Prix Henri-Langlois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les prix Henri-Langlois ont été décernés pour la première fois le 23 janvier 2006 à Vincennes à l'issue des premières Rencontres internationales du cinéma de patrimoine et de films restaurés de Vincennes[1]

Ces prix tiennent compte des travaux récents des organismes qui œuvrent à la conservation et à la restauration des films, de l'actualité des comédiens et réalisateurs distingués dans la catégorie Coups de cœur sur le cinéma actuel et de la carrière des personnalités du cinéma relevant du cinéma d'auteur et des œuvres de patrimoine.

2006[modifier | modifier le code]

Les prix Henri-Langlois 2006 ont été décernés à :

Deux hommages spéciaux ont été rendus également à Georges Méliès et à Jean Rouch.

2007[modifier | modifier le code]

Les prix Henri-Langlois 2007 ont été décernés à :

Au cours de la cérémonie 2007, trois hommages ont été rendus :

  • à Charles Pathé, à l’occasion du 50e anniversaire de sa disparition. Charles Pathé fonda, à Vincennes, la première entreprise cinématographique française puis mondiale. Prix remis à deux de ses filles.
  • à la Cinémathèque de Bologne : prix remis à son directeur artistique, Guy Borlée.
  • au Fonds russe du cinéma : prix remis à Richard Delmotte, président d’Arkéion films.

2008[modifier | modifier le code]

Dans une cérémonie présentée par Elisabeth Quin, les prix Henri-Langlois 2008[2] ont été décernés le 28 janvier 2008 à :

Philippe Labro et Jean Rochefort (premier lauréat des Césars et Président des Césars 2008) ont rendu un hommage à Georges Cravenne, le créateur de la cérémonie des César, à l’occasion de ses 70 ans de carrière.

Un trophée d'honneur a également été remis à Émergence, une association chargée de former des jeunes réalisateurs. La directrice artistique d'Émergence, qui fête en 2008 son 10e anniversaire, est Élisabeth Depardieu.

2009[modifier | modifier le code]

Les prix Henri-Langlois 2009 ont été décernés le 2 février 2009 à :

  • Anouk Aimée, comédienne
  • Ken Loach, réalisateur britannique et invité d'honneur du festival.
  • Michel Bouquet, comédien.
  • Theo Angelopoulos, réalisateur grec. Son prix a été reçu par son ami et chef opérateur Yorgos Arvanitis.
  • Claude Lelouch, réalisateur,
  • Agnès Varda, réalisatrice,
  • Claude Bolling, musicien et compositeur de musiques de films, pour l'ensemble de sa carrière et à l'occasion du Centenaire de la musique de film.
  • Yasmina Reza, auteur, et Didier Martiny, réalisateur, pour leur collaboration artistique dans l'adaptation de l'œuvre de Yasmina Reza à l'écran.
* Oles Yanchuk, réalisateur ukrainien, pour les qualités exceptionnelles et fondamentales d'humanisme défendues et promues dans son film Famine 33.

2010[modifier | modifier le code]

Les prix Henri-Langlois 2010 ont été décernés le 1er février 2010 à :

À l'occasion de l'édition 2010, deux prix de la ville de Vincennes ont également été décernés à :

  • la Famille Méliès pour le travail de conservation et de promotion de l’œuvre de Georges Méliès à la veille des 150 ans de sa naissance.
  • Marc du Pontavice, producteur et PDG de Xilam

2011[modifier | modifier le code]

Les prix Henri-Langlois 2011 ont été décernés le 31 janvier 2011 à :

  • Gisèle Casadesus, pour l'ensemble de sa carrière
  • Hanna Schygulla, pour l'ensemble de sa carrière et pour son action en faveur du cinéma européen
  • Roman Polanski, pour l'ensemble de sa carrière
  • Michael Lonsdale, pour son interprétation dans Des hommes et des dieux et l'ensemble de sa carrière
  • Bertrand Blier, pour son univers cinématographique très écrit, volontiers provocateur, dérangeant et non-conformiste, et en particulier pour son film Le Bruit des glaçons
  • Benoît Jacquot, Trophée Coup de cœur de l'association Henri-Langlois pour son film Au fond des bois
  • Tony Gatlif, Prix Humanisme et engagement
  • Mahamat-Saleh Haroun, Prix Cinémas du monde, d'ici et d'ailleurs
  • Michel Ocelot, Prix Film d'Animation et de l’image animée, pour l’ensemble de son œuvre
  • Christopher Thompson, Prix Révélations 2011, pour son premier long-métrage en tant que réalisateur, Bus Palladium
  • Francis Lai, pour l'ensemble de sa carrière
  • Simon Simsi, Prix Ville de Vincennes Promotion et défense du cinéma, pour son travail en tant qu’exploitant indépendant, distributeur, producteur, et président de l’association des distributeurs de films de patrimoine
  • Equipe Cousteau, The Cousteau Society, via Pierre-Yves Cousteau, catégorie Cinémathèques et restaurations,

à l’occasion des 55 ans du film «Le Monde du silence», de sa Palme d'or et de son Oscar

à l’occasion de l’année du Mexique en France, des 100 ans de l’université et des 50 ans de sa cinémathèque

2012[modifier | modifier le code]

Les prix Henri-Langlois 2012 ont été décernés le 27 janvier 2012 à :

2013[modifier | modifier le code]

Les prix Henri-Langlois 2013 ont été décernés le 28 janvier 2013 à :

2014[modifier | modifier le code]

Les prix Henri-Langlois 2014 ont été décernés le 3 février 2014 à :

2015[modifier | modifier le code]

Les prix Henri-Langlois 2015 furent remis le 30 mars 2015 en plusieurs catégories. Les prix sont intitulés « Trophée ».

Trophées Honorifiques

2016[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les fondateurs de la manifestation sont Jean Louis Langlois, président de l'association, et Frédéric Vidal, directeur général. La sculptrice Joëlle Isnardon a conçu le trophée, création en verre qui évoque l'évolution du cinéma.
  2. Compte-rendu de la remise des prix dans la Newsletter de la ville de Vincennes (janvier 2008)

Lien externe[modifier | modifier le code]