Quérigut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Ariège image illustrant les Pyrénées
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Ariège et les Pyrénées.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Quérigut
Image illustrative de l'article Quérigut
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Département Ariège
Arrondissement Foix
Canton Haute-Ariège
Intercommunalité Communauté de communes du Donezan
Maire
Mandat
Roger Vidal
2014-2020
Code postal 09460
Code commune 09239
Démographie
Gentilé Quérigutois
Population
municipale
141 hab. (2013)
Densité 3,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 42′ 00″ Nord 2° 05′ 57″ Est / 42.7, 2.0992
Altitude Min. 1 022 m – Max. 2 359 m
Superficie 36,40 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte administrative de l'Ariège
City locator 14.svg
Quérigut

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Quérigut

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quérigut

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quérigut

Quérigut (occitan : Queragut) est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Quérigutois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans le Donezan, la commune est traversée par le ruisseau de Quérigut, un affluent de la Bruyante, dans le bassin versant de l'Aude. Son point culminant est le pic de Ginèvre, à 2382 m. Son altitude la plus faible est de 1004 m, à l'extrémité du vallon du Carcanet.

C'est une commune limitrophe avec les départements de l'Aude (par la forêt du Carcanet à l'est), et des Pyrénées-Orientales (par la forêt des Ares, au sud).

Quérigut est le principal bourg de ce petit canton ariégeois relativement isolé du reste du département. C'est là qu'on trouve la quasi-totalité des commerces et services du canton, la Poste avec un distributeur à billets, une supérette avec sa station-service, un magasin de vêtements, un boucher/charcutier, un médecin, une pharmacie, la gendarmerie, et que passe la route départementale 16 qui permet d'accéder en Capcir et en Cerdagne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Quérigut[1]
Le Puch Carcanières
Le Pla Quérigut[1] Escouloubre
(Aude)
Puyvalador
(Pyrénées-Orientales)

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Roger Vidal DVG Retraité de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 141 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
809 551 563 573 578 630 653 709 686
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
700 660 686 698 679 630 675 632 620
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
600 562 510 446 406 419 355 341 267
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
197 234 171 153 142 116 137 139 141
2013 - - - - - - - -
141 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Tourisme[modifier | modifier le code]

La commune offre quelques hébergements touristiques (gîtes et chambres d'hôtes). Elle dispose également d'un terrain de camping pour tentes et caravanes, situé près du bourg. Quérigut est un lieu de villégiature permettant d'accéder à différents lieux intéressants notamment pour la randonnée pédestre : étang de Quérigut, étang du Laurenti, Capcir, Cerdagne, gorges de l'Aude...

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Liens externes[modifier | modifier le code]