Bruyante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bruyante
(ruisseau de Balbonne)
La Bruyante à Mijanès.
La Bruyante à Mijanès.
Caractéristiques
Longueur 14 km [1]
Bassin 91 km2 [1]
Bassin collecteur Aude
Débit moyen 0,52 m3/s (Usson-les-Bains) [2]
Régime nival
Cours
Source dans le massif du Carlit
· Localisation Mijanès
· Altitude 2 100 m
· Coordonnées 42° 40′ 23″ N, 1° 59′ 11″ E
Confluence l'Aude
· Localisation Rouze
· Altitude 792 m
· Coordonnées 42° 44′ 18″ N, 2° 05′ 18″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Paillères
· Rive droite Barbouillère et Quérigut
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ariège
Arrondissement Foix
Canton Quérigut
Régions traversées Occitanie

Sources : SANDRE:« Y1020500 », Géoportail, Banque Hydro

La Bruyante est une rivière du sud de la France qui coule dans le département de l'Ariège, dans la région Occitanie. C'est un affluent gauche de l'Aude.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Bruyante est une rivière du Donezan qui prend sa source dans le massif du Carlit - et qui s'appelle coume de Balbonne puis ruisseau de Balbonne dans cette partie haute - et se jette dans l'Aude en rive gauche à Usson-les-Bains commune de Rouze en limite de l'Aude.

La longueur de son cours d'eau est de 14 km[1].

Communes et canton traversés[modifier | modifier le code]

La Bruyante traverse un seul département, deux communes[1] et un seul canton :

Soit en termes de cantons, la Bruyante prend sa source et conflue dans le même canton de Quérigut, dans l'arrondissement de Foix.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

La Bruyante a six affluents contributeurs connus[1] :

  • le ruisseau d'Artonant (rg) 2,4 km sur la commune de Mijanès, avec deux affluents[3].
  • le ruisseau de Barbouillère (rd) 4,3 km sur la commune de Mijanès[4].
  • le ruisseau du Fournet (rd) 2,8 km sur les communes d'Artigues et Mijanès[5].
  • le ruisseau de Paillères : (rg) 6,8 km sur la commune de Mijanès[6].
  • le ruisseau de Tourret (rg) 2,1 km sur la commune de Mijanès[7].
  • la rivière de Quérigut (rd) 10,1 km sur les trois communes de Le Pla, Quérigut et Rouze avec neuf affluents :
    • le ruisseau de l'Orri
    • le ruisseau du prat de l'Étang,
    • ruisseau de la Trabe
    • le ruisseau de Caboulrie
    • le ruisseau du Soula
    • le ruisseau des Iles
    • le ruisseau de Saint-jean
    • le Rec Blanc
    • le ruisseau d'Artigues

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Bruyante est une rivière assez régulière.

La Bruyante à Escouloubre[modifier | modifier le code]

Son débit a été observé sur 13 ans (entre 1994 et 2008), près d'Escouloubre à (Usson-les-Bains), localité située tout près de son confluent avec l'Aude[2]. La surface ainsi observée est de 91,5 km2, soit la quasi-totalité du bassin versant de la rivière.

Il est important d'avoir à l'esprit que la station d'Escouloubre ne mesure que les débits réservés et subsistant après de multiples prises d'eau et ouvrages hydroélectriques de la société EDF (Électricité de France) qui captent l'essentiel du débit pour alimenter les centrales de la vallée de l'Aude. Les débits mesurés ici sont donc très loin d'être naturels, et ne représentent que les débits réservés (c'est-à-dire qui ne peuvent être détournés) et les surplus de crues.

Le module de la rivière à Escouloubre est de 0,52 m3/s.

La Bruyante présente des fluctuations saisonnières de débit tout à fait artificialisées. Les hautes eaux se déroulent au printemps, en mai et juin, et se caractérisent par un débit mensuel moyen allant jusqu'à 1,01 m3/s au mois de mai. Au mois de juin cependant le débit baisse rapidement jusqu'aux basses eaux qui ont lieu le reste de l'année avec un débit mensuel moyen atteignant un plancher de 0,34 m3/s au mois d'août, plancher qui est d'ailleurs très consistant pour un aussi petit cours d'eau. Mais ces chiffres cachent des fluctuations plus prononcées sur de courtes périodes ou selon les années.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Y1025010 - La Bruyante à Escouloubre pour un bassin versant de 91,5 km2[2]
(Données calculées sur 18 ans de 1994 à 2002)
Source : Banque Hydro - MEDDE

Crues[modifier | modifier le code]

château d'Usson près de la confluence de la Bruyante en rive gauche de l'Aude

Les crues de la Bruyante ne sont pas très importantes, même compte tenu de la taille assez réduite de son bassin versant. La série des QIX n'a pas été calculée, étant donnée son absence de signification.

Le débit instantané maximal enregistré à Escouloubre a été de 7,08 m3/s le 10 janvier 2004, tandis que le débit journalier maximal enregistré était de 4,76 m3/s le même jour[2].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La Bruyante est une rivière peu abondante, ce qui se comprend aisément suite aux importants prélèvements effectués en direction des usines de la vallée de l'Aude. La lame d'eau subsistant dans son bassin versant est de 179 millimètres annuellement, ce qui est nettement inférieur à la moyenne d'ensemble de la France (320 millimètres par an), et aussi à la moyenne du bassin de l'Aude (289 millimètres par an). De ce fait, le débit spécifique (ou Qsp) n'atteint 5,7 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]