Alfa Romeo AR51 Matta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ALFA ROMEO AR51 Matta
Alfa Romeo AR51 Matta

Marque Alfa Romeo
Années de production 1951 - 1955
Production 2.059 exemplaires
Classe Tout terrain
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
Puissance maximale 65 ch
Transmission 4 x 4
Poids et performances
Poids à vide 1250 kg
Vitesse maximale 105 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Torpedo militaire
Dimensions
Longueur 3520 mm
Largeur 1575 mm
Hauteur 1820 mm

L'Alfa Romeo Matta est un modèle d'automobile tout terrain, de style Jeep, fabriqué par le constructeur italien Alfa Romeo dans son usine napolitaine de Pomigliano d'Arco de 1951 à 1955.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1949/50, le ministère italien de la Défense, lança un appel d'offres pour la fourniture d'un véhicule tout terrain léger AR/51 (AR - Autovettura da Ricognizione / Véhicule de reconnaissance, 51 année de leur mise en service). Les deux constructeurs italiens Fiat et Alfa Romeo présentèrent leurs modèles "Fiat AR.51 Alpina" et Alfa Romeo AR.51", surnommée Matta.

Alfa Romeo AR51 Matta


L'appel d'offres fut gagné par FIAT dont le prototype sera renommé Fiat Campagnola pour des raisons purement commerciales.

L'Alfa AR51 Matta, en fait, était bien plus chère à fabriquer, tandis que le modèle FIAT bénéficiait de l'expérience du constructeur sur la grande série et la sinergie avec d'autres modèles comme la Fiat 1400 dont elle reprenait le moteur.

De très nombreux composants du projet « Matta » étaient réalisés spécifiquement pour ce modèle avec la conséquence évidente d'une augmentation des coûts de construction. Le châssis était équipé du moteur AR 1306 à deux arbres à cames, 4 cylindres de 1 900 cm3 qui équipait la magnifique berline Alfa Romeo 1900, revu et adapté pour une utilisation sur un 4x4, en réduisant le taux de compression de 7,5:1 à 7:1 et en modifiant le profil des cames pour augmenter le couple à bas régime.

Le premier prototype fut utilisé pour les épreuves de qualification de l'armée qui débutèrent en mai 1951. Le premier exemplaire définitif de série fut présenté le 16 septembre 1951 à l'occasion de la Foire du Levant de Bari, en même temps que la Fiat Campagnola.

L'Alfa Matta disposait d'une coinception technique très sofistiquée et offrait des prestations nettement supérieures mais pas vraiment nécessaires et son plus gros handicap résidait dans sa consommation plus élevée que celle de sa concurrente. Son prix était quasiment le triple de l'équivalent Fiat : la "Matta" était proposée à 2 millions de £ires italiennes, la Fiat Campagnola à peine plus de 700 000 £.

Alfa Romeo Matta

Alfa Romeo fabriqua 6 prototypes dont une version Matta Giardinetta, una version avec citerne, une version diesel et même une version chasse-neige avec un moteur à turbine. La fabrication d'une petite série fut lancée, 2059 exemplaires furent fabriqués entre 1951 et 1955, sur commande de l'État Italien pour des utilisations spécifiques.

Le surnom de « Matta » - folle en italien - venait d'une habile campagne publicitaire, organisée grâce à quelques manifestations à grand retentissement : une Alfa Romeo Matta monte et descend les marches de l'accès à la Basilique d'Assise, le « Monte Stella » à Milan, la fameuse colline créée avec les décombres des bombardements américains sur la ville à la fin de la seconde guerre mondiale.

Giuseppe Busso, Guido Moroni, le colonel Ferruccio Garbari furent les concepteurs et les premiers essayeurs des prototypes mais aussi les auteurs de cette campagne de publicité qui a fait découvrir ce modèle.

L'Alfa Romeo Matta connu également une carrière sportive avec la victoire dans la catégorie Véhicules militaires, de la célèbre course des Mille Miglia, en 1952.

Selon le Registre Alfa Roméo, les 2059 exemplaires ont été ainsi distribués :

  • 1281 ex au Ministère de la Défense (inclus les Carabiniers),
  • 457 ex au Ministère de l'intérieur pour la Police Routière,
  • 29 ex au Ministère de la Marine,
  • 11 ex au Ministère de l'Aviation Militaire,
  • 3 ex au Ministère des Finances,
  • 1 ex au Ministère des Transports,
  • 1 ex au Ministère de l'Agriculture,
  • 116 ex AR 51 plus 154 AR 52 ont été vendus à des particuliers.
  • 36 ex entre prototypes et exemplaires de présérie.

Le premier exemplaire de série sera produit en mars 1952 dans l'usine Alfa Romeo Avio de San Martino à Pomigliano d'Arco, près de Naples. Les exemplaires fabriqués durant la dernière année de production, 1954, portent la référence AR52.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

  • Moteur : Alfa Romeo AR 1307 - 4 cylindres en alliage léger - 2 arbres à cames en tête, 1 884 cm3, 65 ch DIN à 4 400 tr/min, couple 12,5 mkg DIN à 2 500 tr/min.
  • Boîte de vitesses : Alfa Romeo à 4 rapports avant plus marche arrière et réducteur pour chaque rapport. Traction sur l'essieu arrière et traction intégrale par commande mécanique.
  • Garde au sol : 20,5 cm - Passage de gué de 70 cm et pente maxi de 120 %.
  • Suspensions : avant à roues indépendantes, bras transversaux et barres de torsion longitudinales - Arrière : essieu rigide

L'héritière de la Matta[modifier | modifier le code]

L'Alfa Romeo AR51 Matta n'aura pas eu la diffusion espérée par la direction du constructeur milanais même si elle obtint une reconnaissance durant des courses et des épreuves particulières comme lors des "Mille Miglia" de 1952 où elle gagna avec 40 minutes d'avance sur la seconde voiture au classement général. Deux exemplaires ont également participé à la traversée d'Est en Ouest de l'Amérique Latine durant plus de 7 000 km en avril 1952.

35 ans plus tard Alfa Romeo décide d'étudier à nouveau un véhicule 4x4 tout terrain pour une utilisation civile et militaire. Au printemps 1988, Alfa Romeo lance l'AR148, qui ne restera qu'au stade du premier prototype construit, avec un moteur de 2 litres de cylindrée développant 100 ch et une transmission intégrale permanente. Son intégration au sein du groupe Fiat lui sera fatale. Le projet n'aura jamais de suite.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cuori alfisti, site italien de passionnés Alfa Romeo,
  • “Alfa Romeo AR 51- AR 52 Alfa Matta” di Enrico Checchinato e Franco Melotti – Giorgio Nada Editore.

Liens externes[modifier | modifier le code]