Sergueï Choïgou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant russe
Cet article est une ébauche concernant une personnalité russe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Sergueï Koujouguetovitch Choïgou
Сергей Кужугетович Шойгу
Sergueï Choïgou en février 2013.
Sergueï Choïgou en février 2013.
Fonctions
Ministre de la Défense
En fonction depuis le
Président du gouvernement Dimitri Medvedev
Prédécesseur Anatoli Serdioukov
Gouverneur de l'oblast de Moscou
Prédécesseur Boris Gromov
Ministre des Situations d'urgence
Président Boris Eltsine
Vladimir Poutine
Dimitri Medvedev
Président de Russie unie
Prédécesseur poste créé
Successeur Boris Gryzlov
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Tchadan, Touva, RSFSR
Parti politique Parti communiste de l'union soviétique (avant 1991)
Indépendent (1991–1995)
Notre maison-Russie (1995–1999)
Unité (en) (1999–2001)
Russie unie (depuis 2001)
Conjoint Irina Choïgou
Enfants Ioulia
Ksenia
Diplômé de Institut polytechnique de Krasnoïarsk
Profession Ingénieur civil
Fonctionnaire
Religion chrétien orthodoxe[réf. nécessaire]

Signature de Sergueï Koujouguetovitch ChoïgouСергей Кужугетович Шойгу

Sergueï Koujouguétovitch Choïgou (en russe : Серге́й Кужуге́тович Шойгу́), né le à Tchadan (en république de Touva), est une figure politique russe. Il a atteint le rang de général d'armée en 2003. Il dirige de 1994 à 2012 le ministère des Situations d'urgence. Il est président de la Société géographique de Russie depuis novembre 2009. Il est ministre de la Défense depuis le 6 novembre 2012.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1977, il est diplômé de l'institut polytechnique de Krasnoïarsk. Il travaille dans la construction durant la décennie suivante en gravissant les échelons pour devenir dirigeant. En 1988, il devient un fonctionnaire mineur du parti communiste à Abakan puis au Komsomol durant quelque temps. En 1990, il quitte la Sibérie pour Moscou. De 1999 à 2001, il dirige la fraction Unité du parti présidentiel et devient l'un des trois dirigeants du parti Russie unie de Vladimir Poutine en 2001 et 2002. Il est depuis cette date membre du haut conseil de Russie unie.

Il reçoit en 1999 la distinction nationale la plus prestigieuse, celle de Héros de la Fédération de Russie.

Sergueï Choïgou est gouverneur de l'oblast de Moscou depuis 2012. Il est père de deux filles, Ioulia (1977) et Ksenia (1991).

Le , il est nommé ministre de la Défense[1] à la suite du limogeage d'Anatoli Serdioukov[2]. Ce remaniement fait les unes de la presse russophone au cours du mois de novembre 2012[3].

Il fait l'objet d'une interdiction de voyager en Union européenne depuis juillet 2014, dans le cadre des sanctions menées à l'encontre de la Fédération de Russie dans la crise ukrainienne de 2013-2014, ainsi que de poursuites en Ukraine « pour formation de bandes armées ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Russie : M. Choïgou nommé à la Défense, Le Figaro, 6 novembre 2012.
  2. Russie : Poutine limoge son ministre de la défense, Le Monde, 6 novembre 2012.
  3. SMI20 : Key people mentioned in Russian media - Monthly Review – November 2012, RussoScopie, 3 décembre 2012.

Sur les autres projets Wikimedia :