Alfa Romeo Giulia GTA

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfa Romeo Giulia GTA
Alfa Romeo Giulia GTA

Marque Alfa Romeo
Années de production 1965-1975
Production 124 exemplaires
Classe coupé sportif
Moteur et transmission
Moteur(s) 1 570 cm³
Puissance maximale 112 et 170 ch
Poids et performances
Poids à vide 795 kg
Vitesse maximale 216 - 245 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé Bertone
Dimensions
Longueur 4 080 mm
Largeur 1 580 mm
Hauteur 1 310 mm
Chronologie des modèles
Précédent Alfa Romeo Giulia TI Super Alfa Romeo Alfetta GTV Turbodelta Suivant

L'Alfa Romeo Giulia GTA est une automobile coupé sportif produite par le constructeur italien Alfa Romeo de 1965 à 1975.

Le contexte[modifier | modifier le code]

La saison sportive 1963 avait mis en évidence l'écrasante domination des Alfa Romeo Giulia Ti Super, que ce soit dans le tout nouveau Challenge Tourisme Européen, comme dans toutes les autres compétitions réservées aux voitures de tourisme dérivées de voitures de série. L'année suivante, beaucoup de constructeurs concurrents, grâce à une interprétation fallacieuse du règlement, s'étaient alignés avec des voitures qui comportaient bien peu de composants de série, pour ne pas dire un seul élément symbolique, la forme de la carrosserie.

Ce fut le cas, par exemple, de la Ford Cortina Lotus sur laquelle Ford avait purement et simplement transplanté toute la base mécanique de la Lotus, habillée par une carrosserie dont les lignes ressemblaient à celles de la Cortina berline.

Pour maintenir sa suprématie face à cette concurrence « déloyale » des Ford, BMW et bien d'autres, sur les circuits européens, car la mascarade n'était pas admise ailleurs, Alfa Romeo décida de faire travailler sa nouvelle protégée, la société Autodelta, dirigée par l'ingénieur Carlo Chiti.

La solution proposée par Chiti fut la réalisation d'une nouvelle voiture « dérivée », conçue sur la base de la Giulia Sprint GT, en conservant toutefois la structure de la carrosserie et bien sûr, son esthétique. La partie mécanique fut retravaillée pour gagner en puissance et la carrosserie sera réalisée en Peraluman 25, afin d'alléger au maximum l'ensemble.

La seule contrainte du règlement obligeait à maintenir l'espace aux jambes des places arrière identique à celui de la voiture de série. Il manquait deux petits centimètres sur la Giulia GTA pour satisfaire à cette règle si les mêmes fauteuils de série de la Giulia GT étaient utilisés. Alfa Romeo remplaça ces fauteuils par une banquette simple ce qui lui permit d'être homologuée, sur le modèle de série, les fauteuils étaient en option gratuite.

L'idée de Chiti fut validée par la direction générale Alfa Romeo et Autodelta débuta sans tarder la transformation des prototypes dès les derniers mois de 1964.

La Giulia GTA (1965-1969)[modifier | modifier le code]

Une GTA au Rallye du Jura Historic en 2010.
GTA de 1966 en côte à Gaisberg (Autriche)...
... et à Castellana en 1.6L (Italie).
Une autre GTA au Rallye de Bohème Historic en 2012.

L'Alfa Romeo Giulia GTA (GTA étant l'acronyme de Gran Turismo Alleggerita ou « grand tourisme allégée ») sera présentée au salon de l'automobile d'Amsterdam, le 18 février 1965.

La version GTA de série pesait 745 kg, contre les 950 kg de la Giulia Sprint GT et son moteur développait 115 ch.

Les modifications apportées par l'ingénieur Carlo Chiti furent, outre l'opération d'allègement grâce aux panneaux de Paraluman 25 qui permirent de gagner pratiquement 200 kg, le remplacement des vitres par du plexiglas, l'adoption d'une nouvelle suspension arrière qui abaissait le centre de gravité, le moteur de 1 570 cm³ à double allumage par cylindre Twin Spark et des carburateurs de plus grande section. Dans les versions préparées pour les compétitions, la puissance pouvait atteindre 170 ch avec un poids encore réduit de 45 kg supplémentaires, grâce à la suppression des pare-chocs, des sièges et des vitres coulissantes

Sa première participation en course remonte à la course de côte Trento-Bondone de 1965, où elle s'imposa facilement dans sa catégorie. Avec elle, Jean Rolland (2e en 1965) et Bernard Consten devinrent Champions de France des rallyes en 1966 et 1967 (après que Rolland l'eut été en 1964 sur la version TZ), Arnaldo Cavallari remporta la seconde édition de la Mitropa Rally Cup en 1966, après avoir été Champion d'Italie en 1964 sur la GT, et Ignazio Giunti gagna la catégorie des voitures de série du Championnat d'Europe de la montagne 1967.
Victoires françaises de la GTA:

  • Course de côte du Mont-Dore 1965 (Rolland)
  • Rallye des Routes du Nord Gr.2 1966 (Consten)
  • Rallye du Mistral 1966 (Rolland)
  • Coupe des Alpes catégorie TS 1966 (Rolland)
  • Tour de Corse catégorie TS 1966 (Rolland, et 2e au général)
  • Critérium Alpin 1966 (Rolland)
  • Ronde Cévenole 1967 (Rolland) et 1968 catégorie Tourisme (Casal)
  • Rallye de l'A.C.O. 1967 (Consten)
  • Rallye du Roussillon 1967 (Consten)
  • Rallye Bayonne-Côte basque 1968 (Guy Verrier)
  • Tour de France automobile catégorie TS 1970 (Giorgio Pianta/G. Alemani)

Versions antérieures victorieuses en France
Super:

  • Rallye du Var (Tourisme) 1963 (Rolland);
  • Rallye de l'A.C.O. (Tourisme) 1964 (Consten);

TZ:

  • Critérium des Cévennes 1964 et 1965 (Rolland);
  • Coupe des Alpes (Grand Tourisme) 1964 (Rolland) et 1965 (Consten);
  • Critérium Jean Behra 1966 (Rolland);
  • Ronde Cévenole 1966 (Rolland);
  • Rallye d'Antibes 1966 (Michel Buzzi);

(nb: 2e du tour de Corse 1964 (Rolland), et 13e des 24 heures du Mans 1964 (Bussinello/Deserti))
Versions ultérieures victorieuses en France
GTV 2000:

La Giulia GTA SA (1967)[modifier | modifier le code]

SA pour SovrAlimentata. Le moteur GTA 1600 suralimenté par 2 petits compresseurs développait 220 ch à 7 500 tr/min et sa cylindrée multipliée par le coefficient 1,4 était alors de 2 189 cm3. Cette augmentation de puissance devait permettre à la GTA de mieux disputer la victoire absolue.

La Giulia GTA 1300 Junior (1968-1975)[modifier | modifier le code]

La GTA 1300 Junior était quasi identique à la GTA 1600 sauf en ce qui concerne la course des pistons dans le moteur qui était réduite à 67,5 mm (au lieu de 82) ce qui portait la cylindrée à 1 290 cm3 qui correspondait à la nouvelle catégorie en sport auto de moins de 1 300 cm3.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Caractéristiques techniques - Alfa Romeo Giulia GTA
Modèle Version routière de 1965 Version SA de 1967 Version routière 1300 Junior de 1968
Moteur 4 cylindres en ligne, course longue, avant longitudinal, en aluminium 4 cylindres en ligne, course longue, avant longitudinal, en aluminium avec double compresseur centrifuge 4 cylindres en ligne, course courte, avant longitudinal, en aluminium
Cylindrée 1 570 cm³ (Alésage x course = 78 x 82 mm) 1 570 cm³ (Alésage x course = 78 x 82 mm) 1 290 cm³ (Alésage x course = 78 x 67,5 mm)
Distribution à 2 soupapes et 2 arbres à cames en tête
Puissance maxi 133 ch SAE à 6 000 tr/min 220 ch SAE à 7 500 tr/min 110 ch SAE à 6 000 tr/min
Embrayage monodisque à sec
Boîte de vitesses à 5 vitesses + RM
Traction propulsion
Structure carrosserie intégrale porteuse en acier et carrosserie en Peraluman 25
Suspensions avant quadrilatères transversaux, amortisseurs hydrauliques télescopiques
Suspensions arrière triangle supérieur et buttons, amortisseurs hydrauliques télescopiques
Freins à disques sur les quatre roues avec servofrein et limiteur sur le train arrière. Frein à main agissant sur les roues arrière
Pneumatiques 165 x 14" ou 175 x 400
Poids à vide 795 kg 780 kg 760 kg
Accélération 28,075 s le km départ arrêté
Vitesse maxi > 185 km/h 230 km/h > 175 km/h
Consommation moyenne 9,5 l/100 km 9 l/100 km

Articles connexes[modifier | modifier le code]