy - Réouverture en 3 temps
  16. RATP - Pôle de Massy : ouverture progressive des accès voyageurs
  17. a et b Transilien : Bilan 2011 et perspectives 2012 (1re partie), Rail Passion no 176, juin 2012, pages 14 à 17.
  18. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la gare (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr. Consulté le 5 novembre 2012.
  19. Plan de quartier autour de la gare de Massy - Palaiseau, sur le site vianavigo.com. Consulté le 2 juillet 2012.
  20. Site Fret SNCF - Gare de Massy - Palaiseau - Grande-Ceinture
  21. Site officiel du tram-train Massy - Évry
  22. Plan des projets du « Grand Paris », présenté sur cette page officielle du STIF, consulté le 26 janvier 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Le Havre Versailles-Chantiers TGV Lyon-Part-Dieu Marseille-Saint-Charles
Rouen-Rive-Droite Versailles-Chantiers TGV
(Saisonnier l'été)
Lyon-Part-Dieu Lyon-Perrache
Rennes
ou Nantes
Le Mans TGV Marne-la-Vallée - Chessy Lille-Europe
ou Bruxelles-Midi
ou Strasbourg
Aéroport CDG 2 B3
Mitry - Claye B5
(Gare du Nord)
Massy - Verrières
Antony
(RER) (B) Palaiseau Saint-Rémy-lès-Chevreuse B4
Terminus B6
Pontoise C1 Massy - Verrières (RER) (C) Terminus Terminus C2
Versailles-Château C5
par Juvisy et Paris
Longjumeau (RER) (C) Igny Versailles-Chantiers C8