Touva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
République de Touva
(ru) Республика Тыва
(tyv) Тыва Республика
Armoiries de la République de Touva
Armoiries de la République de Touva
Drapeau de la République de Touva
Drapeau de la République de Touva
Touva
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Sibérie orientale
District fédéral Sibérien
Statut politique République
Création 11 octobre 1944
Capitale Kyzyl
Chef du gouvernement Cholban Kara-ool
Démographie
Population 307 925 hab. (2010)
Densité 1,8 hab./km2
Géographie
Superficie 168 604 km2
Autres informations
Langue(s) officielle(s) Russe, touvain
Fuseau horaire UTC+8
Code OKATO 93
Code ISO 3166 RU-TY
Hymne Depuis 2011: Je suis Touvain
Мен Тыва мен

1993 - 2011: Ma taïga pignon
Тооруктуг долгай Тандым

Immatriculation 17
Liens
Site web http://gov.tuva.ru

Le Touva ou république de Touva (en russe : Респу́блика Тыва́ ; en touvain : Тыва Республика) est une république de la Fédération de Russie. Sa capitale est la ville de Kyzyl.

Histoire[modifier | modifier le code]

Timbre du Tannou Touva indépendant (1927)

C'est en 1921 que les Touvains, peuple turcophone[1] de culture mongole de l'Altaï sont devenus un peuple indépendant en créant une République populaire de Tannou-Touva. Cette indépendance était toutefois très relative, puisque la République était officiellement placée sous la protection de l'URSS. Ainsi, c'est bel et bien l'URSS qui fait interdire le chamanisme à Touva en 1931.

Dans les faits, toutes les décisions importantes devaient également avoir l'aval de son protecteur.

En 1944, le Tannou-Touva intègre l'Union soviétique comme oblast autonome (oblast autonome de Touva). Et en 1961 elle devient une République autonome au sein de la République socialiste fédérative soviétique de Russie, appelée République socialiste soviétique autonome de Touva.

Il faudra attendre la fin de la guerre froide pour que Touva accède à plus d'indépendance et c'est ainsi qu'en 1990, le pays déclare sa souveraineté, tout en faisant partie de la Fédération de Russie.

Du fait de son passé au sein de la République de Chine avant 1921, le Touva fait encore aujourd'hui l'objet, comme l'ensemble de la Chine, d'une revendication territoriale de Taïwan[2][réf. insuffisante].

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte du Touva

La république de Touva est située dans l'extrême sud de la Sibérie. C'est le vingt-quatrième sujet fédéral de Russie en termes de superficie, avec 170 500 km2.

Elle est limitée au nord par le kraï de Krasnoïarsk et l'oblast d'Irkoutsk, à l'est par la république de Khakassie et la république de Bouriatie, au sud par la Mongolie et à l'ouest par la république de l'Altaï.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

L'industrie principale est l'exploitation minière, fondée sur les dépôts des métaux non ferreux, les mines d'amiante, de charbon, d'or et des autres ressources naturelles. Les industries agroalimentaires, l'exploitation forestière et l'industrie de la transformation du bois sont aussi assez bien développés[3].

En 2005, Courrier international publiait un article selon lequel à la suite de la fermeture de nombreux sites industriels dans les années 1990, la culture du cannabis est arrivée en Touva et y est devenue très importante, alors qu'elle est officiellement interdite. Les estimations concernant la superficie des champs de cannabis sont très vagues et vont de 26 000 à 84 000 hectares. En 2005, le bihebdomadaire moscovite Novaïa Gazeta la considère comme la « Colombie russe, où même les enfants gagnent leur vie grâce au cannabis et où les forces de l'ordre défendent les producteurs… ». Toujours selon Novaïa Gazeta, le cannabis est devenu dans certaines régions une monnaie d'échange, permettant d'obtenir « des produits alimentaires, des voitures, des motos, des chevaux ou de l'alcool… »[4].

Population[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article contient une ou plusieurs listes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

  • En 2002, Touva comptait 313 940 habitants dont 235 313 Touvains, 61 442 Russes, 1 404 Komis, 1 219 Khakasses[réf. nécessaire].
  • En 2009, Touva comptait 305 510 habitants dont 235 243 (77 %) Touvains, 61 408 (20,1 %) Russes et 1 222 (0,4 %) Khakasses, le solde, soit 7 636 habitants, étant partagé entre plusieurs minorités dont les Komis[5]. La densité de la population est de 1,86 habitants au km2, la population urbaine est de 51,5 %, bien en dessous de la moyenne fédérale qui est de 73,1 %. Quelque 100 000 personnes habitent dans la capitale Kyzyl.
  • En 2010, d'après le recensement officiel, Touva comptait 307 925 habitants.
  • L'accroissement naturel de la population pour 2010 est de 14 ‰, au troisième rang des régions russes, après la Tchétchénie (23,3 ‰) et l'Ingouchie (17,8 ‰).

Population active[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2015).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La population en âge de travailler représente 61,2 %, proche de la moyenne fédérale, alors que le pourcentage de la population ayant atteint l'âge de la retraite est de seulement 9,6 %, beaucoup moins que la moyenne fédérale qui est de 21,6 %. Une telle faible proportion de personnes âgées est due non seulement au taux de natalité élevé, mais aussi à une mortalité très élevée, au bas niveau des soins de santé et de la qualité de vie, auxquels s'ajoutent les maux sociaux que sont l'alcoolisme et la toxicomanie). Parmi les régions de Russie, Touva se situe en avant-dernière position en termes d'espérance de vie, qui est de 60 ans, alors que pour l'ensemble de la Fédération de Russie, elle est de 68,6 ans.

Culture[modifier | modifier le code]

L'ensemble Alash, groupe pratiquant le « khöömei »

La République de Touva appartient à une région du monde célèbre pour ses chants traditionnels diphoniques (chants de gorge) appelés « khöömei ».

Religion[modifier | modifier le code]

Un chaman pendant une cérémonie en l'honneur du feu près de Kyzyl.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2015).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Trois religions principales sont répandues dans la région de Touva : le bouddhisme tibétain, le christianisme orthodoxe et le chamanisme.

Il y a près d'un million de bouddhistes en Russie, principalement en Bouriatie, en Kalmoukie et dans la région de Touva.

Le quatorzième dalaï-lama a visité la Kalmoukie en 1991, 1992 et 2004, notamment pour bénir le monastère d'Elista construit dans l’intervalle de ses visites. Il a visité la Bouriatie et la région de Touva en 1992[6]. Yeshe Lodoi Rinpoché, un grand lama tibétain qui a eu pour maître spirituel un lama bouriate, est venu d’Inde pour donner des enseignements en Bouriatie depuis 1993.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mongolie », Université de Laval (consulté le 16 mai 2014)
  2. Strange Maps
  3. Правительство Республики Тыва 2015
  4. Courrier international 2005
  5. Données reprises de Wikipedia en russe, le nombre d'habitants a été calculé d'après les pourcentages.
  6. When will Dalai Lama next visit Tuva?

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]