Henri Albert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert.

Henri Albert de son vrai nom Henri-Albert Haug (né le 16 novembre 1869 à Niederbronn - mort le 3 août 1921 à Strasbourg) était un germaniste français, traducteur de Friedrich Nietzsche.

Après un séjour à Heidelberg jusqu'en 1890, il monte à Paris et collabore au Mercure de France pour la chronique des lettres allemandes. En tant que traducteur, Albert se concentre premièrement sur les romantiques notamment Novalis puis s'en détache progressivement pour se rapprocher de Max Stirner puis de Friedrich Nietzsche[1]. Il va alors jouer un rôle important dans la connaissance du philosophe allemand en France[2]. Henri Albert traduit en effet Ainsi parlait Zarathoustra en 1898[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Paul Glorieux, Novalis dans les lettres françaises à l'époque et au lendemain du symbolisme (1885-1914), Leuven University Press, 1982, p.178.
  2. Jean-Paul Glorieux, op. cit., p.175.
  3. (de) Richard Frank Krummel/Evelyn S. Krummel, Ausbreitung und Wirkung des Nietzscheschen Werkes im deutschen Sprachraum bis zum Todesjahr: ein Schrifttumsverzeichnis der Jahre 1867-1900, Walter de Gruyter, 1998, p.309.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Foessel, « Henri Albert Haug (pseud. Henri Albert) », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 15, p. 1440
  • Anne-Doris Meyer, Au service de l’Alsace, Lettres d’Hugo Haug à Henri Albert (1904-1914), Strasbourg, Société Savante d’Alsace et Musées de Strasbourg, Strasbourg, 2010 (ISBN 978-2-904920-42-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :