Championnat de France de football National 2011-2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

National 2011-2012

Description de l'image  LogoNationalFFF.png.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) FFF
Édition 15e
Lieu Drapeau : France France
Date 5 août 2011-26 mai 2012
Participants 20 équipes (2 pro.
et 18 amateurs)
Site web officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 3e échelon
Niveau supérieur Ligue 2 2011-2012
Niveau inférieur CFA 2011-2012
Palmarès
Promu(s) en début de saison GFCO Ajaccio
Besançon RC
AS Cherbourg
SA Spinalien
Poiré-sur-Vie VF
FC Martigues
US Quevilly
Red Star FC
Vainqueur Nîmes Olympique
Promu(s) Nîmes Olympique
Chamois niortais FC
GFCO Ajaccio
Relégué(s) AS Beauvais
FC Martigues
Besançon RC
Aviron Bayonnais
Buts 977 (2,57/match)
Meilleur(s) buteur(s) Seydou Koné (21)

Navigation

Le Championnat de France de football National 2011-2012 a vu la victoire du Nîmes Olympique. C'est le niveau le plus élevé auquel peuvent participer les équipes amateurs.

Équipes participantes[modifier | modifier le code]

Les vingt clubs participants sont :

Club
(en gras : statut
professionnel)
En
National
depuis
Provenance Classement
2010-2011
Budget
2011/12
(en M)[1]
Vannes OC 2011 Ligue 2 18e (L2) 3,5
Nîmes Olympique 2011 Ligue 2 19e (L2) 6
ÉFC Fréjus St-Raphaël 2009 CFA B 6e 3,5
AS Beauvais 2006 CFA A 7e 2,4
FC Rouen 2009 CFA D 8e 6,8
Orléans LF 2010 CFA D 9e 2,8
US Créteil-Lusitanos 2007 Ligue 2 10e 3
Paris FC 2006 CFA D 11e 2,8
US Luzenac 2009 CFA C 12e 1
Chamois niortais FC 2010 CFA C 13e 3,3
SR Colmar 2010 CFA A 15e 1,7
Aviron Bayonnais FC 2008 CFA D 17e 0,8
US Quevilly 2011 CFA A 1er (CFA A) 1,825
Besançon RC 2011 CFA B 1er (CFA B) 1,8
GFCO Ajaccio 2011 CFA C 1er (CFA C) 1,1
Le Poiré-sur-Vie VF 2011 CFA D 1er (CFA D) 1,8
FC Martigues 2011 CFA C 2e (CFA C) 2
SA Spinalien 2011 CFA B 2e (CFA B) 1
Red Star FC 93 2011 CFA A 2e (CFA A) 2
AS Cherbourg 2011 CFA D 2e (CFA D) 2,1

Compétition[modifier | modifier le code]

Règlement[modifier | modifier le code]

Le match Paris FC - Épinal est la plus large victoire de la saison dans le Championnat

Les trois équipes finissant en tête du classement à l'issue de la saison joueront en Ligue 2 la saison suivante.
Les quatre derniers clubs du classement à l'issue de la saison joueront en Championnat de France amateur la saison suivante.

Calcul des points :

  • 3 pts pour une victoire.
  • 1 pt pour un match nul.
  • 0 pt pour une défaite.

En cas d'égalité de points, les critères suivants sont appliqués[10] :

  • Points particuliers (ceux acquis contre les équipes à égalité de points)
  • Différence de buts particulière
  • Différence de buts générale
  • Buts marqués dans l'ensemble des matchs du championnat
  • Le moins de points au classement du carton bleu (classement du fair-play)
  • Tirage au sort

Contrairement à la Ligue 1 et à la Ligue 2, il n'y a pas de ballon officiel de la compétition. C'est donc l'équipe qui évolue à domicile qui est chargée de fournir les ballons utilisés lors des rencontres.

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Nîmes Olympique (R) 68 38 18 14 6 65 38 +27
2 Chamois niortais FC 67 38 19 10 9 61 33 +28
3 GFCO Ajaccio (P) -2 A 66 38 20 8 10 57 32 +25
4 Vannes OC (R) 62 38 16 14 8 55 38 +17
5 SA Spinalien (P) 62 38 17 11 10 61 47 +14
6 FC Rouen 60 38 17 9 12 48 46 +2
7 US Orléans LF 56 38 15 11 12 41 41 0
8 SR Colmar 55 38 15 10 13 54 44 +10
9 ÉFC Fréjus SR 51 38 15 6 17 50 58 -8
10 US Créteil-Lusitanos 50 38 13 11 14 51 50 +1
11 Red Star FC (P) 50 38 15 5 18 44 52 -8
12 Poiré-sur-Vie VF (P) 49 38 14 7 17 41 46 -5
13 US Quevilly (P) 47 38 12 11 15 45 54 -9
14 AS Cherbourg (P) 46 38 11 13 14 56 57 -1
15 US Luzenac 45 38 11 12 15 47 56 -9
16 Paris FC 44 38 12 8 18 39 48 -9
17 AS Beauvais 42 38 8 18 12 39 43 -4
18 FC Martigues (P) 39 38 9 12 17 43 69 -26
19 Besançon RC (P) -3 B 35 38 9 11 18 42 65 -23
20 Aviron bayonnais 34 38 7 13 18 38 60 -22

Promotions et relégations

Abréviations

Victoire à 3 points.

  • En cas d'égalité de points, les équipes sont départagées à la différence de buts particulière.
Notes
A Suite au match Beauvais-Ajaccio du 2 septembre 2011[11], les Ajacciens écopent d'une pénalité de 4 points dont 2 avec sursis[12].
B Suite à son passage devant la DNCG le 15 novembre 2011[13], Besançon se voit retirer 3 points au classement pour problèmes financiers[14].

Résultats[modifier | modifier le code]

Mise à jour : 28 mai 2012
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AJA BAY BEA BES CHE COL CRE ÉPI FRE LUZ MAR NIM NIO ORL PAR POI QUE RED ROU VAN
GFCO Ajaccio 2-0 0-0 2-0 5-0 1-0 0-1 2-1 1-0 1-1 2-0 2-1 0-1 1-0 1-0 2-0 0-0 1-1 4-1 2-1
Bayonne 1-0 0-2 1-2 0-0 2-2 0-1 2-1 1-1 2-3 5-3 2-1 1-1 0-2 2-2 1-0 2-2 2-1 0-1 0-3
Beauvais 2-1 2-0 0-0 1-1 2-3 1-1 3-4 0-1 2-0 0-0 1-2 2-2 1-3 2-0 1-2 1-1 4-2 0-1 0-0
Besançon 1-1 3-2 1-1 1-2 2-1 3-2 1-1 3-2 0-1 2-2 1-1 1-1 3-2 2-1 2-1 1-2 0-0 4-5 0-2
Cherbourg 4-5 1-1 2-2 6-2 0-2 0-0 1-0 1-0 4-1 1-2 1-1 1-2 1-2 2-0 1-2 1-2 2-0 0-1 1-0
Colmar 0-2 1-1 4-0 3-0 0-0 2-1 1-0 2-1 1-1 3-0 0-0 2-2 2-0 3-0 4-1 1-3 0-1 0-0 0-0
Créteil 2-1 4-3 1-0 0-2 0-1 0-3 1-1 1-1 0-1 2-2 4-0 0-2 1-2 3-0 1-1 2-1 1-0 2-3 1-1
Épinal 1-1 1-1 0-0 2-1 3-3 3-0C 5-1 4-0 2-0 2-0 2-2 2-1 1-3 2-1 1-1 0-1 0-2 3-2 2-2
Fréjus 2-1 2-0 3-1 4-2 1-0 2-3 0-4 1-2 0-0 1-0 2-0 0-0 3-0 1-0 2-5 2-0 2-3 2-0 3-2
Luzenac 0-0 1-0 0-0 2-0 3-2 1-1 1-1 1-2 1-1 3-3 0-3 1-1 0-1 2-0 1-2 3-1 2-0 2-0 2-2
Martigues 2-3 1-1 2-3 2-0 3-3 2-1 2-1 2-1 3-2 0-3 1-1 2-1 0-0 0-1 2-1 1-1 0-1 0-2 1-1
Nîmes 0-0 1-0 1-1 3-0 0-0 2-0 3-3 1-1 4-1 3-2 4-1 3-2 1-1 2-1 2-0 3-0 3-4 1-2 1-2
Niort 2-1 4-0 0-2 3-0 2-0 2-1 0-2 0-0 2-0 4-0 3-1 1-1 0-1 0-2 1-0 2-0 4-0 3-0 0-0
Orléans 1-0 1-1 2-0 2-0 3-2 1-0 0-1 1-2 0-0 2-0 0-0 1-1 1-5 0-0 2-1 0-1 2-1 0-0 2-2
Paris FC 0-3 2-1 0-0 0-0 1-3 2-4 1-0 6-0 2-0 3-1 1-2 0-1 0-1 1-0 1-0 2-0 0-4 2-1 2-0
Le Poiré-sur-Vie 3-1 1-1 1-0 1-0 1-1 0-2 0-1 1-2 2-0 1-0 5-0 0-3 1-0 1-1 1-1 2-1 0-2 1-1 2-1
Quevilly 0-3 2-0 1-0 1-1 4-2 4-0 1-1 0-3 0-1 2-5 1-1 1-3 0-2 1-1 2-2 0-1 1-1 2-3 2-0
Red Star 0-2 1-2 0-0 1-0 0-2 1-0 2-1 0-3 1-2 3-1 2-1 1-2 1-2 1-2 0-0 2-0 0-1 2-1 2-0
Rouen 0-1 0-0 1-1 0-0 3-3 1-1 1-0 0-1 4-3 2-0 2-0 0-1 2-2 2-1 1-0 2-0 0-2 2-1 1-0
Vannes 3-2 2-0 1-1 2-1 1-1 3-1 3-3 1-0 3-1 2-0 1-1 1-1 1-0 2-0 3-1 1-0 1-1 4-0 1-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur
C Le score initial du match est 0-0[15]. Le match est finalement donné gagnant 3-0 par la FFF pour Epinal en raison de la présence sur la feuille de match de Adam Shaiek (en) alors qu'il était suspendu[16].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Leader par journée[modifier | modifier le code]

Nîmes Olympique Gazélec Football Club Ajaccio Chamois niortais football club Stade athlétique spinalien Nîmes Olympique Chamois niortais football club Stade athlétique spinalien Football Club de Rouen 1899 Stade athlétique spinalien

Évolution du classement[modifier | modifier le code]

Les quatre équipes promues sont aussi celles qui sont le plus souvent relégables au cours du championnat. L'Aviron Bayonnais FC, le Besançon RC, le FC Martigues et l'AS Beauvais sont ainsi dans le rouge respectivement à 38, 36, 18 et 16 reprises au cours des 38 journées de la compétition. Parmi les trois clubs qui ont été le plus souvent aux trois premières places pendant la saison, seul le SA Spinalien manque le coche. En effet, après 28 journées sur le podium (de la 1re à la 30e journée sauf la 19e et la 23e), le club rate son sprint final au profit du Nîmes Olympique.

Classement des buteurs 2011-2012[modifier | modifier le code]

Rang Joueur Pays Club Buts
1 Seydou Koné Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire Nîmes Olympique 21
2 Geoffrey Malfleury Drapeau : France France Red Star FC 93 18
3 Abdellah Asbabou Drapeau : Maroc Maroc SA Spinalien 15
Mathieu Scarpelli Drapeau : France France ÉFC Fréjus St-Raphaël 15
5 Nicolas Belvito Drapeau : France France AS Cherbourg 14
Nicolas Verdier Drapeau : France France GFCO Ajaccio 14
Kévin Lefaix Drapeau : France France Orléans LF 14
8 Lakdar Boussaha Drapeau : France France Besançon RC 13
Jean-Michel Lesage Drapeau : France France US Créteil 13
Khalid Souhayli Drapeau : France France AS Cherbourg 13

Affluences et stades[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant précise l'affluence moyenne à domicile des différents clubs[17], l'évolution de l'affluence par rapport à la saison précédente[18], ainsi que le stade et sa capacité. Chaque club aura reçu 19 fois durant la saison. Les deux clubs professionnels figurent parmi les meilleures affluences. L'US Créteil et le Paris FC ont le taux de remplissage le plus faible, inférieur à 4 %. Le club dont l'affluence diminue le plus par rapport à la saison précédente est l'AS Beauvais, qui a vainement bataillé pour le maintien toute la saison, avec une diminution de 47,1 %. Deux autres grandes baisses de fréquentation s'observent au Nîmes Olympique (-23,5 %) et au Vannes OC (-19,1 %), deux clubs relégués en provenance de Ligue 2. À contrario les promus de l'AS Cherbourg et du SA Spinalien explosent leurs compteurs avec respectivement 138,2 % et 227,3 % d'augmentation de billetterie.

Club Affluence
moyenne
Évolution Ville du stade Stade Capacité Taux de
remplissage
moyen
Vannes OC 3 107 -19,1 % Vannes Stade de la Rabine 9 500 33 %
Nîmes Olympique 4 952 -23,5 % Nîmes Stade des Costières 18 482 27 %
ÉFC Fréjus St-Raphaël 1 540 9,1 % Fréjus Stade Pourcin 2 500 62 %
AS Beauvais 926 -47,1 % Beauvais Stade Pierre Brisson 10 178 9 %
FC Rouen 3 236 3,4 % Le Petit-Quevilly Stade Robert-Diochon 11 300 29 %
Orléans LF 1 663 -11,7 % Orléans Stade de la Source 5 000 33 %
US Créteil 424 -4,7 % Créteil Stade Dominique-Duvauchelle 12 150 3 %
Paris FC 384 -18,5 % Paris Stade Charléty 20 000 2 %
US Luzenac 479 -14,9 % Luzenac Stade Paul-Fédou 1 200 40 %
Chamois niortais 3 775 33,2 % Niort Stade René-Gaillard 10 898 35 %
SR Colmar 1 921 10,1 % Colmar Colmar Stadium 5 000 38 %
Aviron Bayonnais 377 -26,5 % Bayonne Stade Didier Deschamps 3 500 11 %
US Quevilly 1 166 81,3 % Le Petit-Quevilly Stade Amable-et-Micheline-Lozai 2 500 47 %
Besançon RC 1 829 13,5 % Besançon Stade Léo Lagrange 11 500 16 %
GFCO Ajaccio 1 366 86,3 % Ajaccio Stade Ange-Casanova 6 000 23 %
Poiré-sur-Vie VF 2 032 37,9 % Le Poiré-sur-Vie Stade de l'Idonnière 2 900 71 %
FC Martigues 546 -6 % Martigues Stade Francis-Turcan 11 500 5 %
SA Spinalien 1 643 227,3 % Épinal Stade de La Colombière 6 000 27 %
Red Star FC 93 1 325 39,6 % Saint-Ouen Stade Bauer 10 000 13 %
AS Cherbourg 1 372 138,2 % Cherbourg-Octeville Stade Maurice-Postaire 7 000 20 %

Galerie photo[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Budget des clubs du National au 4 août 2011 sur Sportune.fr.
  2. « SwissLifeDirect.fr nouveau sponsor maillot du Paris FC », sur parisfootballclub.com.
  3. « Red Star: Un label pour mettre en avant les valeurs du football », sur chronofoot.com,‎ 24 février 2012.
  4. a et b « Grenoble rétrogradé en CFA », sur sport.fr.
  5. Manuel Pavard, « Cette fois, Le GF38 est mort », sur 20minutes.fr,‎ 6 juillet 2011.
  6. a et b Erwann Penland, « Pacy sur Eure ne fera pas appel, Martigues en National », sur foot-national.com,‎ 24 juin 2011.
  7. a et b Erwann Penland, « DNCG : Gap confirmé en CFA, le Red Star vers le National », sur foot-national.com,‎ 8 juillet 2011.
  8. Erwann Penland, « Les groupes de CFA, CFA2 et National connus », sur foot-national.com,‎ 18 juillet 2011.
  9. Bénédicte Renou, « Cherbourg en National : c'est enfin officiel », sur cherbourg.maville.com, Ouest-France,‎ 19 juillet 2011.
  10. Règlement des championnats nationaux saison 2011-2012 : Article 10 II-1., Fédération française de football (FFF),‎ 2011, 62 p. (lire en ligne), p. 22
  11. « Beauvais maître chez lui », sur leparisien.fr, Le Parisien,‎ 3 septembre 2011.
  12. Alexandre Chochois, « Ajaccio GFCO : Le CNOSF confirme le retrait de points », sur foot-national.com,‎ 17 février 2012.
  13. Erwann Penland, « DNCG : Retrait de points pour Besançon », sur foot-national.com,‎ 15 novembre 2011.
  14. Erwann Penland, « DNCG : Pour Besançon c'est trois points de moins », sur foot-national.com,‎ 19 novembre 2011.
  15. « Meslien retrouve ses marques », sur dna.fr, Dernières Nouvelles d'Alsace,‎ 8 août 2011.
  16. Alexandre Chochois, « Epinal : Victoire sur tapis vert face à Colmar! », sur foot-national.com,‎ 25 août 2011.
  17. « Classement National Domicile spectateurs 2011 / 2012 », sur foot-national.com (consulté le 7 août 2012).
  18. « ATTENDANCES - France - 2011-2012 - Ligue National », sur european-football-statistics.co.uk (consulté le 7 août 2012).