Marie-Madeleine Davy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Davy.
Marie-Madeleine Davy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Marie-Madeleine Davy[1] est une historienne et philosophe française, née à Saint-Mandé le et morte le [2] à Saint-Clémentin dans les Deux-Sèvres.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Elle venait d'une famille bourgeoise, issue d'une famille d'officiers de marine du côté de sa mère et de notaire du côté de son père. Elle obtient son baccalauréat en 1920, s'inscrit l'année suivante en Sorbonne et s'installe seule boulevard Saint-Germain. Étudiante en philosophie et en histoire elle était guidée par Étienne Gilson et a beaucoup fréquenté les salons parisiens. Elle a parcouru le monde grâce à des échanges universitaires avec les ex-pays de l'est, les U.S.A, les Pays-Bas et resta plus longuement à l'Institut français de Berlin, au Bedford College de Londres et à l'Université de Manchester. En France elle s'inscrit à la Catho où elle est assez mal accueillie, reléguée au dernier rang, seule femme et a des rapports tendus avec Monseigneur Baudrillart le recteur de l'académie. Après une thèse de doctorat en théologie en 1941, Marie-Madeleine Davy s'est spécialisée dans la théologie et la mystique médiévales. Elle a obtenu une thèse de doctorat en théologie protestante puis une autre en philosophie consacrée à Guillaume de Saint-Thierry en 1946. Elle est l'auteure d'une quarantaine d'ouvrages et d'une centaine d'articles.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Elle fit des remplacements dans des cours privés à Reims, Sainte-Marie de Neuilly ou à Rollin, chargée de cours à l'École pratique des hautes études entre 1939 et 1947, avant d'entrer au C.N.R.S et d'être chargée de recherche en 1955.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les sermons universitaires parisiens de 1230-1231 : contribution à l'histoire de la prédication médiévale, Vrin, 1931
  • Un Traité de l'amour du XIIe siècle, Pierre de Blois, Éditions de Boccard (ouvrage couronné par l'Académie française), 1932
  • Guillaume de Saint-Thierry, Meditativae orationes, Vrin, 1934
  • Guigue II, De l'imitation de Jésus-Christ, éditions du Cerf, 1934
  • Guillaume de Saint-Thierry, Un Traité de la vie solitaire, Vrin, 1940
  • Bernard de Clairvaux, Saint Bernard, Aubier, 1945
  • Guillaume de Saint-Thierry, Deux traités de l'amour de Dieu, Vrin, 1953
  • Introduction au message de Simone Weil, Plon, 1954
  • Théologie et mystique de Guillaume de Saint-Thierry, Vrin, 1954
  • Essais sur la symbolique romane, Flammarion, 1955
  • Simone Weil, éditions universitaires, 1956
  • Guillaume de Saint-Thierry, Commentaire sur le Cantique des Cantiques, Vrin, 1958
  • Guillaume de Saint-Thierry, Deux traités sur la foi : le Miroir de la foi, l'Énigme de la foi, Vrin, 1959
  • Gabriel Marcel, un philosophe itinérant, Flammarion, 1959
  • Nicolas Berdiaev, Flammarion, 1964
  • Le Berger du soleil, Buchet-Chastel, 1965
  • Simone Weil, Presses universitaires de France, 1966
  • Muni, Retz, 1970
  • Sources et clefs de l'art roman.. (en collaboration avec Régine Pernoud, Madeleine Pernoud et Hugues de Saint-Victor), Berg, 1973
  • L'Homme intérieur et ses métamorphoses, éditions de l'Épi, 1974
  • Un itinéraire : à la découverte de l'intériorité, éditions de l'Épi, 1977
  • Encyclopédie des mystiques occidentale et orientale, Laffont, 2 vol., 1972 et 1975 ; éditions Seghers, 4 vol., 1977
  • Initiation à la symbolique romane, Flammarion, 1977
  • Initiation médiévale, la philosophie au XIIe siècle, Albin Michel, 1980 et 1987
  • Henri Le Saux, swami Abhishiktnanda, le Passeur entre deux rives, éditions du Cerf, 1983
  • Le Désert intérieur, Albin Michel, 1983
  • Muni, récit d'une expérience d'intériorité, Retz, 1985
  • La Connaissance de soi, Presses universitaires de France, 1988
  • La Danse de l'amour et de l'humour, éditions Présence, 1988
  • Traversée en solitaire, Albin Michel, 1988
  • La Lumière dans le christianisme, éditions du Félin, 1989
  • L'Oiseau et sa symbolique, Albin Michel, 1992 (Prix Alexandra David-Néel/Lama Yongden)
  • Tout est noces, Albin Michel, 1993
  • Encyclopédie des Mystiques en 4 vol., sous la direction de Marie-Madeleine Davy, Seghers, 1977, rééd. Payot, 1995
  • Le Désert Intérieur, Albin Michel, 1996
  • Henri Le Saux, swami Abhishiktânanda : le passeur entre deux rives, Albin Michel, 1997
  • Nicolas Berdiaev ou la révolution de l'esprit, Albin Michel, 1999
  • Bernard de Clairvaux, Albin Michel, 2001
  • L'Homme intérieur et ses métamorphoses, suivi de Un itinéraire, à la découverte de l'intériorité, Albin Michel, 2005
  • La Connaissance de soi, 6e Éd., Presses universitaires de France, 1992, 2010.

Articles[modifier | modifier le code]

  • Les trois étapes de la vie spirituelle d'après Guillaume de Saint-Thierry, Recherches de science religieuse, 1933
  • L'Amour de Dieu d'après Guillaume de Saint-Thierry, Recherches de science religieuse, 1938
  • La Connaissance de Dieu d'après Guillaume de Saint-Thierry, Recherches de science religieuse, 1938
  • Des limites de la psychanalyse à la forme de la mystique, Psyché - Revue Internationale de Psychanalyse et des Sciences de l'Homme, 1949
  • La Mentalité symbolique du XIIe siècle, Diogène, 1960
  • Notion de l'homme et de l'univers au XIIe siècle, Les études philosophiques, 1961
  • Symbolique de la pureté, Les études philosophiques, 1972
  • La nouvelle mystique, Nouvelle Revue de Psychanalyse, 1980
  • L'Homme "en qui Dieu verdoie" : entretien avec Marie-Madeleine Davy, Question de, 1992
  • Le Secret du roi : rencontre avec Marie-Madeleine Davy, Question de, 1994
  • Les Chemins de la Profondeur, Question de, Albin Michel, 1999
  • Les Traceurs de voie du XXe siècle : Marie-Madeleine Davy, témoin de la présence, par Anne Ducrocq, Nouvelles Clés no 48, décembre 2005
  • Interview de Marie-Madeleine Davy, Nouvelles Clés no 9 janvier-février 1990, réédité dans le no 58 de juin 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Son prénom est aussi orthographié "Marie-Magdeleine"
  2. La vie de Marie-Magdeleine Davy par Marc-Alain Descamps.