Alfa Romeo Giulietta (2010)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alfa Romeo Giulietta.
Alfa Romeo Giulietta III.
Alfa Romeo Giulietta (2010)
Alfa Romeo Giulietta au Salon de Genève 2010

Marque Drapeau : Italie Alfa Romeo
Années de production 2010 -

phase 1 2010 - 2013

phase 2 2013 -

Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Cassino, Latium
Drapeau de l'Italie Italie
Moteur et transmission
Énergie Essence ou diesel
Moteur(s) Essence
1,4 T-Jet 105 ch Start/Stop
1,4 T-Jet 120 ch Start/Stop
1,4 MultiAir 170 ch Start/Stop
1750 TBi 235 ch

Diesel
1,6 JTDm 105 ch Start/Stop
2,0 JTDm 140 ch Start/Stop
2,0 JTDm 170 ch Start/Stop
Position du moteur Transversal avant
Cylindrée Essence
de 1 368 à 1 742 cm3
Diesel
de 1 598 à 1 956 cm3
Puissance maximale 105 à 235 ch (77 à 173 kW)
Couple maximal 206 à 350 Nm
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle à 6 rapports ou Robotisée
Poids et performances
Poids à vide de 1 310 à 1 395 kg
Vitesse maximale 218 à 242 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 6,8 à 11,3 s
Consommation mixte 4,4 à 7,6 L/100 km
Émission de CO2 114 à 177 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Bicorps 5 portes, 5 places
Coefficient de traînée 0,31
Suspensions 4 roues indépendantes
Avant : MacPerson avancé
Arrière : Multilink
Direction Assistance électrique Dual Pinion
Freins 4 disques
Dimensions
Longueur 4 351 mm
Largeur 1 798 mm
Hauteur 1 465 mm
Empattement 2 634 mm
Voies  AV/AR 1 554 mm  / 1 554 mm
Volume du coffre 350 dm3
Chronologie des modèles
Précédent Alfa Romeo 147

L'Alfa Romeo Giulietta, d'abord connue sous le nom de projet 149, puis sous l'appellation provisoire Milano (finalement repoussée pour cause de délocalisation de l'usine se trouvant à Milan), est une automobile de type berline compacte du constructeur italien Alfa Romeo, remplaçante de l'Alfa Romeo 147 dans le segment des compactes à 5 portes[1]. Son nom de code en interne est ZAR 940.

Sa présentation repoussée plusieurs fois en raison de la crise financière, l'Alfa Romeo Giulietta a été présentée en avant-première mondiale le 2 décembre 2009 et finalement dévoilée au Salon de l'automobile de Genève en mars 2010. Elle est la voiture du centenaire de la marque au trèfle. Elle est assemblée à Cassino en Italie. On peut parler de succès commercial pour ce modèle puisque de la date de commercialisation jusque fin 2010 Alfa Romeo a écoulé 3904 modèles en France, surtout que ce n'était pas une année pleine.

Vue arrière de la Giulietta.
Face avant de la Giulietta.

L'Alfa Romeo Giulietta inaugure une toute nouvelle plateforme baptisée Compact-Evo. La face avant de cette nouvelle Alfa Romeo reprend le style de la supercar 8C Competizione et de la petite Alfa Romeo MiTo. Le dessin de la voiture est dû au Centro Stile Alfa Romeo. Tous les éléments caractéristiques de la marque sont présents, comme le fameux Scudetto, la mythique calandre de la marque. D'un prix de base indicatif de 21 500 €environ, l'Alfa Romeo Giulietta est en concurrence avec plusieurs modèles premium comme l'Audi A3 ou la BMW Série 1. Ce prix pas vraiment low cost s'explique par une qualité de fabrication de bon niveau (et en très net progrès par rapport à la 147, mais n'atteignant pas les ténors de la catégorie) et par un équipement de base assez complet. Cette Giulietta de troisième génération est devenue une compacte depuis sa réapparition en mai 2010 en Europe, alors que les deux précédents opus étaient des familiales.

L'Alfa Giulietta est équipée de moteurs utilisant le système Multiair (brevet Magneti-Marelli) développant 170 ch. Une version sportive, baptisée Quadrifoglio Verde, équipée du 1750 TBi développant 235 ch, vient coiffer la gamme. Une version GTA pourrait bientôt venir également. L'entrée de gamme est représentée par le Tjet 120 ch.

De série, elle s'équipe du DNA (Dynamic, Normal et All Weather) intervenant entre autres sur la cartographie moteur, sur le différentiel électronique Q2, sur le système électronique de stabilité, sur le freinage et sur la direction.

Sécurité[modifier | modifier le code]

L'Alfa Romeo Giulietta a été conçue avec l'objectif d'obtenir 5 étoiles (5 étoiles) aux crash tests de l'organisme indépendant EuroNCAP, note qu'elle obtient peu de temps après son lancement commercial[2] ; dans le détail, elle obtient une note de 97 % pour la sécurité d'un occupant adulte, 85 % pour celle d'un occupant enfant, 63 % pour protection des piétons et enfin 86 % pour ses assistances électroniques de sécurité.

Motorisations[modifier | modifier le code]

Le choix des motorisations est assez ample dès le début de sa commercialisation en avril 2010, on trouve :

Modèle Disponibilité Moteur Cylindrée
(cm3)
Puissance
(kW / ch)
Couple maxi*
(Nm)
Masse
(kg)
Émissions CO2
(g/km)
0-100 km/h
(secondes)
Vitesse maxi
(km/h)
Consommation
(l/100 km)
1.4 T-Jet 105 ch 2012 4 cylindres essence 1 368 88 / 105 à 5 000 tr/min 206 à 1 750  tr/min 1 355 149 10 190 6,2
1.4 T-Jet 120 ch lancement 4 cylindres essence 1 368 88 / 120 à 5 000 tr/min 206 à 1 750  tr/min 1 355 149 9,4 195 6,4
1.4 Multiair 170 ch lancement 4 cyl. essence avec gestion de charge moteur 1 368 126 / 170 à 5 500 tr/min 230/250 à 2 500 tr/min 1 365 134 7,8 218 5,8
1750 TBi 235 ch lancement 4 cylindres essence Injection directe et scavenging 1 742 175 / 235 à 5 500 tr/min 300/340 à 1 900 tr/min 1 395 177 6,8 242 7,6
1.6 JTDm 105 ch lancement 4 cylindres diesel 1 598 77 / 105 à 4 000 tr/min 280/320 à 1 750 tr/min 1 385 114 11,3 185 4,4
2.0 JTDm 140 ch Fin 2010 4 cylindres diesel 1 956 105 / 140 à 4 000 tr/min 320/350 à 1 500 tr/min 1 385 120 9,0 205 4,5
2.0 JTDm 170 ch lancement 4 cylindres diesel 1 956 125 / 170 à 4 000 tr/min 320/350 à 1 500 tr/min 1 395 128 8,0 218 4,7
  • Les valeurs indiquées pour le couple maximum sont données avec le sélectionneur DNA en position "Normal" et "Dynamic".
  • Tous les modèles sont Euro5 et équipés en série du système Stop&Start sauf la version 1750 TBi.
  • Le moteur 1.4 Multiair 170 ch a été élu moteur de l'année 2010 pour ses faibles consommations et ses performances.

Finitions[modifier | modifier le code]

Système de gestion électronique Alfa DNA

5 niveaux de finitions sont disponibles:


  • Impulsive : Composée de la climatisation automatique Bi-zone, des rétroviseurs électriques et dégivrants, du sélecteur DNA permettant de modifier le comportement de l'auto, les 4 vitres électriques, la radio CD MP3, le régulateur de vitesse, 6 airbags, Start and Stop, VDC, volant cuir et sellerie tissu sprint, auto-bloquant électronique Q2, spoiler arrière, ordinateur de bord et direction Dual Pinion.


  • Distinctive : En plus des équipements de la version Impulsive, cette finition rajoute : les capteurs de recul, le Blue and Me avec commandes au volant, un accoudoir arrière avec rangement, un troisième appuie tête, rétroviseur photochromatique, capteur de pluie et de luminosité, jantes alliage 16p, projecteurs antibrouillards avant, rétroviseurs avants rabattables électriquement, siège passager réglable en hauteur, sellerie tissu Competizione.


  • Super : En plus des équipements de la version Distinctive, cette finition ajoute : insert planche de bord en aluminium foncé, jupes latérales sport, pédalier sport en aluminium, coques de rétroviseurs extérieurs chrome satiné, jantes 17" Design Sport avec des pneumatiques 225/45 R17, suspensions surbaissées et couvre-longerons teinte carrosserie, projecteurs avant et revêtements intérieurs avec finition sombre


  • Exclusive (anciennement Selective) : Cette finition en plus de la Distinctive ajoute, la sellerie cuir tressée, le système de navigation GPS Radio Nav et des Jantes alliage 17" Design Eleganza avec des pneumatiques 225/45 R17


  • Quadrifoglio Verde : Cette finition en plus de la Sélective ajoute un pack Sport avec jantes 17" design Veloce et sellerie cuir et microfibres, le logo Quadrifoglio Verde, vitres arrière surteintées, étriers de freins renforcés de couleur rouge. Cette finition est uniquement disponible avec la motorisation essence 1750 TBI 235 ch.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Camille Pinet, « Alfa Romeo Giulietta (Genève 2010) - Milanaise ou arlésienne ? », sur Le Nouvel Obs,‎ 2 décembre 2009 (consulté le 6 juillet 2010)
  2. « Résultats de l'Alfa Romeo Giulietta 2010 aux crash-tests Euro NCAP », sur Euro NCAP


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :