André Berry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Berry
André Berry à Quinsac en Gironde.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Alban DarbaudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint
Madeleine Berry (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

André Berry est un écrivain français, né à Bordeaux le et décédé à Paris le . Il est enterré à Quinsac.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un cadre de la Compagnie Transatlantique, il fit ses études au lycée Rollin puis Condorcet. Licencié en anglais, il fut professeur aux lycées Charlemagne, Voltaire et Saint-Louis à Paris.

Il écrit à propos de Quinsac : « Votre modeste cité, faisant de moi son citoyen d'honneur m'a fait un honneur et un plaisir très grands (...) tant il est vrai que le sol qu'ont foulé nos premiers pas reste pour chacun de nous un sol sacré, magique, dont les fleurs, dont les fruits ont plus de prix à nos yeux que toutes les autres fleurs, que tous les autres fruits. »[1].

Sous le pseudonyme de Alban Darbaud il écrit des textes et nouvelles érotiques, dont Le Vagabond libertin, en 1957, publiés par Les Editions du Scorpion[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • André Berry, Chantefable de Murielle et d'Alain, Paris, Firmin-Didot,
  • Lais de Gascogne Firmin-Didot et Cie 1933
  • La Corbeille de Ghislaine Firmin-Didot et Cie 1933
  • Le Congé de jeunesse Firmin-Didot et Cie 1935
  • Contes millesiens illustré par Joseph Hémard 1936
  • Les Esprits de Garonne Paris, Julliard, 1941
  • Sonnets surréels, Editions rougerie, 1957
  • Les Expériences amoureuses Table ronde - Tome 1: 1963 et Tome 2: 1964
  • Les Églogues de Pey de Garros (coll. « Bibliothèque méridionale. Série littéraire », 29), Toulouse, Privat.
  • Privilège poétique
  • Pervigilium mortis (La Veillée de la mort)
  • Les Aïeux empaillés, Éd. Henri Lefebvre, 1949
  • Le légendier bordelais, Julliard 1965

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « André Berry », sur Babelio (consulté le 5 septembre 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]