Anatoli Serdioukov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anatoli Serdioukov
Illustration.
Anatoli Serdioukov le 2018.
Fonctions
Ministre russe de la Défense

(5 ans, 8 mois et 22 jours)
Président du gouvernement Mikhaïl Fradkov
Viktor Zoubkov
Vladimir Poutine
Viktor Zoubkov
Dmitri Medvedev
Prédécesseur Sergueï Ivanov
Successeur Sergueï Choïgou
Biographie
Nom de naissance Anatoli Edouardovitch Serdioukov
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Kraï de Krasnodar (URSS)
Nationalité Russe

Anatoli Edouardovitch Serdioukov (en russe : Анатолий Эдуардович Сердюков), né le , est un homme politique et homme d'affaires russe. Ministre de la Défense de la Russie du remplacé par Sergueï Ivanov le . Il est le gendre de l'ancien premier ministre Viktor Zoubkov.

Biographie[modifier | modifier le code]

  • 1984 : termine l'institut du commerce soviétique de Léningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg).
  • 1984-1985 : service militaire.
  • 1985-1991 : travaille dans le commerce de meubles (Lenmebeltorga).
  • 1991-1993 : vice-directeur de Lenmebeltorga.
  • 1993-2000 : vice-directeur puis directeur général de Mebel-Market (réseau de magasins de meubles).
  • À partir de 2000, Serdioukov entre au service des impôts de Saint-Pétersbourg, où il succède à son beau-père lorsqu'il en prend la tête en 2001.
  • 2001 : université de Saint-Pétersbourg, faculté de droit.
  •  : nommé haut fonctionnaire au ministère du Trésor chargé des impôts, vice-ministre des impôts, dont il prend la tête en juin. Formellement son ministère dépend du ministre des finances Alexeï Koudrine ; mais il rend compte en fait à Viktor Ivanov, conseiller de Vladimir Poutine.
  •  : il est nommé ministre de la défense et donne sa démission en septembre à cause de ses liens familiaux avec Viktor Zoubkov, mais il est confirmé dans ses fonctions quelques jours plus tard.

Il a proposé que les services principaux de la Marine de Russie déménagent de Moscou à Saint-Pétersbourg. Il s'est opposé au général d'armée Youri Balouïevsky qui a démissionné en pour devenir membre du conseil de sécurité de Russie.

Début , il est limogé. Son nom est apparu en octobre de la même année dans une affaire de ventes présumées frauduleuses de biens militaires[1]. Il est ensuite amnistié et occupe un poste important chez le conglomérat Rostec[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vladimir Poutine limoge son ministre de la défense, Le Monde, 6 novembre 2012.
  2. Tony Wood, « Les opposants russes sont toujours corrompus… », sur Le Monde diplomatique,

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :