Frédéric-Auguste Ier de Saxe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frédéric-Auguste de Saxe.
Frédéric-Auguste Ier de Saxe
Image illustrative de l'article Frédéric-Auguste Ier de Saxe
Titre
Roi de Saxe
6 août 18065 mai 1827
Prédécesseur Frédéric IV de Saxe
Successeur Antoine Ier de Saxe
Électeur de Saxe
1763 – 1806
Duc de Varsovie
1807 – 1815
Biographie
Dynastie Maison de Wettin
Date de naissance 23 décembre 1750
Lieu de naissance Dresde
Date de décès 5 mai 1827 (à 76 ans)
Lieu de décès Dresde
Père Frédéric IV de Saxe
Mère Marie-Antoinette de Bavière
Conjoint Amélie de Deux-Ponts-Birkenfeld
Enfant(s) Maria Augusta de Saxe

Frédéric-Auguste Ier de Saxe

Frédéric-Auguste III dit le Juste[1] (Dresde, 23 décembre 1750 – Dresde, 5 mai 1827) fut électeur de Saxe (1763-1806), puis premier roi de Saxe (1806-1827) et duc de Varsovie (1807-1815) sous le nom de Frédéric-Auguste Ier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Friedrich August Joseph Maria Anton Johann Nepomuk Aloys Xaver est le fils de Frédéric IV de Saxe et de Marie-Antoinette de Bavière. Il régna d'abord sous la régence de son oncle, le prince François-Xavier de Saxe, frère préféré de la Dauphine de France et de la reine Marie-Amélie d'Espagne.

Frédéric-Auguste Ier de Saxe épousa en 1769 Amélie de Deux-Ponts-Birkenfeld.

Un enfant est né de cette union, Maria Augusta de Saxe ([1782-1863) dite l'Infante de Pologne

Petit-fils du roi de Pologne Auguste III, il refusa en 1791 le trône de Pologne qui lui était offert et resta neutre autant qu'il le put pendant les guerres de la Révolution française.

Nonobstant, il fut de 1807 à 1815 duc de Varsovie (Fryderyk August I) par la volonté de Napoléon. Il fut un des plus fidèles alliés de l'Empereur des Français dans ses guerres contre la Prusse et la Russie. Il le paya chèrement au Congrès de Vienne.

Pour se venger de cette fidélité, les Alliés le traitèrent en 1813 comme prisonnier de guerre et lui enlevèrent en 1815 le duché de Varsovie, ainsi qu'une grande partie de ses États héréditaires qui fut attribuée à la Prusse. On parla même de donner la royaume entier à la Prusse, Frédéric-Auguste recevant en compensation la Rhénanie récemment libérée du joug Français : ce fut à grand peine qu'il put conserver son trône.

Il mourut en 1827, regretté de ses sujets. Son frère Antoine lui succéda.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En allemand, « der Gerechte ».

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]