Nouvelle-Prusse-Orientale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les territoires acquis par la Prusse lors des trois partages de la Pologne sont en jaune : la Nouvelle-Prusse-Orientale est ici nommée en anglais : New East Prussia

La Nouvelle-Prusse-Orientale (en allemand Neuostpreußen) est le nom donné à une province du Royaume de Prusse constituée en 1795 de territoires polonais annexés lors du troisième partage de la Pologne ; cette province disparaît en 1807, lors du traité de Tilsit.

Historique[modifier | modifier le code]

Les partages de la Pologne[modifier | modifier le code]

Lors du premier partage de la Pologne en 1772, le royaume de Prusse reçoit la province polonaise de Prusse royale, qui devient la Prusse-Occidentale ; lors du deuxième partage (1793), il reçoit la Cujavie (Poznań, Toruń) et l'ouest de la Mazovie (Kalisz) qui forment la province de Prusse-Méridionale.

Au troisième, il reçoit

  • la Silésie orientale qui devient la province de Nouvelle-Silésie ;
  • le reste de la Mazovie, y compris Varsovie, qui est intégré à la Prusse-Méridionale ;
  • les régions de Białystok et de Płock qui forment la Nouvelle-Prusse-Orientale.

Divisions administratives de la province[modifier | modifier le code]

La Nouvelle-Prusse-Orientale est divisée en deux départements (Kriegs- und Domänen-Kammern) : Białystok et Płock, divisés en Kreise (districts).

Fin de la province[modifier | modifier le code]

Après les victoires de Napoléon Ier sur la Prusse en 1806 (Iéna, Auerstadt) et sur la Russie (Friedland), le Traité de Tilsit (juillet 1807) se fait au détriment de la Prusse, alors que la Russie en sort bénéficiaire.

Le territoire de la Nouvelle-Prusse-Orientale est réparti entre :