Carrozzeria Bertone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bertone.
Logo Carrozzeria Bertone

La Carrozzeria Bertone est une entreprise de carrosserie automobile italienne fondée à Turin en novembre 1912 par Giovanni Bertone (1884-1972), alors âgé de 28 ans, qui avait initialement comme objet social la réparation et la construction de chariots pour la traction animale.

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

C'est en novembre 1912 que Giovanni Bertone, alors âgé de 28 ans, crée à Turin un atelier de construction et de réparation de carrosses. La première année, il occupe trois salariés.

En ce début du XXe siècle, les automobiles sont rares et l'on croise beaucoup de carrosses dont ceux du jeune Bertone qui se distinguent par leur ligne soignée et leur qualité de construction et leur grande robustesse.

En 1914, Le couple Bertone accueille son second enfant, baptisé Giuseppe, mais qui bien vite sera surnommé « Nuccio ». C'est le futur Maître du design automobile qui vient de naître. En 1915, l'Italie entre en guerre, c'est la première guerre mondiale, et l'activité de l'atelier Bertone cesse, faute de commandes mais aussi faute de salariés.

Renaissance après la 1re guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Giovanni Bertone reprend son activité au début de l'année 1920 dans un nouvel atelier situé 119 via Monginevro toujours à Turin, avec 20 salariés.

C’est en 1921 que la société recevra sa première commande importante de design et construction automobile ; la carrosserie Torpedo, pour le modèle 23S de SPA. Il s'ensuivit immédiatement la Fiat 501 Sport Course. Avec les débuts de l’industrialisation du secteur automobile, les méthodes de carrossage emboîtent le pas : ce sont des chaînes de montage qui assemblent désormais les armatures en bois sur des châssis métalliques. Et les voitures étant de plus en plus rapides, elles exigent des carrosseries de plus en plus solides.

Bertone conçoit des hard-top démontables pour transformer par exemple la Lambda de Vincenzo Lancia en berline plus robuste et plus sûre.

Très rapidement Bertone est sollicité par les plus importants constructeurs automobiles ; Fast, Chiribiri, Aurea, SCAT, Diatto, mais il travaillera le plus fréquemment avec Fiat et Lancia. Vincenzo Lancia, qui le surnommera « Bertunot », à la piémontaise, lui confiera quasiment toutes ses réalisations spéciales destinées à une production en petite série. C'est le début de la production « Fuori serie » italienne qui fera le tour du monde.

La fin des années 1920 voit la réputation de la Carrozzeria Bertone passer un cap important avec la confirmation du design italien. Bertone devient LE designer de référence et signe les modèles de grand luxe comme les Fiat 505 Limousine, Itala 51S et Lancia Lambda série VIII de 1928.

Débuts de Nuccio Bertone[modifier | modifier le code]

Bien que la crise de 1929 ait fortement pénalisé toute l'industrie automobile mondiale et les carrossiers spécialisés par voie de conséquence, la Carrozzeria Bertone maintient son cap et poursuit son développement grâce à une gestion avisée et rigoureuse.

Le jeune Giuseppe, « Nuccio », à peine âgé de 19 ans, qui s'est fait remarquer durant ses études par ses qualités de dessinateur, fait ses premiers pas dans l’usine de son père en 1933.

En 1934, la Carrozzeria Bertone réalise la Fiat 527S Ardita 2500 qui représente, en matière de style automobile, le premier volet d'une révolution du design et de la manière de concevoir la nouvelle génération de voitures. L'aérodynamique devient un concept à la mode et les carrosseries font état de détails constructifs nouveaux comme l'esthétique. Une calandre avant incorporant les phares, la capote qui se loge entièrement dans le corps arrière de la voiture, etc..

Trois ans plus tard, la Fiat 1500, dont la carrosserie profilée est signée Bertone, remporte le concours de stylisme de Turin.

L’arrivée dans l’entreprise de Nuccio Bertone donnera un nouvel élan au centre de design. Les créations Bertone symbolisent le design italien de l’après-guerre et reste la référence en la matière encore de nos jours.

Le développement des années 1950[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, l'Europe se remet lentement de ses blessures. L'économie redémarre mais avec la reprise des productions d'avant guerre. La première automobile de conception nouvelle sera la Fiat 1100 dont Nuccio Bertone se verra confier la conception et la production de la version cabriolet.

La Carrozzeria Bertone sera l’auteur du dessin de très nombreuses automobiles qui marqueront leur temps, entre autres pour Alfa Romeo, Ferrari, Fiat, Lancia, Lamborghini et Volvo. Elle est l’auteur du fameux scooter italien Lambretta. C'est aussi à cette époque que Bertone sera très sollicité par les constructeurs étrangers, anglais notamment, pour la réalisation des coupés MG, Bristol et Aston Martin notamment, allemands avec NSU.

L'essor des années 1960[modifier | modifier le code]

La Carabo Bertone, 1968.

Les années 1960 représentent l'archétype des GT à l'italienne. Bertone dévoile les magnifiques Alfa Romeo 2600 Sprint, Ferrari 250GT SWB Berlinetta Speciale Série I[1] et Série II[2], Aston Martin DB4 GT et Maserati 5000 GT. Il signera également les Simca 1000 Coupé, BMW 3200 CS, ASA 1000 qui sera à l'origine de l'aventure Ferrari, l'ISO Rivolta GT 300, l'ISO Grifo, les Alfa Romeo Giulia Sprint.

En 1965, il réalise le projet de la Fiat 850 Spider dont Gianni Agnelli lui confiera la production qui atteindra 120 voitures par jour entre 1965 et 1972, dont une version spéciale pour les États-Unis.

Lors de la création de la marque Lamborghini, Bertone en sera désigné carrossier officiel et sa plus belle réalisation restera la Lamborghini Miura.

Cet atelier de l'art de la carrosserie automobile italienne s'est développé et a connu le succès actuel grâce à son patron Nuccio Bertone (1912-1997), fils de Giovanni, le fondateur, un homme qui a su gérer son entreprise et garder une main de maître sur l'évolution esthétique et du goût, ce qui lui a permis d'endiguer les rêves de certains jeunes stylistes. De grands noms du design ont appris leur métier chez Bertone comme Marcello Gandini et Giorgetto Giugiaro.

Les ateliers Bertone sont installés à Grugliasco depuis le début des années 1970, près de Turin où ils occupent une surface de 267 000 mètres carrés couverts et emploient 1 500 salariés. Sur ce nouveau site sont regroupés les bureaux d'études, l'usine de construction des carrosseries et d'assemblage des voitures, ainsi qu'à Caprie aussi près de Turin, où sont installés les bureaux de recherche de la division Bertone Stile, le centre de R&D design dans lequel sont étudiées et créées les formes nouvelles et les prototypes.

Des années 2000 jusqu'à la faillite[modifier | modifier le code]

Après la gloire que connaissent les ateliers Bertone jusqu'à la fin des années 80, lentement le carrossier revient à des ambitions plus modestes. Au début du XXIe siècle, Bertone ne subsiste plus qu'avec l'Alfa Romeo GT, rejointe par des commandes de quelques constructeurs chinois comme Chery, FAW ou BAIC. Finalement, Bertone présente au Salon automobile de Genève 2012 un concept-car qui signera la dernière création du carrossier italien, alors que ce même concept intitulé Bertone Nuccio fêtait paradoxalement le centième anniversaire de l'entreprise. En effet, en 2014, après l'accumulation de dettes sur les cinq années précédentes, estimées à près de 31 millions d'euros, Bertone n'est plus en mesure de continuer la lutte pour sa survie. Sans plan crédible pour son avenir, celui qui marqua le design automobile ne peut plus rien faire lorsque sa faillite est actée le 4 juin 2014, sans aucune médiatisation. Les droits appartiennent désormais à la nouvelle firme Bertone Design créée à Milan par Marco Filippa et Ermelinda Cortese.[3]

Voitures portant la griffe « Bertone »[modifier | modifier le code]

Années 1920 - 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960 - 1980[modifier | modifier le code]

BMW 3200 CS
Lamborghini Miura P400S Spyder de 1971

Années 1990 à nos jours[modifier | modifier le code]

Alfa GT

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. "1960 Ferrari 250 GT SWB Spéciale Bertone Série I" sur le blog Forza Rossa
  2. Cf. "1962 Ferrari 250 GT SWB Spéciale Bertone Série II" sur le blog Forza Rossa ou (en)1962 Ferrari 250 GT Bertone Coupé sur supercars.net
  3. « Bertone : la fin d'un carrossier italien », sur AutoMoto,‎ 11 Juillet 2014 (consulté le 4 Août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]