Svenska Cellulosa Aktiebolaget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Svenska Cellulosa Aktiebolaget

Création 1929
Fondateurs Ivar Kreuger
Siège social Drapeau de Suède Stockholm (Suède)
Activité Industrie papetière
Effectif 45 500[1]
Site web www.sca.com
Chiffre d’affaires 11,3 milliard d'euros (2013)
Une usine de papier en Suède

Svenska Cellulosa Aktiebolaget (SCA) est une entreprise papetière suédoise fondée en 1929. L'entreprise compte 45 500 employés avec une chiffre d'affaires de 11,3 milliards de €.

Sa filiale SCA Hygiene Products exploite actuellement les marques de produits en papier jetables Lotus, Okay et Demak-up, et les produits d'hygiène Nana et Tena. Le groupe fabrique et commercialise également du papier d'impression (SCA Graphic paper).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1988, SCA se porte acquéreur du fabricant de couches Peaudouce auprès de LVMH, que ce dernier possédait depuis le rachat de Agache-Willot-Boussac[2].

En 1996, SCA, après avoir fermé l'usine de Moyenmoutier un an plus tôt[3], revend la marque Peaudouce à Kimberly Clark, mais conserve les usines de Linselles et de Pontchâteau, pour produire des couches vendues sous marque de distributeur.

En 1998, suite au rachat de l'entreprise espagnole Marpo produisant des mouchoirs en papier, et du groupe allemand Papierwerke Waldhof Aschaffenburg (PWA), spécialisé dans le papier toilette, SCA annonce la fermeture la fermeture de l'unité de Croisset, ainsi que celle de l'usine de couches de Pontchâteau[4].

En 2003, SCA rachète le papetier italien Carto Invest et annonce la fermeture de l'usine de Rantigny[5], ainsi que celle de Macon l'année suivante[6].

En 2007, SCA reprend cinq usines de fabrication de mouchoirs au groupe Procter & Gamble qui y fabrique les produits Kleenex : une en France (Saint-Cyr-en-Val) , une en Italie (Lucca), une en Angleterre (Manchester), et deux en Allemagne (Witzenhausen et Neuss)[7]. Dans le même temps, l'entreprise souhaite fermer le site de fabrication de ouate de cellulose de Roanne mais finalement le revend à l'entreprise britannique LCP Group[8].

En 2011, SCA rachète l'ensemble de l'activité européenne de Georgia-Pacific, comprenant 15 usines, 5000 salariés et les marques Lotus, Okay et Demak-up[9]. La même année, le groupe ferme l'usine historique Peaudouce de Linselles, victime d'une baisse progessive de l'activité[10].

Dans le même temps, SCA se sépare de son activité emballages, vendue à DS Smith[11].

Implantation[modifier | modifier le code]

SCA dispose d'une implantation industrielle de 48 sites dans le monde[12]. Propriétaire de forêts dans le nord de la Suède, le groupe y est doté d'une installation de fabrication de pâte à papier. Il possède également 3 papeteries : à Aylesford en Angleterre, à Ortviken en Suède, et à Laakirchen en Autriche[13].

SCA possède six usines en France, toutes certifiées PEFC[14] :

Les quatre dernières de la liste sont issues du rachat de Georgia-Pacific[17].

Il a pour principal concurrent en Europe le groupe italien Sofidel, qui détient les marques Regina, Sopalin et Le Trèfle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel