Albert de Saxe-Teschen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert de Saxe (homonymie).

Albert-Casimir de Saxe-Teschen, duc de Teschen, est né le 11 juillet 1738 à Moritzburg près de Dresde et mort le 10 février 1822 à Vienne.

Le duc de Teschen
L'archiduchesse Marie-Christine (1776)

Biographie[modifier | modifier le code]

Quatrième fils d'Auguste III, dernier roi de Pologne de la Maison de Saxe et électeur de Saxe (1696-1763) et de Marie-Josèphe d'Autriche (1699-1757), il est entre autres le frère de Marie-Amélie, reine consort de Naples et de Sicile puis d'Espagne et de Marie-Josèphe, dauphine de France.

En 1766, après la mort de son père, l'empereur François Ier du Saint-Empire qui s'y était opposé, l'archiduchesse Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine (1742-1798) épouse Albert. Le prince de Saxe dont la famille ne règne plus sur la Pologne depuis la mort de son père, est un piètre parti pour une archiduchesse d'Autriche. Aussi reçoit-il, du domaine de son défunt beau-père, le duché de Teschen en Silésie Autrichienne.

Le privilège de Marie-Christine de choisir son mari était une faveur de sa mère l'impératrice Marie-Thérèse, les mariages des enfants impériaux étant habituellement dictés par la diplomatie et les sœurs de Marie-Christine notamment sa cadette l'archiduchesse Marie-Amélie, devront se conformer à cet usage.Aussi Marie-Christine sera-t-elle mal aimée de ses frères et sœurs.

Oncle du futur Louis XVI de France, Albert de Saxe est également le beau-frère de la future reine Marie-Antoinette.

De 1765 à 1780, il est nommé à Bratislava, gouverneur de Hongrie, puis à Bruxelles, conjointement avec son épouse, gouverneur des Pays-Bas autrichiens après la mort en 1780 du prince Charles-Alexandre de Lorraine. Confirmé dans ses fonctions par son beau-frère Joseph II du Saint-Empire après la mort de l'impératrice (1781), le duc de Teschen ne craignit pas de faire connaître à son beau-frère le mécontentement de la population belge confrontée aux réformes radicales et brutales de la politique impériale. Cependant il ne put empêcher la révolution brabançonne de 1789 mais fidèle à sa dynastie, il n'hésita pas à réprimer celle-ci en 1790.

La France ayant envahi les Pays-Bas autrichiens en 1792, il prit le commandement de l'armée impériale, fit bombarder Lille en septembre, avant de se replier. Il est battu à la bataille de Jemappes (6 novembre). Entre-temps, la monarchie française a été renversée et la famille royale emprisonnée. Le roi et la reine, ses proches parents, seront condamnés à mort puis exécutés.

Sans enfant, le duc et l'archiduchesse adoptèrent leur neveu, l'archiduc Charles, troisième fils du feu empereur Léopold II. Celui-ci leur succéda à la tête des Pays Bas autrichiens en 1793 mais, malgré un talent militaire incontestable, dut se retirer devant l'armée ennemie l'année suivante. Il fut un temps question de lui faire épouser la princesse Marie-Thérèse de France, fille des défunts Louis XVI et Marie-Antoinette de France, récemment sortie de sa geôle et échangée contre des prisonniers Français, mais la jeune fille refusa d'épouser un "ennemi de sa patrie"...

Au cours de son gouvernorat, le duc de Teschen avait commencé à assembler une vaste collection d'objet d'art, qu'il emmena à Vienne quand il dut quitter Bruxelles sous l'avancée des troupes françaises de la Révolution en 1793. Le duc et l'archiduchesse se retirèrent en Autriche.

L'archiduchesse mourut du typhus en 1798 et le duc sexagénaire se consacra alors à sa collection d'art, qu'il léguera à son neveu et fils adoptif l'archiduc Charles.

À côté de son palais, Albert fit élever par Canova un mémorial en l'honneur de son épouse. Il mourut à Vienne en 1822 à 84 ans après les soubresauts de la révolution et de l'empire français dans une Europe monarchique restaurée.

Sa dépouille fut placée dans la crypte impériale à côté de celle de son épouse. Le couple repose dans les tombes 111 et 112.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :