Prix Langlois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le prix Langlois est un ancien prix annuel de littérature, créé en 1868 par l'Académie française et « décerné à la meilleure traduction en vers ou en prose d’un ouvrage grec ou latin, ou étranger »[1].

Lauréats[modifier | modifier le code]

De 1871 à 1920[modifier | modifier le code]

  • 1871 : Alfred-L. de Sadous (1815-18..) pour Histoire de la Grèce antique, de Grote
  • 1872 : Théodore Braun pour Théâtre de Schiller
  • 1873 : Joseph-Germain Magnabal (1819-1894) pour Histoire de la littérature espagnole, de G. Ticknor (anglais)
  • 1874 :
    • Eugène Baret (1816-1887) pour Œuvres dramatiques de Lope de Véga (espagnol)
    • Antoine de Latour pour Œuvres dramatiques de Calderon
  • 1875 :
  • 1876 : Antoine Anquetil pour Œuvres d’Horace
  • 1877 : Émile Montégut pour Œuvres complètes de Shakespeare
  • 1878 : Henri Bellenger pour La Russie, le pays, les institutions, les mœurs, de Mackensie-Wallace
  • 1879 :
    • Henri Druon (1819-1908) pour Œuvres de Synésius
    • Henriette Loreau pour Récit de voyages des explorateurs modernes
  • 1880 :
  • 1881 :
  • 1882 : Auguste Bougot (1842-1892) pour Philostrate l'ancien. Une galerie antique de soixante-quatre tableaux
  • 1883 : Charles-Émile Ruelle (1833-1912) pour Poétique et Rhétorique, d’Aristote
  • 1884 : Claudius Popelin pour Le Songe de Poliphile, ou Hypnérotomachie de frère Francesco Colonna
  • 1886 :
  • 1887 :
    • P. Aize pour Idylles, de Théocrite
    • Eugène Carré pour Poésies de Giacomo Leopardi
  • 1888 :
  • 1889 :
    • Henry Crosnier de Varigny pour Vie et correspondance de Charles Darwin
    • Charles Lallemand et Charles Rabot pour Voyage de la Vega autour de l’Asie et de l’Europe, de M. le baron de Nordenskiöld
    • Auguste Monod (1851-19..) pour Histoire du peuple anglais, de Richard Green
    • Élisabeth Paris pour L’Allemagne et la réforme, de Jean Janssen
  • 1890 :
  • 1891 :
    • J. Daniaux alias Paul Carpentier (1861-19..) pour Le Retour, de Henri Heine
    • Auguste Dietrich (1846-1905?) pour Madame de Staël et son temps, de lady Blennerhassett
  • 1892 :
  • 1893 :
    • Jean Dupuis (1818-18..) pour Théon de Smyrne, philosophe platonicien
    • Jeanne Loiseau pour Œuvres de Lord Byron
  • 1894 :
  • 1896 :
    • Marguerite de Clermont-Tonnerre pour Les Jésuites dans l’Amérique du Nord au XVIIe siècle et Les pionniers français dans l’Amérique du Nord. Floride, Canada, de Francis Parkman
    • Émile Horn (1858-1937) pour Nouvelles, de Jökai
    • Charles-Émile Ruelle (1833-1912) pour Traduction d’auteurs grecs relatifs à la musique
    • Florentin Trawiński pour L’Épopée homérique expliquée par les monuments, de M. E. Helbig
  • 1897 : Georges Hérelle pour Vierges aux rochers de Gabriele d'Annunzio
  • 1898 : Alexandre Beljame pour Macbeth
  • 1899 : M. Obert pour Syntaxe française au XVIIe siècle, de Haase
  • 1900 :
    • Fernand Brisset pour Les sonnets de Pétrarque à Laure
    • Fernand Henry (1859-19..) pour Sonnets, de Shakespeare
  • 1901 :
  • 1902 :
    • Henri Albert pour Les ouvrages de Frédéric Nietzsche
    • Maurice de La Rousselière pour La poésie du ciel. Le Paradis, de Dante Alighieri
  • 1903 :
    • Alexandre Beljame pour Othello, le Maure de Venise et Jules César
    • Fernand Brisset pour Canzones. Triomphes et poésies diverses de Pétrarque
  • 1904 :
    • Mme B. d'Eyragues pour Les Psaumes traduits de l’hébreu
    • Archag Tchobanian pour Chants populaires arméniens
  • 1906 :
    • Frank Abauzit (1870-1938) pour L’expérience religieuse, de William James
    • Fernand Henry (1859-19..) pour Les sonnets portugais, d’Elizabeth Barret Browning
    • Urbain Mengin (1864-1955) pour Grandeur et décadence de Rome, de G. Ferrero
    • Auguste Reymond pour Les penseurs de la Grèce, histoire de la philosophie antique, de Théodore Gomperz
  • 1907 :
  • 1908 :
    • Jacques Bardoux pour La reine Victoria (correspondance inédite)
    • Guy-Charles Cros pour La puissance du mensonge, de Johan Bojer
    • Marguerite Paris (1852-1917) pour Grammaire de l’assentiment, de Newmann
  • 1909 :
  • 1910 :
    • Louis Dimier pour Discours sur la peinture. Voyages pittoresques, de Reynolds
    • Jean-Léon Firmery (1853-1913) pour La Chanson des Nibelunge
    • L. Martin-Dupont et Achille Laurent pour Charles Dickens, de G.-K. Chesterton
    • Suzanne Paquelin pour Faust, de Goethe
    • Elisabeth Sainte-Marie Perrin (1879-1926) pour Le génie de l’Amérique, de Henry Van Dyke
  • 1911 :
    • Jacques de Coussange (1869-1944) pour L’individualisme, de Ellen Key
    • Georges Grappe (1879-1947) pour La France d’aujourd’hui, de Barrett Wendell
    • Maurice Pellisson (1850-1915) pour Chansons et poèmes, de Henri Heine
  • 1912 :
    • Pierre Bonnet et James Condamin pour La cour de Philippe IV et la décadence de l’Espagne (1621-1665), de Martin Hume
    • Paul Cunisset-Carnot pour De la cynégétique ou art de la chasse, de Xénophon
    • Élisabeth Paris pour La civilisation en Allemagne depuis la fin du moyen âge jusqu’au commencement de la guerre de Trente ans, de Jean Janssen
    • D. Seners pour Œuvres de Théocrite, traduites en vers
  • 1913 :
    • Elias-Sarkis Altiar (1866-1948) et Dr M. Chamlian pour Vers la liberté. L’abîme, de Avétis Aharonian
    • Louise Espinasse-Mongenet (1871-1956) pour La divine Comédie, l’Enfer, de Dante Alighieri
    • Camille Le Senne et Léon Guillot de Saix pour L’étoile de Séville, de Lope de Véga
    • Henri Davray et Auguste Monod pour Père et fils, de Edmund Gosse
  • 1914 :
    • Édouard Combe pour Les Alpes dans la nature et dans l’histoire, du Dr A.-B. Coolidge
    • Madeleine Havard de La Montagne pour Voyage du cardinal d’Aragon en Allemagne, Hollande, Belgique, France et Italie (1517-1518), de Don Antoine de Beatis
    • Marc Logé (1887-1949) pour Le Japon, de Lafcadio Hearn
    • Émile Roudié (1877-1953) pour Parsifal, de Richard de Wagner
  • 1915 : Robert d’Humières
  • 1916 : M. Chatelain
  • 1917 : Capitaine Paquin
  • 1918 :
    • Léo d’Orfer pour Chants de guerre de la Serbie
    • Guillaume Lerolle et Henri Quentin dit Paul d'Estrée pour L’erreur de la philosophie allemande, de G. Santayana
  • 1919 : Odette Raimondi-Matheron pour Alan Seeger, le poète de la Légion étrangère
  • 1920 :
    • Marcel Bonnet pour Charles de Sainte-Marthe (1512-1555), de C. Ruutz-Rees
    • Émile Gaillard (1877-1952) pour L’Alpinisme acrobatique, de Guido Rey

De 1921 à 1987[modifier | modifier le code]

  • 1921 :
    • Henri Maninat pour Les Bucoliques
    • P. Ransons pour Théâtre de Plaute et Théâtre de Térence
    • Walter Thomas pour Beowulf et les premiers fragments épiques anglo-saxons
  • 1922 :
    • H. Hovelaque pour Lettres de Voyages, Rudyard Kipling
    • Mme Thiérard-Baudrillart pour Une règle de vie au XVe siècle, Saint Antonin
    • P. Walter pour Histoire, de Polybe
  • 1923 : Halpérine Kaminski pour Traductions russes
  • 1924 : Lucien Herr pour Correspondance entre Schiller et Goethe (1794-1805)
  • 1925 :
  • 1926 : Camille Cé et Henri Servajean pour La tragédie de la vengeance, suivie de la Tragédie de l’Athée, de Cyril Tourneur
  • 1927 :
    • Xavier de Cardaillac (1858-1930) pour Saavedra. Don Quichotte, de Cervantes
    • Paul Doncœur pour Le Livre de Sainte Angèle de Foligno
    • Marie Dormoy pour Lettres de Michel-Ange
    • Louis Pichard (1883-19..) pour La Légende des trois compagnons
    • Franck Schoelle pour Les Paysans, de Ladislas Reymoud
    • Gabrielle Vinant pour Amour divin, amour terrestre, de Malwida von Meysenbug
  • 1928 :
    • Léon Baudry et M.-J. Ferré pour Le livre de l’expérience des vrais fidèles par sainte Angèle de Foligno
    • Henri Laignoux pour Petite anthologie de Virgile
    • Raymond Martinie pour La Porte, de Natsume Sôseki
    • Denis Roche pour Voisins, d’Anton Tchékov
  • 1929 :
    • Alfred Ernout pour De la Nature, de Lucrèce
    • Gabriel Meunier (1859-1934) pour La règle des recluses
  • 1930 : Margrethe Trock pour Au nord du Groenland, du Dr Lauge-Kock
  • 1931 :
    • Robert Pitrou (1879-1963) et Maurice Denis pour Renate Elkenhof de Theodor Storm
    • Louis Jousserandot (1867-1936) pour La Guerre et la Paix, de Léon Tolstoï
  • 1932 :
    • Henri Bloch pour l'ensemble de ses traductions
    • Gabriel des Hons pour Arrowsmith, de Sinclair Lewis
    • A.-G. Etessam-Zadeh pour Les Rubaiyat, d'Omar Khaygam
    • Enguerrand Homps pour Iphigénie en Tauride
  • 1933 :
    • Henri Clouard pour De la Nature, de Lucrèce
    • Victor Crépin pour Claudien
    • Marie-Madeleine Davy pour Un traité de l'amour de Dieu, de Pierre de Blois
    • Nadine de Cyon pour Amours russes, de Panteleimon Romanof
    • Louise Espinasse-Mongenet (1871-1956) pour Le Purgatoire, de Dante
    • Louise-Dominique Gillet pour Comme un vol d'oiseaux, de Kathleen Coyle
    • Georges Humeau pour Les plus beaux sermons de Saint Augustin
    • Théo Varlet pour La terre chinoise, de Pearl S. Buck
  • 1934 :
    • Juliette Bertrand pour Dante vivant, de Giovanni Papini
    • Bertrand Guégan (1892-1943) pour Les Dix Livres de cuisine d'Apicius
    • H.-J. Isaac pour Martial
    • Pierre Georget La Chesnais pour Œuvres complètes d'Ibsen traduites et commentées
    • Henri Longnon (1882-1964) pour La Divine Comédie, de Dante
    • Félix Sauvage pour Henri IV, de Shakespeare
  • 1935 :
    • Jacques d'Ars pour Matt Talbot, de Joseph A. Glynn
    • Jacques de France de Tersant pour Les chevaliers teutoniques, de Henryk Sienkiewicz
    • Mme Le Corbeiller et René Galland (1883-1938) pour Evan Harrington, de George Meredith
  • 1936 :
    • Maurice Castelain (1872-19..) pour Œuvres choisies de P.-B. Shelley
    • Mme G. d'Estensan pour Byron et Shelley, d'Isabelle Clarke
    • Jean-Gabriel Guidau pour La Princesse Mathilde, de Joachim Kuhn
    • Henri Servajean et Raymond Las Vergnas pour Edmond, de M. Thakeray
    • Georges Méautis pour Les délais de la justice divine, de Plutarque
    • Henri Mongault (1888-1941) pour Anna Karénine, de Tolstoï
    • Maurice Rat pour Virgile
  • 1937 :
    • Luce Clarence pour La Bible a dit vrai, de Sir Charles Warston
    • Henri Clouard pour Théâtre de Plaute
    • Pierre Constant pour Valère Maxime, actions et paroles mémorables
    • Jean Voilquin pour Thucydide : Histoire de la guerre du Péloponnèse
  • 1938 :
    • Marie-Louise Chaulin pour Les trois lanciers du Bengale
    • Sixte de Bourbon pour Sur l'écran, de Robert Hichens
    • André Doderet (1879-1949) pour La divine Comédie
    • Kathleen Saint-Clair-Gray pour Le Club des métiers bizarres, de Chesterton
  • 1939 :
    • Julia Bastin pour Marina di Vezza, de Aldous Huxley
    • Comtesse de Beaumont pour Pépita, de Mme Sackeville West
  • 1940 : Michelin De Limoges pour Apologie Pro vita sua, du cardinal J.-H. Newman
  • 1941 : Marie-Madeleine Davy pour Traité de la vie solitaire, de Guillaume Saint-Thierry
  • 1942 :
  • 1943 : Louise Servicen pour Carnets de Léonard de Vinci
  • 1944 : Charles Chassé pour Le Parfait pêcheur à la ligne, de Izaak Walton
  • 1945 : Marius Perrin pour Perte et Gain, de John-Henry Newman
  • 1946 : Aubert La Chesnaye pour l'ensemble de ses traductions
  • 1947 : Guy Tosi (1910-2000) pour Correspondance de d’Annunzio à son traducteur Georges Hérelle
  • 1948 : Christian Germoz pour La Vie des aliments, de G. Tallarico et Xanthippe, de Alfredo Panzini
  • 1949 : Alexandre Masseron pour Traduction de Dante
  • 1950 : Dominique Arban pour Correspondance de Dostoïevski
  • 1951 :
  • 1952 : Jean Minassian pour Traduction du poème Abou-Lala Mahari, de Avédik Issahakian
  • 1955 :
    • Léon Guillot de Saix (1885-1964) pour Traduction d’Oscar Wilde
    • Abbé Ferdinand Kolednik pour Les Charretiers, de Ph. Tercelj-Griosky
  • 1956 : André Mirambel pour Tasso Tassoulo et autres nouvelles, de Thrasso Castonakis
  • 1957 : M. et Mme Pierre Paraf pour Deux baronnes, de Hans Christian Andersen
  • 1958 : Antoine Gentien pour Le berceau des nuages, de Sudlin N. Ghose
  • 1959 :
    • Marie-Berthe Lacombe pour Don Juan, de Maranon
    • Marcel Thomas pour La vie de J.-K. Huysmans
  • 1960 : Bernard Rochot pour La Dissertation en forme de paradoxes contre les Aristotéliciens de P. Gassendi
  • 1961 : René Herval pour Traduction de Florilège, de Nina Infante Ferraguti
  • 1962 :
    • Nando de Toni (1902-1982), Francis Authier et André Corbeau (1898-1971) pour Manuscrit B, de Léonard de Vinci
    • Pierre et Yves Hébert pour Poèmes mystiques de Saint Jean de la Croix
    • André Robinet pour Édition critique de Malebranche
  • 1963 : Pierre Leyris pour Poèmes d’Emily Brontë
  • 1964 : Pierre Pascal pour Traductions de Tolstoï et Dostoïevski
  • 1965 :
    • Roger Richard (1917-2000) pour La Tragédie de l’homme, d’Imre Madach
    • Serge Tsouladzé pour Le Chevalier à la peau de tigre, de Chota Roustaveli
  • 1966 :
    • Jean-Paul Boucher pour Études sur Properce
    • Jean-Jacques Marie pour Collines et autres poèmes, de Iossip Brodski
  • 1967 : Jean-Claude Margolin pour Édition du De pueris d’Érasme et son ouvrage Érasme par lui-même
  • 1968 :
    • Jean Carrère (1897-1971) pour Correspondance de Hegel
    • Johana Ritt et Jacqueline Trabuc pour Le dos tourné, récits de Marek Hlasko
  • 1969 : Geneviève Buckhardt pour Italie poétique contemporaine
  • 1970 : Philippe de Rothschild pour Présentation et traduction des poètes élisabéthains
  • 1973 : Alain Frontier pour Le cheval de Troie
  • 1974 : Jacqueline de Romilly pour Œuvres de Thucydide
  • 1975 : Émile Delage (1890-197.) et Francis Vian pour Les Argonautiques, d’Apollonios de Rhodes
  • 1976 : Henri Plard pour Le Contemplateur solitaire, d’Ernst Jünger
  • 1977 : Jean-Claude Schneider pour Traduction de la Correspondance complète de Kleist
  • 1978 : Madeleine Horst pour Traduction de La Nef des fous, de Sébastien Brant
  • 1979 : Jacques Dars pour Traduction de Au bord de l’eau, de Shi Naï-an et Luo Guan-Zhong
  • 1980 : André Berry pour Anthologie de la poésie occitane
  • 1982 : Efim Etkind pour Traduction des Œuvres poétiques, d’Alexandre Pouchkine
  • 1983 : Philippe Lavergne pour Traduction de Finnegans wake, de James Joyce
  • 1987 : Marcel Conche pour Traduction des Fragments, d’Héraclite

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Prix Langlois de l'Académie française », sur Académie française (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]