deadmau5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

deadmau5

Description de cette image, également commentée ci-après

deadmau5 en concert à Madrid en 2012.

Informations générales
Surnom Halcyon441, testpilot
Nom Joel Thomas Zimmerman
Naissance (33 ans)
Niagara Falls
Activité principale Disc jockey, remixeur, compositeur, producteur
Genre musical Electronica, neo-trance, progressive house, electro house, nu-disco, trybal
Instruments Synthétiseurs, table de mixage, JazzMutant Lemur
Années actives Depuis 2006
Labels Mau5trap Recordings, Play Digital, Ultra Records, Virgin Music, EMI,Astralwerks
Site officiel deadmau5.com
Logo

Joel Thomas Zimmerman, mieux connu sous le nom de deadmau5 (prononcé dead mouse en anglais, littéralement « souris morte »), est un artiste et producteur canadien de musique électronique, orienté vers les styles electro house, progressive house et techno minimale. Il s'est fait connaître grâce à des titres tels que Faxing Berlin, Not Exactly ou encore Arguru, qui ont connu un grand succès, et inclus dans de nombreuses compilations. On pourrait aussi mentionner le titre Ghosts 'n' Stuff qui lui a permis d’être plus connu du public.

Deadmau5 a également travaillé en collaboration avec des DJs et producteurs tels que Kaskade[1], MC Flipside, Rob Swire du groupe Pendulum, Wolfgang Gartner, Bighorse et Steve Duda (sous le nom de BSOD)[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Joel Zimmerman est né le à Niagara Falls, Ontario, au Canada[3],[4]. Il y devient coproducteur d'une émission de radio nommée The Party Revolution sur la bande 101.1 The Planet dans les années 1990[1]. Mais il débute officiellement sa carrière dans la musique qu'à Toronto au label discographique Play Digital[5],[6]. Il y crée son premier album en 2006 intitulé Get Scraped suivi la même année d'un deuxième intitulé Vexillology.

deadmau5 connaît le succès en alors qu'un exemplaire de Faxing Berlin fut diffusée sur une émission de radio animée par Pete Tong. Dès lors, deadmau5 a réalisé des singles en ligne, a fondé son label Mau5trap Recordings et a été inclus dans 15 compilations dance en 2007. Joel Zimmerman fut alors considéré comme le plus remarquable producteur de 2007 par Tiësto[7] et Armin van Buuren[8], respectivement 2e et 1er du classement des DJs de DJmag.com cette année-là[9].

Carrière[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

La « mau5head ».

Le nom de « deadmau5 » vient d'un incident s'étant produit chez Joel Zimmerman lorsqu'il n'avait que 13-14 ans. Il discutait avec l'un de ses amis par ordinateur, avant que ce dernier ne s'éteigne brusquement. D'après le père de Zimmerman, une étrange odeur de brûlé se serait fait sentir. Zimmerman démonte alors son ordinateur et y trouve une souris morte[10]. Le nom de départ était « Deadmouse » (« souris morte » en français) qu'il a choisi de transformer en deadmau5 par leet speak car Deadmouse comprenait trop de caractères pour pouvoir être utilisé comme nom d'IRC sur le réseau qu'il utilisait à l'époque[11]. Ce nom est à l'origine de la grande tête de souris, surnommée Mau5head, qu'il porte dans la plupart de ses concerts et qui lui sert également de logo[5]. Celle-ci se veut relativement schématique, un peu façon Mickey Mouse avec ses grandes oreilles rondes, le plus souvent rouges mais qui se décline sous de très nombreuses couleurs, parfois même avec des petits miroirs comme une boule à facettes avec les yeux qui peuvent s'éclairer ou clignoter[12].

All U Ever Want, un single créé en collaboration avec Billy Newton-Davis a gagné un Juno Awards en 2008 dans la catégorie des titres Dance[3]. Par ailleurs, le remix de No Pressure de One+One par deadmau5 a été inclus à la radio Electro-Choc dans le jeu vidéo Grand Theft Auto IV (dont il est DJ)[13]. ainsi que sa collaboration avec Chris Lake pour le titre I Thought Inside Out. Le , sur sa page officielle MySpace, deadmau5 crée la surprise en mettant en ligne un lien de téléchargement de 56 titres qu'il avait créés plus tôt dans sa carrière[14],[15],[16]. L'initiative fut ainsi nommée Project 56 et les nombreux titres étaient de longueur très variable mais pour la plupart très courts (quelques secondes), en effet il s'agissait plutôt de titres expérimentaux sans réelle volonté d'aboutissement[16].

Popularisation[modifier | modifier le code]

deadmau5 devient le DJproducteurremixeur le plus récompensé des Beatport Music Awards[17]. Il a été décrit comme « la personne la plus influente, plus avant-gardiste et plus pertinente en musique électronique lors de ce concours[18] en 2008. » Il y gagne plusieurs prix, dont celui du meilleur artiste electro house et progressive House ainsi que celui des meilleurs singles composés durant cette année. Toujours sur ce site, il devient l'artiste ayant le plus vendu avec plus de 30 000 téléchargements pour les singles Not Exactly, Faxing Berlin, et Ghosts N Stuff[19]. Après cela, il signe avec le grand label de musique électronique américain Ultra Records pour son 4e album Random Album Title commercialisé en [20],[21]. Joël est aussi en collaboration avec Tommy Lee sous le nom de « WTF? » avec la participation de DJ Aero et Steve Duda ainsi que de BSOD, toujours avec celle de Steve Duda. Il signe aussi régulièrement des collaborations avec d'autres artistes comme Mellefresh[22], Jelo, ou encore Glenn Morrison. L'une d'elles, Move for Me, réalisée avec Kaskade s'est retrouvée en première place du classement Hot Dance Airplay, le classement des meilleurs diffusion en club aux États-Unis du magazine Billboard dans son édition du [1],[23]. Elle sera l'objet du premier clip vidéo de deadmau5.

En 2009, deadmau5 a même été nommé aux Grammy Awards pour son remix de The Longest Road des artistes Morgan Page et Lissie[24]. Cette même année, pour les Beatport Music Awards, il devient de nouveau celui qui remporte le plus de prix, gagnant les mêmes qu'en 2008 et devenant ainsi le « plus grand DJ » deux années de suite[25]. Le 5 février, en collaboration avec l'entreprise Future Audio Workshop, il sort une application pour iPhone ou iPod Touch, nommée Touch Mix, première du nom[26] ; celle-ci permet de mixer une dizaine de morceaux du musicien grâce à une interface adaptée à l'écran de ces appareils[26].

Joel Zimmermann.

Le 27 avril, le deuxième clip vidéo de deadmau5 est mise en ligne sur sa chaîne officielle YouTube[27]. Le clip est celui du titre qu'il avait réalisé avec Kaskade intitulé I Remember qui se présente un peu comme un court-métrage, une version longue sera d'ailleurs réalisée et également éditée sur YouTube[28]. deadmau5 a par ailleurs informé via MySpace et sa newsletter la sortie de son nouvel album, For Lack of a Better Name le aux États-Unis et le 5 octobre pour le reste du monde sous le label Ultra Records[29]. L'album, dont la liste des titres avait été dévoilée et certains morceaux sortis avant la sortie officielle de l'album, semblent prendre un autre tournant en incluant d'autres styles de musiques avec notamment un featuring du titre à succès Ghosts N Stuff avec le chanteur Rob Swire du groupe Pendulum ou encore Hi Friend! en featuring avec MC Flipside, déjà sorti en 2008 qui contient un sample de la chanson Thriller de Michael Jackson mais à l'envers[30]. Le sort le clip officiel du titre Ghosts N Stuff avec la voix de Rob Swire sur la chaîne officielle de Deadmau5 sur YouTube[31], bien que certaines copies officieuses furent éditées sur le site auparavant[32]. Dans ce clip apparait clairement un tatouage de Space Invader sur le cou de l'artiste, bien que celui-ci existait bien avant. Certains y ont vu une filiation avec le logo du DJ français Joachim Garraud, qui est également un Space Invader[33]. Des théories ont prétendues que deadmau5 appréciait la musique de Joachim Garraud, ce qu'il a récusé affirmant ne pas connaitre cet artiste auparavant, d'autres affirmant que les artistes prévoyaient une collaboration[réf. souhaitée]. Il est plus vraisemblable que les deux artistes soient tous deux fans de ce célèbre jeu, d'autant que des sources proches de Deadmau5 précisèrent qu'il était gêné par cette affaire.

En juin 2010, l'officialisation du partenariat entre Activision et deadmau5 est annoncée pour devenir l'un des ambassadeurs du jeu vidéo DJ Hero 2 commercialisé courant octobre aux États-Unis et en Europe[34],[35],[36],[37]. Lors d'une prestation le 30 juillet 2010, deadmau5 s'effondre sur scène souffrant d'épuisement et de vomissements ; il est amené à l'hôpital le plus rapidement possible où il est examiné. Cet incident l'a conduit à annuler neuf concerts[38],[39],[40].

Style musical[modifier | modifier le code]

Joël indique sur son site Internet qu'il s'inspire de nombreux genres musicaux, principalement électroniques. Il y cite la techno et plus particulièrement la minimale mais s'inspirant aussi beaucoup de la tech house, de la trance ou de l'electro. Mais son style ne s'arrête pas là, on retrouve bien souvent de l'electro house mais aussi beaucoup de progressive house. Ses derniers morceaux ainsi que ses sets live montrent l'intérêt grandissant qu'il porte au dubstep, signant d'ailleurs l'artiste Skrillex sur son label. Deadmau5 a également produit quelques morceaux dans un style proche du trip hop, comme l'inédit Failbait.

Influences[modifier | modifier le code]

Tout comme son style de musique, ses influences sont variés. Il cite comme personnes l'ayant influencé : Sasha, John Digweed, ceux-ci étant connus pour leurs réalisations en Progressive House, Pete Tong, Tiësto, Carl Cox, Dubfire, Eric Prydz, Sander Kleinenberg, Erick Morillo et Laurent Garnier, précisant que la liste est en réalité bien plus longue. Il a également cité, au cours d'une interview, Radiohead et Boards of Canada comme les artistes l'ayant mis sur la voie de la musique qu'il pratique actuellement[41].

Matériel[modifier | modifier le code]

deadmau5 live à Glastonbury en 2009.

Pour la composition, deadmau5 utilise deux principaux synthétiseurs, un Moog Little Phatty et un Dave Smith Prophet '08 [42]. Il utilisait avant un Juno-106 [43]. Comme expandeurs, Joël se sert d'un Clavia Nord Rack 2x, d'un Minimoog Voyager Rack Mount Edition, d'un Korg Kaossilator ainsi que d'un Doepfer A-100 Analog Modular System pour ses basses. Quant aux contrôleurs, il utilise ceux de la marque Moog dont le CP-251 et plusieurs MoogerFooger, les MF-101, MF-102, MF-103, MF-104Z, MF-105 [44], et surtout le MF-107 qu'il dit posséder en trois exemplaires[45] .

Les logiciels qu'il utilise sur ses nombreux ordinateurs (un MacBook, un MacBook Pro ainsi qu'un ordinateur fixe en dual-screen) [42] sont eux aussi nombreux même s'il utilise principalement en composition comme en prestation le logiciel Live d'Ableton[45]. Les autres sont FL Studio[46], Reason, Reaktor, Cubase et Nuendo.

Pour ses concerts, ce n'est pas véritablement un DJ, activité qu'il a critiqué sous certaines de ses formes. En effet, Joël fait des mix beaucoup plus libres, s'éloignant assez de l'activité de simple DJ utilisant des platines CD ou vinyles, il utilise pour cela la table de mixage Allen & Heath Xone:4D, autrefois la Xone:3D[47], reliée à un MacBook. Il se sert du JazzMutant Lemur, qu'il utilise aussi en composition, puis d'autres outils comme le Monome 256 et un appareil à multi-effets Pioneer EFX-1000. Il utilisait aussi à un moment une table de mixage Pioneer DJM-800[44]. Il a par ailleurs réalisé une interview pour le magazine Future-Music dans laquelle il présente son studio d'enregistrement et l'ensemble des techniques et instruments qu'il utilise dans ses créations aussi bien que dans ses concerts[48]. Plus récemment, il s'est mis à utiliser la groovebox Native Instrument Maschine ainsi que 2 iPad utilisant TouchOSC eux-mêmes reliés à OSCulator et à Live[49].

Controverses[modifier | modifier le code]

En , Marcus Schössow, DJ Eco et Maor Levi ont créé un projet nommé Deadrat6 en ironisant sur le pseudonyme de deadmau5, avec des titres ressemblant[50],[51]. Un autre projet similaire, faux lui aussi, a été créé sous le nom de Sinterklaa5[51],[52]. En réponse, deadmau5 a lui aussi ironiquement créé une piste sous le pseudonyme de « Marcus Fatsow » en parodiant le nom de Marcus Schossow (fat sow en anglais signifiant « grosse truie »)[51]. La rivalité entre deadmau5 et Marcus Schössow monte d'un cran lors d'une représentation en à Oslo, en Norvège, où, selon Marchus Schössow, Joel Zimmerman aurait refusé de jouer dans le club si Marcus allait, lui aussi, y jouer après. Cela conduit à empêcher à Marcus Schossow l'entrée au club et a fait de l'événement une prestation solo de deadmau5[53].

De plus la controverse née autour de deadmau5 s'est amplifiée quand il a joué l'Essential Mix en avec une liste de musiques composée presque entièrement de ses propres morceaux et remixes, ce qui est mal vu dans la scène DJ[réf. souhaitée]. C'est en que la polémique prend toute son ampleur avec un article de l' Irish Daily Star relatant une interview avec deadmau5[54],[55] et dans laquelle il dit : « Pour être honnête, ça me donne envie de pioncer, je ne vois vraiment pas quelle prouesse technique cela représente de passer deux morceaux à la même vitesse en même temps, ça m'ennuie à mourir et j'espère, sans vouloir manquer de respect à quiconque, que ce genre de DJs suivront le chemin des putains de dinosaures, j'aimerais les voir putain de disparaître. Ils ne sont que des intermédiaires, ils sont comme des putains d'avocats. Vous avez besoin d'eux, mais ce sont des putains de salauds. Dieu les bénisse, ce sont mes meilleurs clients, donc je ne vais pas rabaisser chaque putain de DJ. Mais dire que l'on devient un artiste d'envergure perché sur un podium en jouant la production d'un autre à la même vitesse que la production d'un autre que soi, et en passant de l'un à l'autre avec les faders, je ne comprends pas[56]. »

deadmau5 s'excusera de ce discours le en expliquant que l'interview était mauvaise et qu'elle n'exprimait pas correctement son opinion vis-à-vis des DJs. Sur sa page MySpace, il explique : « laissez moi commencer par admettre…. Je n'ai pas grandi dans la scène EDM. Je ne considère pas ma carrière comme étant celle d'un DJ. Je n'ai pas de "racines de DJ". Je n'ai jamais eu la moindre intention de devenir un DJ. Et ma conception du "DJ" en général à partir de ça a toujours été… Être bloqué dans une boîte de nuit quand j'aurais mieux fait de rester chez moi, et regarder quelques types appuyer sur le bouton "play/stop" et occasionnellement régler le curseur de pitch. Aimez le ou détestez le… Ça a juste été ma conception du DJ traditionnel. Dites-vous bien, je ne suis pas un p***** d'idiot complet, et je reconnais le talent quand je le vois… Et il y a beaucoup de DJ talentueux évidemment. À mes yeux, ceux-là seraient les seuls à utiliser la technologie pour délivrer de la musique d'une façon qui soit à la fois habile et innovante, bien plus que ma vision du DJ "play/stop/pitch". Pour moi, le club tourne autour de "la fête"… Les gens font la soirée… le DJ a évidemment besoin d'utiliser cela à son avantage, c'est du donnant-donnant[57]. »

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • IDMA MIAMI
    • 2010 :
      • Best electro track
      • Best solo artist
      • Best american DJ

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Juno Awards de 2009 :
    • Meilleur enregistrement Dance de l'année pour "Move For Me" avec Kaskade

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de deadmau5.

Médias[modifier | modifier le code]

Clips musicaux[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

deadmau5 et ses compositions musicales apparaissent dans de nombreux jeux vidéo. Il est DJ à la radio Electro-Choc dans Grand Theft Auto IV, puis plus tard dans Grand Theft Auto: Chinatown Wars dans une radio portant son propre pseudonyme[13]. Les jeux vidéo de la franchise Need for Speed proposent régulièrement des titres du musicien dont Need for Speed: Shift (Moar Ghosts 'n' Stuff)[58], Need for Speed: Hot Pursuit (Sofi Needs A Ladder)[59] et Need for Speed: Most Wanted (2012)[60]. Dans DJ Hero 2 , plusieurs de ses morceaux remixés (bien que jamais par lui-même) ainsi que la possibilité de le voir modélisé en 3D en avatar jouable sont inclus[34],[35]. Dans GoldenEye 007, le remix de I Remember par FSG sert de bande-son dans la salle principale du niveau Nightclub[61]. Dans Test Drive Unlimited 2, on peut entendre Ghost 'N Stuff (feat. Rob Swire)[62]. Dans Gran Turismo 5, on peut entendre son remix de I'm Not Alone de Calvin Harris[réf. souhaitée]. Dans Saints Row: The Third avec le titre A City in Florida qui passe sur la radio k12[63].

Ayant contribué à la popularité du jeu indépendant Minecraft, Notch, le créateur du jeu et fondateur du studio de développement Mojang, l'a remercié en lui offrant un avatar spécial pourvu de grandes oreilles, pour qu'il puisse ressembler plus fidèlement à son costume de scène. Il possède également un serveur public appelé mau5ville, l'IP étant mau5ville.com[64]. Dans Sound Shapes, un jeu de Queasy Games pour PlayStation 3 et PS Vita, deadmau5 a participé à la création musicale d'un des albums. Ce dernier met également à disposition plusieurs des sons et loops utilisés par deadmau5 pour la création de nouveaux tableaux par les joueurs[65]. Dans FIFA 13, le titre Professional Griefers (feat. Gerard Way) est inclus[66]. Dans Les Sims 3, le titre Some Chords peut être entendu sur la chaine « électronique »[67].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Il apparaît brièvement dans le film Players réalisé par Brad Furman. La scène se passe à une fête huppée organisée par Ivan Block où Deadmau5 y mixe ses hits: Fn Pig et Strobe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Deadmau5 » (consulté le 27 mars 2013)
  2. (en) « Deadmau5 >> biography », sur Virgin Records (consulté le 17 mars 2011)
  3. a et b « DEADMAU5 », sur NRJ (consulté le 27 mars 2013)
  4. (en) Chris True, « Deadmau5 discography », sur Allmusic (consulté le 27 mars 2013)
  5. a et b (en) « Deadmau5 Biography », sur Cream Ibiza (consulté le 27 mars 2013)
  6. (fr) « Deadmau5 : Sa biographie », sur concerts.fr, Cityvox (consulté le 12 mai 2009)
  7. (en) James Kendall, « Top 100 DJs 2007 - No 2: Tiësto », sur DJmag.com (consulté le 17 janvier 2008)
  8. (en) Ben Murphy, « Top 100 DJs 2007 - No 1: Armin van Buuren », sur DJmag.com (consulté le 17 janvier 2008)
  9. (en) « Deadmau5 », sur DJ Mag (consulté le 27 mars 2013)
  10. (en) « Deadmau5 Biography », sur Sing365 (consulté le 27 mars 2013)
  11. (en) [vidéo] Chaîne officielle de Deadmau5, « Deadmau5 @ Electric Ballroom Behind The Scenes », sur YouTube,‎ 26 mai 2009 (consulté le 30 mai 2009)
  12. (en) Les étapes de la fabrication de la Mau5head : « Deadmau5: Making of the Mau5head », sur inthemix.com.au (consulté le 2 janvier 2009)
  13. a et b « Music Cruisin' and groovin', with a lil' bit of unnecessary violence for good measure », sur GTA4.net (consulté le 27 mars 2013)
  14. (en) Deadmau5, « 56 deadmau5 tracks, for freeeee!!!!! », sur MySpace.com,‎ 19 février 2008 (consulté le 15 mai 2009)
  15. (en) Brian Crawford, « free Deadmau5 tracks – Project 56 », sur Futurists,‎ 24 mars 2010 (consulté le 27 mars 2013)
  16. a et b (en) Jack Tregoning, « Deadmau5 offers 56 tracks for free », sur In The Remix,‎ 11 mars 2008 (consulté le 27 mars 2013)
  17. (en) « BEATPORT MUSIC AWARDS 2010 - Deadmau5 raffle tout ! »,‎ 3 juin 2010 (consulté le 27 mars 2013)
  18. (en) « Beatport Music Awards 2008 », sur Beatport.com
  19. (en) « Deadmau5 Biography, Media, and Awards », sur Deadmau5.com (consulté le 2 février 2009)
  20. « Deadmau5 - Random Album Title - Ultra Records », sur The Clubbing,‎ 7 octobre 2010 (consulté le 27 mars 2013)
  21. (en) Jon O'Brien, « Random Album Title review », sur Allmusic (consulté le 27 mars 2013)
  22. (en) Ben Norman, « Melleefresh vs Deadmau5 - 'At Play' CD Review », sur Dance Music (consulté le 27 mars 2013)
  23. (en) « Billboard.com - Current Hot Dance Airplay »
  24. (en) « The GRAMMYs At Lollapalooza With Deadmau5 And Atmosphere », sur Grammy,‎ 24 août 2011 (consulté le 27 mars 2013)
  25. (en) « 2009 Beatport Music Awards results », sur In The Mix,‎ 23 avril 2009 (consulté le 27 mars 2013)
  26. a et b (en) « Deadmau5 sur le site de Touch Mix », sur touch-mix.com, Future Audio Workshop (consulté le 1er septembre 2009)
  27. (en) Chaîne officielle de Deadmau5, « deadmau5 & Kaskade - I Remember », sur YouTube.com,‎ 27 avril 2009 (consulté le 29 avril 2009)
  28. (en) Chaîne officielle de Deadmau5, « deadmau5 & Kaskade - I Remember (extended version) », sur YouTube.com,‎ 7 mai 2009 (consulté le 12 mai 2009)
  29. (en) « Deadmau5 is set to release his fourth album in September. », sur Resident Advisor (consulté le 27 mars 2013)
  30. (en) « Joel en parle personnellement sur sa page officielle Twitter le jour du décès de Michael Jackson, où il écrit RIP MJ. You are always in our hearts and in our music. Bonus points: "thriller" intro synth stab used in "hi friend" ...just reversed. », sur Twitter.com (consulté le 22 août 2009)
  31. (en) Chaîne officielle de Deadmau5, « deadmau5 ft Rob Swire - Ghosts 'n' Stuff », sur YouTube.com,‎ 24 août 2009 (consulté le 24 août 2009)
  32. (en) « (official video) Deadmau5 ft. Rob Swire - Ghosts 'n' Stuff », sur YouTube.com,‎ 22 août 2009 (consulté le 22 août 2009)
  33. (en) Zack Rico, « The curious case of Deadmau5’ neck tattoo », sur beatportal.com, Beatport,‎ 27 avril 2009 (consulté le 13 août 2009)
  34. a et b (en) Poischich, « Deadmau5 dans DJ Hero 2 », sur Gamekult,‎ 1er juillet 2010 (consulté le 27 mars 2013)
  35. a et b (en) « Here's The DJ Hero 2 Full Song List: Deadmau5, M.I.A., Metallica & Everything In Between », sur Techncrunch,‎ 26 août 2010 (consulté le 27 mars 2013)
  36. « DJ Hero 2 : Deadmau5 prend à son tour les platines »,‎ 4 juillet 2010 (consulté le 27 mars 2013)
  37. Faskil, « Deadmau5 dans DJ Hero 2 en vidéo et images », sur Gameblog,‎ 30 juin 2010 (consulté le 27 mars 2013)
  38. (en) Mawuse Ziegbe, « Deadmau5 Collapses Onstage, Cancels Tour Dates The dance music DJ is hospitalized after 'suffering exhaustion and vomiting.' », sur MTV (consulté le 27 mars 2013)
  39. (en) « An Update On Deadmau5' Sanity », sur Global Dance Music,‎ 7 février 2012 (consulté le 27 mars 2013)
  40. (en) Julie Ouedraogo, « Deadmau5 Collapses at 930 Club », sur Esxaminer,‎ 1er juillet 2010
  41. (en) « Interview de Deadmau5 », sur touch-mix.com, Future Audio Workshop (consulté le 18 septembre 2009)
  42. a et b (en) Chaîne officielle de Deadmau5, « mau5trap recordings », sur YouTube.com,‎ 15 novembre 2007 (consulté le 18 décembre 2007)
  43. (en) Chaîne officielle de Deadmau5, « deadmau5 vs. chris lake », sur YouTube.com,‎ 3 juillet 2007 (consulté le 5 octobre 2007)
  44. a et b (en) « Artist Profile: Deadmau5 », sur MusicianTools.wordpress.com,‎ 9 janvier 2009 (consulté le 28 janvier 2009)
  45. a et b (en) Ken Micallef, « Toy Story - Deadmau5 », sur RemixMag.com,‎ 1er décembre 2008
  46. (en) « Interview de Deadmau5 par FL Studio », sur Image-Line.com (consulté le 2 février 2009)
  47. (en) Il en fait notamment une utilisation démonstrative dans cette vidéo, toujours sur sa chaîne officielle sur YouTube.
  48. (en) Chris Barker, « Deadmau5 reveals the synths behind his sound... », sur FutureMusic.co.uk,‎ 19 novembre 2008 (consulté le 29 décembre 2008) disponible sur l'édition 208 du magazine.
  49. (en) « Deadmau5 using Maschine », sur native-instruments.com,‎ 4 avril 2009 (consulté le 19 juin 2009)
  50. (en) « MySpace de Deadrat6 »,‎ 15 décembre 2007
  51. a, b et c (en) Nick Vail, « Whistler Vancouver 2010 Olympics Day 7 »,‎ 23 février 2010 (consulté le 27 mars 2013) : « ...In December 2007 Joel ran into a little big of a fued with a few other DJs. Marcus Schossow, Maor Levi and Dj Eco created a project named Deadrat6 as a joke on deadmau5, claiming his tracks sound alike. A similar faux project was also created under the name of Sinterklaa5. As a counter-move, deadmau5 created a track under the artist name “Marcus Fatsow” »
  52. (fr) « MySpace de Sinterklaa5 »,‎ 24 novembre 2007
  53. (en) Marcus Schossow, « Statement regarding performance in Oslo (4th of April, 2008) »,‎ 7 avril 2008 (consulté le 12 juin 2008)
  54. (en) Ben Rogerson, « Deadmau5 says "All DJs are fucking c*nts", then says they aren't », sur Musicradar,‎ 8 novembre 2008 (consulté le 27 mars 2013)
  55. (en) « Deadmau5 about djs: "they’re like fucking lawyers! You need them, but they’re fucking cunts." », sur The DJ friend,‎ 14 mai 2012 (consulté le 27 mars 2013)
  56. (en) « Deadmau5 Hates DJ’s », sur trainspottr.com (consulté le 2 mars 2009)
  57. (en) Deadmau5, « the way it is. /rant. », sur MySpace.com,‎ 4 novembre 2008 (consulté le 4 novembre 2008)
  58. (en) « Need For Speed SHIFT Soundtrack Revealed », sur Gay Gamer (consulté le 27 mars 2013)
  59. « need for speed : hot pursuit », sur Naydhow (consulté le 27 mars 2013)
  60. (en) Morgan Sleeper, « Review », sur Nintendo Life,‎ 24 mars 2013 (consulté le 27 mars 2013)
  61. (en) [vidéo] « Goldeneye 007 OST: Deadmau5 and Kaskade feat. Haley Gibby - I Remember (LYRICS) video », sur NME
  62. (en) Chuck, « Test Drive 2 to feature Paul Oakenfold, Deadmau5, and others », sur Gaming Nexus,‎ 7 février 2012
  63. (en) Shawn Vales, « Soundtrack for "Saints Row: The Third" revealed », sur Examiner,‎ 1er novembre 2011 (consulté le 27 mars 2013)
  64. (en) John Colaw, « DeadMau5 Griefs Dancers on his Minecraft Server », sur Dal Shockers,‎ 29 mai 2010 (consulté le 27 mars 2013)
  65. (en) « Deadmau5 and Beck remixed in Sound Shapes level editor video »,‎ 1er août 2012 (consulté le 27 mars 2013)
  66. (en) Brian Browne, « deadmau5 song in FIFA 13 », sur Examiner,‎ 9 septembre 2012 (consulté le 27 mars 2013)
  67. (en) Dana Grossman, « Free Energy, Hot Chip, Deadmau5 tapped for Sims 3 soundtrack »,‎ 10 septembre 2012 (consulté le 27 mars 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]