Jacques-Rémy Girerd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Girerd.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (février 2016).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Jacques-Rémy Girerd
Naissance (64 ans)
Mars, Loire, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Réalisateur, producteur, écrivain
Films notables La Prophétie des grenouilles
Mia et le Migou
Tante Hilda !

Jacques-Rémy Girerd est un réalisateur et producteur français de films d'animation né le 7 mars 1952 à Mars (Loire), fondateur du studio Folimage (1981).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques-Rémy Girerd entre aux Beaux-Arts à Lyon en 1974[1], puis se lance dans l'animation en réalisant de petits films en pâte à modeler (4000 Images fœtales et D'une gompa l'autre). En 1981, il fonde le studio Folimage, spécialisé dans la production de films réalisés image par image. En 1988, son court métrage Le Petit cirque de toutes les couleurs, réalisé dans le cadre du studio Folimage[2] obtient le César du meilleur court métrage d'animation[1]. La même année, Jacques-Rémy Girerd réalise le moyen métrage L'Enfant au grelot qui remporte plusieurs prix[1]. Jacques-Rémy Girerd crée en 1994 la Résidence d'artistes et produit avec Patrick Eveno les films de plusieurs réalisateurs connus dans le domaine du court métrage  : Iouri Tcherenkov, Mathias Brühn, Isabelle Favez, Bela Weiz, Michaël Dudok de Wit, Sylvain Vincendeau, Regina Pessoa, Constantin Bronzit, Solveig von Kleist, Alain Gagnol, Jean-Loup Felicioli, etc. En 1999, il fonde, avec Isabelle Elzière-Delalle, l'école La Poudrière, une école d'animation[3] dont Elzière-Delalle devient directrice par la suite[4],[5].

En 2003, Jacques-Rémy Girerd réalise son premier long métrage d'animation, La Prophétie des grenouilles. En 2004, il publie un roman, Cœur de trèfle, chez Gallimard ; il publie plusieurs autres livres par la suite. Le deuxième long métrage de Girerd, Mia et le Migou, sort en 2008. En 2010, Jacques-Rémy Girerd produit et dialogue Une vie de chat, le premier long métrage de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol (Nommé aux oscars 2012), et travaille à un nouveau projet de long métrage avec Benoît Chieux, Tante Hilda ! (sortie nationale le 22 février 2014. En compétition officielle à Berlin 2014 (generation) Il produit Phantom Boy (sortie en 2015). En 2013 il réalise la série C'est bon pour France Télévisions avec la voix de Jean-Pierre Coffe, puis il produit en 2015 la série Tu mourras moins bête adaptée du blog éponyme de Marion Montaigne, pour arte.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 4000 Images fœtales (1978)
  • D'une gompa l'autre (1979)
  • Rien de spécial (1980)
  • Pouce on tourne : Jacques-Rémy Girerd et l'école Léo Lagrange (1982)
  • Oshun (1983)
  • Les oreilles de Tonton
  • Cythère, l'apprentie sorcière (1987)
  • Toujours plus vite (1988)
  • Cartoon 14 (1988)
  • Le Petit Cirque de toutes les couleurs (1988)
  • Amerlock (1988)
  • 1 minute pour les droits de l'homme (1989))
  • Sculpture/Sculptures, co-réalisé par Jean-Loup Felicioli

Téléfilms[modifier | modifier le code]

  • La rage du désert (1988)
  • L'Enfant au grelot (1997) (cartoon d'or 1998) Sorti au cinéma par Folimage distribution (550 000 entrées)

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Films de commande[modifier | modifier le code]

  • La petite interface d'en face (1988)
  • Générique "Sacrée Soirée" (1989)
  • Canal accroche (avec Roger Rippe) (1989)
  • Bande-annonce "Printemps de Bourges" (1989)
  • Série 7 (avec Jean-Loup Felicioli) (1989)
  • Réseau, amour et fantaisie (1990), 4'30"
  • R.A.D.O., pour l'agence du court métrage (avec Jean-Loup Felicioli) (1990)
  • Pub Canal J (avec Jean-Loup Felicioli) (1996)
  • Bilboard Météo M. Store (avec Marc Robinet) (1997)

Romans[modifier | modifier le code]

  • Cœur de trèfle, Gallimard, 2004
  • Preuves d'amour et d'ailleurs, La maison blanche/Folimage, 2008
  • La Prophétie des grenouilles', Hachette 2003
  • Mia et le Migou, Milan, 2008
  • Tante Hilda!, Flammarion, 2014

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Officier des Arts et des Lettres
  • Chevalier de l'Ordre national du Mérite
  • Prix à la qualité du CNC, 1979 et 1980
  • Prix de la Critique, Lille, 1979
  • Grand Prix du festival national du film d’animation, 1987
  • César du meilleur film d’animation, 1988
  • Grand Prix, Festival de Sfax, 1989
  • Gold apple Award, San Francisco, 1992
  • Meilleur film pour la jeunesse, CFA, Paris, 1995
  • Prix UNICEF et Fondation de France, 1996
  • Ange d’Or au Festif, 1996
  • Grand Prix RIENA, Paris, 1997
  • Prix du meilleur spécial TV, Annecy, 1997
  • Prix du meilleur film pour la jeunesse, St Petersburg, 1997
  • Nomination au Princess’Award, Copenhague, 1998
  • Pulcinella d’or, Cartoons on the Bay, Italie, 1999
  • Cartoon d’or 1998 (Prix européen)
  • Nomination aux Emmy Awards, 1998
  • Grand Prix Ottawa, 2004
  • Cartoon Tribute (Cartoon Movie), 2004
  • Grand Prix du ministère de la Culture 2004
  • Prix SACD, 2004
  • Grand Prix, Poznan, Pologne, 2004
  • Grand Prix, Chicago, 2004
  • Grand Prix, Bangkok, 2004
  • Grand Prix, Espinho-Porto, 2004
  • Prix du public, Mon premier festival, Paris 2008
  • Grand prix, 6th China International Film Festival, 2009
  • Prix du public, Festival du film de la jeunesse, Montréal, 2009
  • Grand Prix, Anima Mundi, Rio de Janeiro, 2009
  • European Film Award (« oscar » européen meilleur film d’animation), 2009
  • Prix Henri Langlois, 2010
  • Environnement Film Award, Children Film Festival, San Francisco, 2010
  • Nomination aux Oscars (Hollywood) pour Une vie de chat, 2012
  • Désigné personnalité de l'année en Rhône-Alpes Cartoon Movie, 2014
  • Grand Prix Festival de Meknès (Maroc)
  • Grand Prix Mostra Lisboa, 2014 pour Tante Hilda !
  • Meilleur long métrage Festival International de Rimouski (Québec) 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Fiche de Jacques-Rémy Girerd sur AlloCiné. Page consultée le 29 janvier 2011.
  2. Fiche du Petit Cirque de toutes les couleurs sur AlloCiné. Page consultée le 31 juillet 2011.
  3. Page Présentation du site de l'école. Page consultée le 4 février 2012.
  4. Les 50 qui font bouger Valence, article dans L'Express le 3 octobre 2002. Page consultée le 4 février 2012.
  5. « Prouesses de la Poudrière », article de Michel Roudevitch dans Libération le 25 février 2003. Page consultée le 4 février 2012.
  6. « Mine de rien - L'Encyclopédie des dessins animés », sur Toutelatele.com (consulté le 2 novembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]