AstraZeneca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

AstraZeneca

alt=Description de l'image AstraZeneca.gif.
Dates clés 1999 fusion Astra et Zeneca
Siège social Drapeau de Grande-Bretagne Londres (Royaume-Uni)
Actionnaires Blackrock IM (7 %), Legal&General IM (4 %), AXA IM (4 %), Investor AB (3,6 %)
Activité industrie pharmaceutique
Effectif 66 000 personnes
Site web www.astrazeneca.com
Capitalisation 55,06 Md £ (1 octobre 2014)
Chiffre d’affaires 25,711 Md $ en 2013
Résultat net 2,571 Md $ en 2013

AstraZeneca est un groupe pharmaceutique, né de la fusion en avril 1999 du suédois Astra et du britannique Zeneca.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fusion[modifier | modifier le code]

Le rachat de Zeneca, appartenant auparavant au groupe Imperial Chemical Industries Pharma (ICI Pharma), par Astra fut possible grâce au succès de l'oméprazole, indiqué principalement dans le traitement de l'ulcère gastrique.

Histoire et acquisitions postérieures[modifier | modifier le code]

En 2007, AstraZeneca rachète MedImmume, une entreprise de biotechnologie américaine, pour 15,6 milliards de dollars[1].

En octobre 2013, AstraZeneca acquiert Spirogen, une entreprise de biotechnologie sur le cancer, pour 440 millions de dollars[1].

Activité[modifier | modifier le code]

AstraZeneca compte environ 63 000 collaborateurs dans le monde entier, qui sont engagés dans la recherche, le développement, la fabrication, la vente des produits pharmaceutiques et dans l'approvisionnement des services pour les soins médicaux.

AstraZeneca est présent dans sept domaines thérapeutiques majeurs : l'anesthésiologie, la cardiologie, l'infectiologie, la gastro-entérologie, l'oncologie, la neurologie et la pneumologie.

France[modifier | modifier le code]

AstraZeneca occupe en France le 5e rang [réf. nécessaire] des laboratoires pharmaceutiques, sous le nom de Corden Pharma.

La société Synkem, basée à Fontaine-lès-Dijon près de Dijon, en est l'une des filiales.

L'oméprazole et l'ésoméprazole sont en très grande partie, pour le monde entier, fabriquées en France à Petite-Synthe par la filiale ASP, dans l'agglomération de Dunkerque, pour le motif historique que la France y a créé une zone défiscalisée après la chute de la métallurgie. Y sont aussi fabriqués les médicaments contenus dans le petit appareil dénommé Turbuhaler, soit Bricanyl, Pulmicort et Symbicort. Les grandes usines de couleur kaki sont au bord de l'autoroute reliant la Belgique à Calais.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]