Boris Gromov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boris Gromov
Evstafiev-general-gromov.jpg

Boris Gromov photographié - en 1989 - par Mikhail Evstafiev.

Fonctions
Député à la Douma
Membre du conseil de la Fédération de Russie
Biographie
Naissance
Nationalités
Lieu de travail
Activité
Autres informations
Partis politiques
Membre de
Arme
Grade militaire
Conflit
Commandement
Kiev Military District (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Liste détaillée
Ordre de Lénine
Médaille pour le service en bataille (en)
Ordre du Service pour la Patrie dans les Forces armées de 3e classe (d)
Ordre du Mérite pour la Patrie - 4e classe (d)
Médaille pour le renforcement de la fraternité dans les armes (en)
Médaille commémorative du 850e anniversaire de Moscou (en)
Médaille « Pour le développement des terres vierges » (en)
Médaille « vétéran des forces armées de l'URSS » (en)
Ordre du Mérite pour la Patrie - 3e classe (d)
Q4286763
Ordre du Drapeau rouge
Ordre du Mérite pour la Patrie - 2e classe (d)
Ordre de l'Honneur
Héros de l'Union soviétique
Ordre de l'Étoile rouge
Ordre de Saint-Serge de Radonège, 2e classe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Boris Gromov

signature

Boris Vsevolodovich Gromov (en russe : Бори́с Все́володович Гро́мов), né le à Saratov, est un militaire et homme politique soviétique puis russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a participé à la guerre d'Afghanistan sur trois périodes : 1980–1982, 1985–1986 et 1987–1989. Il est le dernier commandant de la 40e armée en Afghanistan et le dernier soldat à quitter le pays lors du retrait soviétique d'Afghanistan de 1989. Il a reçu de nombreuses décorations, dont celle de Héros de l'Union soviétique pour l'opération Magistral de 1988.

Désigné candidat par le Parti communiste de l'Union soviétique à la vice-présidence pour l'élection présidentielle russe de 1991 (avec Nikolaï Ryjkov comme candidat au poste de président) où il échoue, il obtient le poste de ministre de la Défense russe, puis à la suite de sa retraite de l'armée, de ministre de l’Intérieur. Il est finalement élu à la Douma et est de 2000 à 2012, gouverneur de l'oblast de Moscou.

Notes et références[modifier | modifier le code]