Securitas AB

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Securitas.

Securitas AB

alt=Description de l'image Securitas logo.svg.
Création 1934
Fondateurs Erik Philip-Sörensen
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargne
Slogan Security solutions through people
Siège social Drapeau de Suède Stockholm (Suède)
Direction Melker Schörling (président)
Alf Göransson (directeur général)
Activité Sécurité privée
Société mère xxx
Effectif 260 000 (2010)
Site web www.securitas.com
Chiffre d’affaires en diminution SEK 62,908 millions (2007)
Résultat net en augmentation SEK 526 millions (2007)

Securitas AB est une entreprise suédoise qui exerce dans le domaine de la sécurité privée.

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Depuis 2003, le groupe Securitas intègre l'agence Pinkerton National Detective Agency, autrefois connue comme étant l'agence de détectives privés la plus puissante des États-Unis. Celle-ci emploie aujourd'hui 48 000 détectives à travers le pays.

Au Canada[modifier | modifier le code]

En août 2011, Securitas a décroché un contrat de gestion de « la sécurité dans 32 aéroports canadiens aux termes d'un contrat d'environ 481 millions de dollars canadiens (340 millions d'euros) »[1].

En Belgique[modifier | modifier le code]

Le groupe Securitas NV/SA est dirigé par Régis Gaspar[2]. Son siège se trouve à Bruxelles et il possède 7 bureaux régionaux. Il emploie 5 500 personnes. En 2009, son chiffre d'affaires était de 253,7 millions d'euros[3].

Communication[modifier | modifier le code]

En Belgique, le groupe Securitas communique via le site Web du groupe Securitas, ainsi qu'avec deux journaux d'entreprises : Security Matters, rédigé en néerlandais, s'adresse à la clientèle. Ten Four, rédigé en français, s'adresse aux employés. En ce qui concerne Securitas Transport Aviation Security, une revue baptisée Checkpoints est éditée en français et en néerlandais pour les agents aéroportuaires.[pertinence contestée]

En France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Securitas France.

L'actuelle entreprise est l'héritière d'anciennes sociétés qui changèrent plusieurs fois de nom. Le Groupe 1 Protection en est l'origine. Celui-ci est issu du rapprochement en 1974 des sociétés parisiennes SPS et Vigie parisienne et la filiale anglaise du groupe suédois Sécuritas[4]. Auparavant nommée Protectas, Securitas France est créée au début 2000 après le rachat de Proteg SA.

Au Pérou[modifier | modifier le code]

Securitas a commencé son exploitation au Pérou en novembre 2007 après un accord pour acquérir 90 % des parts de la société de surveillance Forza et de ses filiales Forza Alarmas et Forza Amazonica au Pérou. Forza est l’une des quatre plus grandes sociétés de services au Pérou[5] Securitas Pérou compte actuellement[Quand ?] environ 7 000 employés.

En Suisse[modifier | modifier le code]

En Suisse, Securitas AB opère sous l'appellation Protectas

Protectas, société fondée en 1976 à Lausanne, appartient depuis 1992 au groupe Securitas AB. Elle se distingue entièrement de l'entreprise suisse Securitas SA.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]