Gréco Casadesus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Casadesus.
Gréco Casadesus
Description de l'image Casadesus Portrait NoiretBlanc large.jpg.
Naissance (67 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Compositeur
Producteur
Directeur artistique
Films notables The Climb (Le Défi)
Babar, Roi des éléphants
Les Trois Mousquetaires
Sept Mouvements de Vie
La Guerre d'Hollywood
Jusqu'au dernier
Site internet greco-casadesus.com

Gréco Casadesus est un compositeur de musiques de films français. Né à Paris le d’une grande famille d’artistes (musiciens, chefs d'orchestre, interprètes, comédiens, compositeurs, peintres, écrivains), il est l'auteur de plus d'une centaine de créations musicales pour la télévision, le cinéma, le concert et le théâtre. Il est le fils de Marius Casadesus, Le demi-frère de Mathilde Casadesus et Le cousin germain de Gisèle Casadesus.

Initiée très tôt dans le milieu de la musique classique en tant que directeur artistique du label EMI Classics, sa carrière s'oriente rapidement vers la création de musiques de scène (1983-1997), puis, à partir de 1984, de musiques pour l'image, avec un style qui allie la prestance de la musique orchestrale et les effets de la lutherie électronique (synthétiseurs et informatique musicale).

S'adaptant à tous les genres cinématographiques, il crée l'univers sonore de films aussi divers que The Climb, long-métrage de fiction du réalisateur américain Bob Swaim, Babar, le Roi des éléphants, adaptation à l'écran de la célèbre bande dessinée de Jean de Brunhof, Jésus, téléfilm de Serge Moati, ou encore les sept heures de musique pour la version restaurée en 2001 du chef-d’œuvre du cinéma muet Les Trois Mousquetaires, tourné en 1921 par Henri Diamant-Berger.

Sa rencontre avec l'univers d'Étienne-Jules Marey (1830-1904), l'inventeur du mouvement cinématographique, est une révélation qui le conduit à créer en 2008 Sept Mouvements de Vie, une suite symphonique accompagnée d'une projection sur grand écran.

Parmi ses plus récentes collaborations, notons sa contribution musicale à plusieurs documentaires tels que La Guerre d'Hollywood, Jack London, une aventure américaine de Michel Viotte, ou encore la série Jusqu'au dernier de William Karel et Blanche Finger.

En 2002, il crée l'Union des compositeurs de musiques de films (UCMF) qu'il préside jusqu'en 2005, avant d'en devenir le président d'honneur.

En 2003, Gréco Casadesus est nommé « Personnalité de l'année » par la revue spécialisée Musique Info Hebdo.

Il reçoit en 2012 le Prix Henri-Langlois pour l'ensemble de sa carrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts[modifier | modifier le code]

Né dans une famille d'artistes, Gréco Casadesus est l'héritier d'une tradition séculaire, en particulier consacrée à la musique[1].

Son père, Marius Casadesus (1892-1981), violoniste et compositeur, et sa mère, Gladys Thibaud (1928), pianiste, lui inculquent ses premières notions musicales. Il commence ainsi le violon à 3 ans et reçoit ses premières leçons de piano à 5 ans.

Il grandit sur la Butte Montmartre (place Casadesus), à Paris, et dès 9 ans, il intègre le Conservatoire de Paris. Le petit Gréco s'entraîne 8 heures par jour, ce qui lui vaut d'obtenir une Première Médaille de Solfège, et un Prix de Piano au Conservatoire de Musique de Versailles.

À l'âge de 22 ans, il commence sa carrière comme directeur artistique du département classique de EMI, où il enregistre plus de 200 disques avec de grands maîtres tels que Mstislav Rostropovitch, Leonard Bernstein, Georges Prêtre, Lorin Maazel, Colin Davis, Aldo Ciccolini, Paul Tortelier, Pierre Dervaux, Cyprien Katsaris, Placido Domingo, Jean Martinon ou François-René Duchable, au contact desquels il enrichit son langage musical et son style d'orchestration[2].

À trente ans, il écrit et enregistre son premier album, Voyage immobile. Très remarqué, cet enregistrement n'obtiendra pas cependant le succès escompté et après l'infortune d'un deuxième album, Les Oiseaux de rivière noire (1982), il décide de se diriger vers ce qu'il affectionne particulièrement, le cinéma et le théâtre[3].

Compositeur pour la scène et pour l'image[modifier | modifier le code]

Il s'intéresse alors à l'influence que peut exercer la musique sur l'écriture cinématographique ou la mise en scène. Entre 1983 et 1997, il compose pas moins de 22 créations musicales pour la scène, principalement pour le Centre Dramatique National Les Tréteaux de France de Jean Danet et le Théâtre du Marais de Jacques Mauclair. Il compose notamment la musique de L'Avare, dont la mise en scène de Mauclair recevra un prestigieux Prix Molière en 1989.

Ses premières expériences au théâtre et la confiance que lui accordent les deux metteurs en scène lui permettent de donner libre cours à son imagination et d'explorer de nouveaux éléments sonores grâce aux nouveaux instruments électroniques apparus dans les années 1970-80 (synthétiseurs, ordinateurs, échantillonneurs, générateurs d'effets, enregistreurs numériques, etc.)[4].

Gréco Casadesus est alors contacté par le réalisateur américain Bob Swaim, qui l'engage en 1997 pour remplacer le compositeur John Barry afin de composer la bande originale de The Climb (Le Défi), un long métrage avec John Hurt, Gregory Smith et David Strathairn[5].

En 1998, il innove en composant la première musique originale pour un roman publié aux Éditions du Cherche-Midi, Marie et le vin de Claire Huynen.

À nouveau sollicité par un réalisateur étranger en 1999, Gréco Casadesus signe la trame sonore du film d'animation Babar, Roi des éléphants, du cinéaste canadien Raymond Jafelice[6],[7].

En 1999, un autre projet d'ampleur l'amène à composer pour la télévision. Le téléfilm Jésus, de Serge Moati, remportera un énorme succès: 10 millions de téléspectateurs lors de l'unique diffusion, le 25 décembre 1999, sur les ondes de TF1. Mais la vision très personnelle de Moati ne fut pas unanimement appréciée et le film ne sera jamais rediffusé[8].

En 2001, il écrit près de sept heures de musique pour la version restaurée du film Les Trois Mousquetaires, chef-d’œuvre du cinéma muet, tourné en 1921 par Henri Diamant-Berger d'après l'œuvre d'Alexandre Dumas. L'aventure l'inspire et il décide alors de faire découvrir cette œuvre au jeune public. Il imagine alors et produit le spectacle Les Trois Mousquetaires font du Cinéma , fantaisie contemporaine oscillant entre théâtre, cinéma, et comédie musicale[9].

Le bâtisseur de grands projets[modifier | modifier le code]

Fédérateur, passionné par son métier de compositeur, Gréco Casadesus fonde et préside, de 2002 à 2005, l'Union des Compositeurs de Musiques de Films (UCMF), dont le rôle est de révéler et défendre les spécificités d'une profession en pleine mutation. Il en est désormais le Président d’Honneur, avec Bernard Grimaldi.

Son éclectisme le conduit ensuite à s'aventurer vers d'autres horizons et s'investit dans la production de CDs, de spectacles et de documentaires. C'est ainsi qu'il crée la maison de production et d'édition Opus Millésime,vouée à la musique de film et à la musique classique. L’une des vocations de ce label est de mettre en valeur le patrimoine musical légué par le célèbre pianiste et compositeur Robert Casadesus (1899-1972), son cousin germain, à qui il dédie un site de référence.

En janvier 2004, la revue Musique Info Hebdo lui décerne le titre de « Personnalité de l'année 2003 ».

En 2007, s'inspirant de l'œuvre d'Étienne-Jules Marey, Gréco Casadesus entreprend l'écriture de trois mouvements d'une symphonie intitulée Sept Mouvements de Vie, créée avec l'Orchestre Régional de Cannes Provence-Alpes-Côte d'Azur sous la direction de Philippe Bender lors du Festival de Cannes 2007. L'année suivante, à partir d'une sélection de chronophotographies et de films mis en forme par la réalisatrice Sylvie-Jeanne Gander, il compose les mouvements manquants et crée un « concert d'images » lors des Rencontres cinématographiques de Dijon. Cet hommage musical, véritable suite symphonique, a été enregistrée sous le label Cézame dans l'album intitulé Movements of Life. Suite à l'initiative de Gréco Casadesus, un DVD commandité par le Conseil Régional de Bourgogne a vu le jour en 2009 et permet de découvrir la vie et l'œuvre de Marey au travers de trois documents audiovisuels : Sept Mouvements de Vie, ainsi que Marey, homme de Bourgogne et Marey, être de génie.

En 2008, il entame une longue collaboration avec le label Cezame animé par Frédéric Leibovitz et Françoise Marchesseau. À ce jour, plus de 200 titres au catalogue dont beaucoup avec orchestre (et chœurs) démontrent un bel exemple de complémentarité entre un éditeur et un créateur.

En 2009 sort chez Codaex l'album Suppléments d'âme avec la soprano Lys Nordet et le Quatuor Prima Vista est capté par la caméra de Sylvie-Jeanne Gander. Des pièces de Pierre-André Athané et de Baudime Jam viennent compléter les compositions de Gréco Casadesus : Le second souffle, Lumières cardioïdes et Trois tentatives avant de trouver la source.

Les compositions pour documentaires[modifier | modifier le code]

S'ensuit une série de collaborations pour des projets documentaires, notamment avec Christian Zerbib (En terre étrangère et Nos ancêtres les Gauloises), Michel Viotte (La guerre d'Hollywood et Jack London, une aventure américaine) et William Karel et Blanche Finger pour Jusqu'au dernier : La destruction des Juifs d'Europe[10]. Inspiré par le sujet de ce dernier film (le 70e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau) et à la demande de Zadig Productions, Gréco Casadesus compose une série de pièces avec orchestre pour le célèbre clarinettiste David Krakauer qui ne seront finalement pas utilisées pour la série documentaire, par souci de retenue. « Hurler l'infini sans jamais l'entendre. Crier silencieusement l'intime des souffrances. Donner une chance à l'espoir, même si elle est infime. Traduire l'indicible que les mots et les images ne peuvent plus exprimer. Préserver la pudeur. Telle fut ma quête », confie Gréco Casadesus lors de la parution de ses compositions. Sa collaboration avec David Krakauer donnera lieu à un album, David Krakauer plays Greco Casadesus et à un concert dans les studios de France Musique. La bande-son des trois films de la série documentaire ainsi que l'album avec Krakauer sont édités par Cézame.

Former la relève[modifier | modifier le code]

Récompensé par le Prix Henri-Langlois pour l'ensemble de sa carrière en 2012 [11], il s'exprime souvent pour souligner la singularité du métier de compositeur à l'image. « A l'origine de cette alliance complexe image-musique, le compositeur détient un pouvoir impalpable qui se conjugue à l'éventualité d'une terrible sanction : aussi belle soit la musique qu'il vient de composer, si elle ne convient pas au réalisateur, elle ira à la poubelle ! » confie-t-il lors de ses conférences, master-classes et autres ateliers de formation comme "Le laboratoire de musique de films" créé en 2013 en collaboration avec Cristal Productions et le Festival de la fiction TV de La Rochelle.

Cette formation, qui permet à des compositeurs sélectionnés par un jury de composer une bande sonore sur une séquence imposée, est désormais annuelle. Elle se clôture avec un mini-concert, pendant lequel une formation orchestrale exécute en public l’œuvre des stagiaires, en synchronisation avec l’image.

De 2013 à 2015, Gréco Casadesus apporte également son expérience à la Sacem en tant que président de la Commission de l'Audiovisuel.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Gréco Casadesus est l'auteur d'une centaine de créations originales pour le théâtre, le cinéma et la télévision, le concert et les arts de la scène. Il a également entrepris quelques productions audiovisuelles.

Albums[modifier | modifier le code]

Alliant une formation classique et une passion pour les techniques d'enregistrement et les nouvelles technologies [12], Gréco Casadesus développe un style propre qui mêle la sonorité des instruments acoustiques et la singularité des instruments et des effets électroniques. Tout au long de sa carrière, il accorde une importance particulière à l'enregistrement, aidé en cette démarche par ses amis éditeurs Jean Claudel, fondateur du label Amplitude et Frédéric Leibovitz, fondateur du label Cézame. Depuis 2008, il contribue à de nombreux albums du catalogue Cezame (Marines, Seascapes, American Road Book, Paysages avec cordes, Motivation & Inspiration, Historical Heritage, 1914 : La grande guerre, Sense and Sensibility, Inspiring Cinematic Choirs, Western, Scandal & Gossip, Freaky Frolics)

  • 1980 : Voyage immobile
  • 1982 : Les oiseaux de rivière noire
  • 1986 : Carte blanche à Greco Casadesus
  • 1995 : Projections
  • 1997 : The Climb (le défi)
  • 1998 : Marie et le vin (Un roman et sa musique)
  • 1999 : Babar, roi des éléphants
  • 2003 : Symphonic Nirvana
  • 2005 : Les Trois Mousquetaires
  • 2009 : Suppléments d'âme
  • 2015 : David Krakauer plays Greco Casadesus
  • 2016 : Movements of Life

Théâtre[modifier | modifier le code]

Pendant ses quatorze années de composition pour la scène, Gréco Casadesus a apporté une large contribution au théâtre en travaillant notamment avec Jean Danet et Jacques Mauclair, respectivement fondateurs du CDN de Pantin Les Tréteaux de France et du Théâtre du Marais.

Télévision et Cinéma[modifier | modifier le code]

De son amitié avec Roger Boutry, chef de l'orchestre symphonique de la Garde Républicaine, surgit en 1984 l'opportunité de faire ses premiers pas comme compositeur de musique pour une série de téléfilms sur la gendarmerie française. Suivront des collaborations avec de nombreux feuilletons et films télévisés pour la SFP, TF1, A2, FR3, France 3, France 5. Sa filmographie couvre une large palette de créations consacrées aux fictions, séries, documentaires et courts métrages. Sa rencontre avec des réalisateurs comme Bob Swaim, Etienne Perier, Serge Moati, Jérôme Diamant-Berger et bien d'autres lui ont toujours permis d'enrichir ses modes d'expression consacrés au langage de la musique à l'image.

  • 1984 à 1985 : L'homme au képi noir (série TV)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]