Alexandre Bortnikov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alexandre Vassilievitch Bortnikov, (en russe : Александр Васильевич Бортников) né le à Molotov (aujourd'hui Perm), est un général d'armée (2006) directeur du FSB depuis . Il faisait partie auparavant du comité de direction de la Sovkomflot.

Depuis le , l'Union européenne l'a interdit de visa, dans le cadre des sanctions occidentales à l'encontre de la Fédération de Russie concernant la crise ukrainienne de 2013-2014[1].

En mars 2021, le département du Trésor des États-Unis et le département d'État des États-Unis sanctionnent Bortnikov à la fois pour son implication dans la tentative d'empoisonnement d'Alexeï Navalny et pour son rôle dans la crise ukrainienne[2],[3].

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1973 : il termine l'institut d'État des ingénieurs du chemin de fer de Léningrad (Leningrad Railway).
  • 1975 : il sort diplômé de l'École supérieure du KGB à Moscou
  • Il travaille à partir de 1975 dans des opérations de contre-espionnage dans l'oblast de Léningrad et la ville de Léningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg), il occupait des postes de personnel opérationnel et des postes de gestion. Il était employé dans les divisions de sécurité du KGB et de l'URSS.
  • 2003 : il est nommé à la tête des services du FSB de Saint-Pétersbourg et de l'oblast de Léningrad.
  •  : il est nommé vice-directeur du FSB de la Fédération de Russie et chef du département de la sécurité économique.
  •  : il devient directeur du FSB de Russie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :