Nikolaï Patrouchev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant russe image illustrant le renseignement
Cet article est une ébauche concernant une personnalité russe et le renseignement.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nikolaï Patrouchev
Nikolai Patrushev.jpg
Biographie
Naissance
Nationalités
Activités
Autres informations
Distinctions
Liste détaillée
Ordre de l'Honneur
Ordre du Mérite pour la Patrie - 4e classe (d)
Ordre du Courage
Harbinger
Ordre du Mérite pour la Patrie - 3e classe (d)
Ordre du Mérite pour la Patrie - 1re classe (d)
Ordre du Mérite pour la Patrie - 2e classe (d)
Médaille commémorative du 850e anniversaire de Moscou (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Nikolaï Platonovitch Patrouchev (en russe : Николай Платонович Патрушев), né le à Léningrad, est une personnalité des services de sécurité de la Fédération de Russie.

Il dirige le Comité national antiterroriste (NAK) et le Service fédéral de sécurité nationale (en russe, Federalnaïa Sloujba Bezopasnosti, FSB) depuis 1999.

Il s'occupa, entre autres de l'affaire des attentats en Russie en 1999. Il est marié et père de deux fils.

Carrière[modifier | modifier le code]

  • 1975 : École supérieure du KGB, passe ensuite au service anti-contrebande puis au service anti-corruption de Léningrad.
  • 1992 : Directeur du FSB en république de Carélie. C'est à cette occasion qu'il fait la connaissance de Vladimir Poutine.
  • 1998 : Chef adjoint de l'administration présidentielle.
  • 1999 : Il succède à Vladimir Poutine à la tête du FSB de Russie. Du 14 novembre 1999 au 25 avril 2001, il est au conseil de la présidence chargé de la lutte contre le terrorisme.
  • Depuis le 15 novembre 1999 : membre permanent du Conseil de sécurité de Russie, dont il est aujourd'hui le secrétaire.

Sanctions européennes[modifier | modifier le code]

Depuis le 26 juillet 2014, Nikolaï Patrouchev fait l'objet d'une interdiction de pénétrer dans le territoire des pays de l'Union européenne et du gel de ses avoirs éventuels, dans le cadre des sanctions européennes à l'encontre de la Fédération de Russie dans la gestion de la crise ukrainienne de 2013-2014[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) RIA Novosti, article du 28 juillet 2014