Alfa Romeo Tipo 33

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tipo 33
Alfa Romeo Tipo 33
Alfa Romeo 33/2 Le Mans

Marque Alfa Romeo
Années de production 1967-1971
Production Daytona : 30 ex.
Prototype Stradale : 1 ex.
Stradale : 18 exemplaires
Classe Voiture de course
Voiture de sport
Usine(s) d’assemblage Milan, Italie (Carrozzeria Marazzi)
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V8 essence à quatre arbres à cames en tête
Position du moteur Arrière
Cylindrée 1 995 cm3
Puissance maximale 230 à 270 ch
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 6 vitesses manuelles Colotti
Poids et performances
Poids à vide 700 kg
Vitesse maximale 260 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 5,5 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2-portes
Dimensions
Longueur 3 970 mm
Largeur 2 350 mm
Hauteur 991 mm
Empattement 2 350 mm
Chronologie des modèles
Alfa Romeo 8C Competizione Suivant

L'Alfa Romeo Tipo 33 est une voiture de course construite par Alfa Romeo, qui a couru en catégorie Sport-Prototypes dans les années 1960-1970. Elle a été déclinée en une version 3 litres de cylindrée, l'Alfa Romeo 33/3, ainsi qu'en une version routière avec la 33 Stradale.

Elle ne doit pas être confondue avec la voiture de série Alfa Romeo 33.

Alfa Romeo Tipo 33[modifier | modifier le code]

Alfa Romeo 33/2-litres[modifier | modifier le code]

Son châssis est une structure tubulaire en alliage léger, dotée de deux châssis auxiliaires[1] à l’avant et à l’arrière, servant de point d’ancrage au moteur, à la boîte de vitesses, à la carrosserie en polyester... Son V8 de deux litres développant 270 ch la propulse à près de 300 km/h, le carburant est stocké dans des réservoirs souples en caoutchouc.

Ses premières apparitions publiques, si elles montrèrent le potentiel de la voiture, ne furent pas de grandes réussites. Lors des 12 Heures de Sebring, les deux voitures abandonnent au tiers de la course, malgré une place en tête. À la Targa Florio, puis aux 1 000 km de l’ADAC, au Nürburgring, les problèmes mécaniques reviennent.

La 33 fut alors remaniée, et refit une apparition aux 24 Heures de Daytona, en février 1968, où les voitures engagées finirent cinquième, sixième et septième. Les modèles de course de la 33 ont alors été surnommées « Daytona ».

Elle a été construite à trente exemplaires.

Alfa Romeo 33/3-litres[modifier | modifier le code]

Alfa Romeo T33/4[modifier | modifier le code]

Alfa Romeo 33TT12[modifier | modifier le code]

Alfa Romeo 33SC12[modifier | modifier le code]

Alfa Romeo 33 Stradale[modifier | modifier le code]

La 33 Stradale, dérivée du modèle de compétition, est une voiture rare dessinée par Franco Scaglione, et qui n'a été construite par Autodelta qu'à dix-huit exemplaires[2] entre septembre 1967 et début 1969.

L'Alfa Romeo 33 Stradale a été dévoilée au salon de l'automobile de Francfort 1967. Cette interprétation routière du modèle de compétition est considérée par beaucoup comme une des plus belles autos jamais réalisées.

Elle dispose d'une carrosserie en aluminium et du même châssis monocoque intégrant les réservoirs souples que la version compétition. Son empattement est allongé de dix centimètres à 2,35 mètres, pour lui assurer une meilleure habitabilité.

Son moteur, un V8 de 1 995 cm³ à quatre arbres à cames en tête, en position centrale arrière, est plus civilisé que celui de course. Sa puissance a été ramenée de 250 à 230 ch à 8 800 tr/min. Elle atteint la vitesse de 260 km/h, en partie grâce à son poids plume de 700 kilos.

Dans la classe 2 litres, elle surpasse toutes ses rivales, notamment la Porsche 911 et ses 160 ch.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Deux pièces de fonderie d’aluminium
  2. Soit un total de 19 exemplaires avec le prototype

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]