Vendée Poiré-sur-Vie Football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vendée Poiré-sur-Vie Football

Logo du Vendée Poiré-sur-Vie Football
Généralités
Surnoms Les Genôts
Noms précédents Jeanne d'Arc du Poiré-sur-Vie 1954-2007
Le Poiré-sur-Vie Vendée football 2007-2010
Fondation 1954
Statut professionnel Jamais
Couleurs Bleu et blanc
Stade Stade de l'Idonnière
(4 500 places)
Siège Rue de la Croix Bouet
85170 Le Poiré-sur-Vie
Championnat actuel National
Président Drapeau : France Jean-Yves Cougnaud
Entraîneur Drapeau : France Oswald Tanchot
Site web lepoiresurvie-vendee-football.com
Palmarès principal
National[1] CFA : Groupe D en 2011

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de football National 2014-2015
0

Dernière mise à jour : 7 janvier 2015.

Vendée Poiré-sur-Vie Football est un club de football français basé au Poiré-sur-Vie en Vendée, fondé en 1954.

L'équipe fanion du club accède pour la première fois de son histoire au championnat National, 3e échelon du football français, en 2011. Le club est présidé par Yves Cougnaud et son fils Jean-Yves depuis 2004. L'équipe est entraînée par Oswald Tanchot depuis 2011.

Histoire[modifier | modifier le code]

La « Société Sainte Jeanne d'Arc » est créée le 29 décembre 1921 dans le but d'offrir un espace de distraction aux jeunes du Poiré-sur-Vie. Le Docteur Lucas en est alors le président et l'Abbé Bertrand, vicaire, le secrétaire. En 1929, la section football est instituée sous le nom de « l'Alouette »[2].

En 1940, une nouvelle association sportive est créée à la suite de l'arrivée de réfugiés ardennais ayant fuit leur région en guerre[3],[4]. Elle est baptisée Union sportive du Poiré (USP). En 1946, une réunion à la mairie a pour objet la fusion entre l'USP et « l'Alouette » de la Jeanne d'Arc au sein d'une seule entité baptisée « Club athlétique du Poiré-sur-Vie ». Cependant, le secrétariat de la Ligue du Centre-Ouest de football commet une erreur en enregistrant le nouveau club sous l'ancien nom de « Jeanne d'Arc ». La bévue provoque le mécontentement des membres de l'USP qui refusent finalement la fusion[2].

Par la suite, l'équipe de la Jeanne d'Arc poursuit son activité pendant encore quelques années au sein de la Fédération gymnastique et sportive des patronages de France, avant de mettre fin à ses activités au débuts des années 1950 faute de joueurs[2].

À la suite de la visite du Général de Gaulle sur la tombe de Georges Clemenceau à Mouchamps le 12 mai 1946, où il prononce un discours qui marque l'esprit des Vendéens[5],[6], le président de l'USP, Yves Hamon de la Thébaudière, demande l'autorisation de ce dernier pour le renommage du club en « De Gaulle Sports Vendée »[7]. La réponse, positive, est envoyée par courrier officiel le 6 juillet 1946. En 1951, le club remporte le championnat de la Vendée, mais s'incline ensuite contre le champion d'Aunis-Saintonge pour le titre régional. Au cours de la saison 1953-1954, le club cesse brutalement son activité et la ville se retrouve alors sans club[2].

L'Abbé Poissonnet, sollicité par un joueur, Léon Letard, autorise peu après la re-création d'une section football au sein de la « Sainte Jeanne d'Arc ». D'abord affilié à la FGSPF, le club obtient son rattachement à la Fédération française de football en octobre 1956, au sein de la Ligue du Centre-Ouest de football[2]. En 1967, le club est rattaché à la Ligue atlantique de football nouvellement créée.

Ayant gravi les échelons départementaux puis régionaux, le club atteint en 1978 la Division d'honneur de la Ligue atlantique, où il reste deux saisons avant d'être relégué. Il remonte au premier niveau régional en 1986, en est relégué en 1988, puis, en 1999, il s'y promeut, une troisième fois[8].

Le club atteint pour la première fois un niveau national en 2003[8]. En 2007, la « Sainte Jeanne d'Arc Le Poiré Football » est rebaptisée « Le Poiré-sur-Vie Vendée Football ». Depuis 2010, le club se nomme « Vendée Poiré-sur-Vie Football ».

Richmond Forson qui évolue au club en 2005-2006, est sélectionné pour la coupe du monde 2006 avec la sélection du Togo.

Lors de la saison 2007-2008, Le Poiré-sur-Vie atteint les seizièmes de finale de la coupe de France, éliminé finalement par le Paris Saint-Germain sur le score de 3 buts à 1.

Durant la saison 2010-2011, l'équipe accède au niveau national dès la 31e journée de CFA suite à un match nul obtenu face à son concurrent direct : Les Herbiers. Il décroche le maintien lors de la saison suivante, lui permettant de participer au National 2012-2013. Aux deux tiers de cette saison, le club vendéen figure en bonne position (avec Metz et Créteil) pour rejoindre la Ligue 2 et, acquérir par la même, le statut professionnel. Cependant, une mauvaise série qui commence au mois de mars avec une seule victoire en douze matchs (2-0 contre Epinal) donne un espoir à leurs adversaires pour la montée en Ligue 2. Lors de la 37e journée, le club ne peut officiellement plus jouer la montée en Ligue 2 à la suite d'un match nul contre Carquefou (1-1) alors que Fréjus-Saint-Raphaël et le CA Bastia ont gagné leurs matchs respectifs (Fréjus-Saint-Raphaël 3-1 Colmar et Quevilly 1-3 CA Bastia).

La saison 2013-2014 est beaucoup plus compliquée avec notamment seulement 5 points marqués lors des douze premières journées de championnat. Mais le club vendéen parvient à réagir lors des journées suivantes et se rapproche du maintient à la 33e journée en gagnant 1-0 au Stade de l'Idonnière contre le Paris FC.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif de la saison 2014-2015 de Vendée Poiré-sur-Vie Football, au 9 mars 2015[10]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[11] Nom Date de naissance Sélection[12] Club précédent
1 G Drapeau de la France Pichot, MatthieuMatthieu Pichot 20/9/1989 (25 ans)
Les Herbiers VF
16 G Drapeau de la France Dorel, VincentVincent Dorel 21/3/1992 (23 ans)
GSI Pontivy
30 G Drapeau de la France Blaichet, GaëtanGaëtan Blaichet 3/2/1994 (21 ans)
EA Guingamp rés.
2 D Drapeau de la France Souquet, ArnaudArnaud Souquet 12/2/1992 (23 ans)
JA Drancy
3 D Drapeau de la France Ducros, SamSam Ducros 11/6/1994 (20 ans)
0 Formé au club
4 D Drapeau de la France Dikamona, ClévidClévid Dikamona 23/6/1990 (24 ans)
CS Sedan Ardennes
5 D Drapeau de la France Liaigre, FrancisFrancis Liaigre 7/8/1990 (24 ans)
Vannes OC
6 D Drapeau de la France Lusinga, AristoteAristote Lusinga 20/2/1990 (25 ans)
Fontenay-le-Comte VF
12 D Drapeau de la France Dasse, PierrePierre Dasse 23/4/1991 (24 ans)
LB Châteauroux rés.
14 D Drapeau de la France Argelier, ThierryThierry Argelier 8/7/1986 (28 ans)
EA Guingamp
22 D Drapeau de la France Fontaine, MatthieuMatthieu Fontaine 9/4/1987 (28 ans)
FC Rouen
23 D Drapeau de la France Traoré, BabaBaba Traoré 23/6/1993 (21 ans)
LB Châteauroux rés.
24 D Drapeau de la France Bonnet, QuentinQuentin Bonnet 24/8/1990 (24 ans)
Vannes OC
25 D Drapeau de la France Salis, AnthonyAnthony Salis 13/10/1988 (26 ans)
CA Bastia
26 D Drapeau de la France Veldeman, ThomasThomas Veldeman 12/3/1988 (27 ans)
Paris FC
8 M Drapeau de la France Dufau, LoïcLoïc Dufau 15/3/1989 (26 ans)
Gazélec Ajaccio
17 M Drapeau de la France Das Neves, KévinKévin Das Neves Capitaine 8/5/1986 (28 ans) France espoirs US Boulogne CO
18 M Drapeau de la France Fachan, DamienDamien Fachan 30/9/1990 (24 ans)
USJA Carquefou
19 M Drapeau de la France flèche vers la droite Touré, AbdoulayeAbdoulaye Touré 3/3/1994 (21 ans)
FC Nantes
20 M Drapeau de la France Sauvé, PierrePierre Sauvé 10/6/1992 (22 ans)
Stade lavallois rés.
21 M Drapeau de la France Gbohou, SackréSackré Gbohou 15/6/1990 (24 ans)
AS Vitré
999 M Drapeau de la France Ferand, TimothéeTimothée Ferand 11/2/1991 (24 ans)
Chamois niortais rés.
7 A Drapeau de la France N'Doye, MoustaphaMoustapha N'Doye 30/4/1992 (22 ans)
Luçon VF
9 A Drapeau de la France Saïko, Jean-PhilippeJean-Philippe Saïko 20/8/1990 (24 ans)
FC Montaigu
10 A Drapeau : Sénégal flèche vers la droite Sarr, PapePape Sarr 15/2/1987 (28 ans)
US Orléans
11 A Drapeau de la France Chevalier, EvanEvan Chevalier 13/5/1992 (22 ans)
Girondins de Bordeaux rés.
13 A Drapeau de la France Ayivi, HuguesHugues Ayivi 28/10/1986 (28 ans)
Chernomorets Bourgas
27 A Drapeau de la France flèche vers la droite Ajorque, LudovicLudovic Ajorque 25/2/1994 (21 ans)
Angers SCO
28 A Drapeau de la Belgique Vicente, KristopherKristopher Vicente 6/3/1989 (26 ans)
AS Béziers
29 A Drapeau de la France Hébras, SimonSimon Hébras 9/3/1988 (27 ans)
Chamois niortais
999 A Drapeau de la France Leblay, AntoineAntoine Leblay 10/4/1995 (20 ans)
FC Nantes rés.
Entraîneur(s)
  • Drapeau : France Oswald Tanchot
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : France Grégory Gaillard
  • Drapeau : France Steeven Mandin
Kinésithérapeute
  • Drapeau : France Adrien Barbe



Légende

Consultez la documentation du modèle

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Logos du club[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Rivalités[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2010-2011 de CFA, le club et celui des Herbiers évoluent ensemble dans le haut du classement. La place pour le National s'est d'ailleurs joué en partie lors du derby Le Poiré-sur-Vie - Les Herbiers du 2 avril 2011 gagné 2 buts à 1 par le Poiré devant plus de 4 500 spectateurs, ce qui lui permit d'obtenir des points nécessaires pour le maintien de la première place, remportée par ailleurs avec près de 10 points d'avance sur le second.

Depuis la saison 2013-2014, Le Poiré-sur-Vie est en constante rivalité avec le club du Vendée Luçon Football, mais malgré un départ en championnat raté, au deux-tiers de la saison, le club du Poiré-sur-Vie était devant le club du sud de la Vendée. À la fin du championnat, lors de l'ultime journée, les luconnais gagne la rencontre décisive contre le poiré, permettant aux clubs vendéens de se maintenir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a, b, c, d et e « Milestone », sur page du club sur Facebook, Vendée Poiré-sur-Vie Football (consulté le 5 février 2015)
  3. Éric Alary, L'exode, Paris, éditions Perrin, coll. « Tempus »,‎ (1re éd. 2010), 497 p. (ISBN 2262043930 et 9782262043933), « Accélération de l'exode ».
  4. Archives départementales de la Vendée, « Réfugiés en Vendée entre 1939 et 1945 », Clefs pour la recherche, sur archives.vendee.fr, Conseil général de la Vendée,‎ (consulté le 7 février 2015)
  5. Georges Suffert et Colette Ysmal, Vie, images et légende de Charles de Gaulle, Paris, Librairie Jules Tallandier,‎ , 350 p., p. 160
  6. Alain Gérard, 1900-2000 : La Vendée, histoire d'un siècle : La Vendée, histoire d'un siècle, La Roche-sur-Yon, Société d'émulation de la Vendée et Centre vendéen de recherches historiques,‎ , 636 p., p. 361-363
  7. Olivier Bretin, La Fragonette, éditions Publibook,‎ , 306 p. (ISBN 274830313X et 9782748303131), p. 246-247
  8. a et b « Le Poiré sur Vie », sur footballenfrance.fr (consulté le 5 février 2015)
  9. CFA : Le Poiré-sur-Vie champion de France amateur
  10. « Saison 2014-2015 - Effectif », sur lepoiresurvie-vendee-football.com (consulté le 21 novembre 2014)
  11. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  12. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Liens externes[modifier | modifier le code]