William Ruto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William Ruto en 2014.

William Ruto (né le ) est un homme politique kényan[1]. Il est mis en examen pour crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale, commis lors des violences postélectorales au Kenya en 2007-2008. Il est élu vice-président comme colistier de Uhuru Kenyatta, à l'occasion de l'élection présidentielle de 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il comparait le 10 septembre 2013 devant la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité, accusé, comme le président Uhuru Kenyatta (son procès se tient en novembre de la même année) d'être responsable de violences post-électorales commises lors du scrutin de 2007. Il clame son innocence[2]. Les poursuites sont finalement abandonnées en janvier 2015, les enquêtes de la CPI ayant été marquées par des intimidations, tentatives de corruption, de faux témoignage et de disparition de témoins[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kenya : alliance entre les deux candidats, Le Figaro, 27 novembre 2012.
  2. « Le vice-président kényan devant la CPI », in Le Figaro, mercredi 11 septembre 2013, page 5.
  3. « Au Kenya, assassinat d'un témoin-clé du procès du vice-président à la CPI », lemonde.fr, 6 janvier 2015.