Marisa Berenson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marisa et Berenson.
Marisa Berenson
Description de cette image, également commentée ci-après
Marisa Berenson photographiée en 2008 par le Studio Harcourt.
Nom de naissance Vittoria Marisa Schiaparelli Berenson
Naissance (72 ans)
New York (État de New York, États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice, mannequin
Site internet http://www.marisaberensonbeauty.com

Vittoria Marisa Schiaparelli Berenson, dite Marisa Berenson, est une actrice et ancienne mannequin américaine, née le à New York (État de New York).

Biographie[modifier | modifier le code]

Marisa Berenson est la fille aînée de Robert Lawrence Berenson, diplomate américain puis armateur, d'origine lituanienne, dont le nom de naissance est Valvrojenski. Sa mère, née comtesse Maria Luisa Yvonne Radha de Wendt de Kerlor, fut appelée « Gogo »[1], et avait des ancêtres italiens, suisses, français et égyptiens.

Du côté de sa mère, sa grand-mère est la célèbre couturière Elsa Schiaparelli[1], et son grand-père est le comte Guillaume de Wendt de Kerlor, théosophe et médium. Elle est l'arrière-petite-nièce de Giovanni Schiaparelli, un astronome italien. Du côté de son père, elle est liée à la famille de l'expert d'art Bernard Berenson (1865 – 1959), son oncle[1], et de sa sœur Senda Berenson (1868 – 1954), athlète et l'une des deux premières femmes inscrites au « Basketball Hall of Fame ».

Par ailleurs, elle est la belle-sœur de l'acteur Anthony Perkins qui avait épousé sa sœur cadette Berinthia, modèle, actrice et photographe connue sous le nom de Berry Berenson. Veuve d'Anthony Perkins, elle était à bord du vol 11 American Airlines qui s'est écrasé contre la première tour du World Trade Center, le 11 septembre 2001.

Carrière : mannequinat et cinéma[modifier | modifier le code]

Marisa Berenson et Ryan O'Neal dans Barry Lyndon.
Marisa Berenson à la 66e Mostra de Venise en 2009.

Marisa Berenson débute comme mannequin en 1964 devenant rapidement une star pour la profession, maintes fois photographiée[1],[n 1]. Elle déclare au New York Times : « I once was one of the highest paid models in the world » (« J'ai été l'une des mannequins les mieux payées au monde »), faisant la une de magazines comme le magazine Vogue en juillet 1970 et celle du Time le . Durant sa carrière, elle apparaît à de nombreuses reprises dans le magazine Vogue au début des années 1970 et sa sœur Berry est elle aussi photographiée dans ce même magazine. À cette époque, elle est connue comme « The Queen of the Scene » (« La reine de la scène ») pour ses fréquentes apparitions dans les boites de nuits et autres lieux à la mode ; elle a également posé pour le magazine Lui[2]. Yves Saint Laurent la cite comme « la fille des Seventies ».

Au début des années 1970, il vit plusieurs mois avec Helmut Berger, longtemps amant de Luchino Visconti ; c'est lors de la première des Damnés à New York qu'elle le rencontre[1]. À la suite de cette histoire d'amour, elle commence une carrière au cinéma et enchaîne en quelques années trois films importants pour sa carrière, Mort à Venise, Cabaret et Barry Lindon où elle est Lady Lindon[1]. Elle a tourné peu de films mais a travaillé avec de grands réalisateurs, comme Luchino Visconti, Bob Fosse ou Stanley Kubrick.

À la fin des années 1970 elle a une fille unique, prénommée Starlite[1]. Dans les années 1980, elle fréquente Le Palace et devient amie avec Vincent Darré ou Eva Ionesco.

Après un passage à Broadway, elle apparaît dans des fictions françaises. Elle a reçu le 1er février 2010 à Vincennes un prix Henri-Langlois pour avoir su mêler, avec brio et naturel, différentes activités artistiques en parallèle liées à l’image comme mannequin, artiste et ambassadrice de l’Unesco et maintenant écrivain.

En 2004, elle se marie à Jean-Michel Simonian.[réf. nécessaire]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Parmi les photographes, il est possible de citer Steven Meisel, Helmut Newton, Robert Mapplethorpe, Slim Aarons, Irving Penn ou encore sa sœur.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]