Goodrich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goodrich (homonymie).
image illustrant l’aéronautique image illustrant les États-Unis
Cet article est une ébauche concernant l’aéronautique et les États-Unis.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Goodrich Corporation
Création 1870 (Akron)
Disparition 2011 (fusion)
Fondateurs Benjamin Franklin Goodrich
Personnages clés Marshall Larsen et CEO & Chairman
Slogan We're On It.
Siège social Charlotte (Caroline du Nord - États-Unis d'Amérique)
Activité Aérospatial
Produits Structures d'avions
Freins et roues d'avion
Trains d'atterrissage
Systèmes de commande
Systèmes électroniques
Société mère UTC Aerospace Systems
Site web www.goodrich.com

Goodrich, ou Goodrich Corporation (anciennement B.F. Goodrich Company et BFGoodrich) NYSE : GR est une ancienne entreprise américaine spécialisée dans le matériel aéronautique civile et militaire, fondée en 1870 par Benjamin Franklin Goodrich.

En 1990, l'activité pneumatique et la marque BFGoodrich ont été rachetées par le manufacturier français Michelin

En 2011, Goodrich est absorbée par la United Technologies Corporation et est rebaptisée UTC Aerospace Systems.

Histoire de l'entreprise[modifier | modifier le code]

« "Le message d'un plus grand kilométrage" », publicité américaine de 1919, montrant les pneus qui durent 9 600 km et 12 800 km, ici en milles.

Avant la fusion de 2011, Goodrich était notamment présente dans les secteurs automobile, aéronautique et aérospatial. Longtemps réputée pour ses pneumatiques, l'un de ses métiers d'origine, cette activité et la marque BFGoodrich ont été rachetées en 1990 par le manufacturier français Michelin.

Goodrich Corporation fait montre durant les années 1990 et 2000 d'une croissance importante dans l'aéronautique civile et militaire, ce qui lui permet en 20 ans d'activité de réaliser plus de 40 acquisitions.

Son siège social se situe à Charlotte (Caroline du Nord) (Etats-Unis). Le siège de la filiale française, Goodrich Actuation Systems, se situe à Buc (Yvelines), et emploie près d'un millier de salariés, actuellement menacés par la fermeture du site[1]. Au total, Goodrich comprend plus de 90 sites dans le monde.

En septembre 2011, l’entreprise est rachetée par la United Technologies Corporation (UTC) et devient UTC Aerospace Systems (UTAS).

Avant 1990[modifier | modifier le code]

Jusqu'à 1990, Goodrich exerce ses trois métiers historiques : l'aéronautique, le pneumatique pour l'automobile et le matériel militaire.

L'ingénieur français Henri Julliot (1856-1923), ancien associé des dirigeables Lebaudy Frères, y fut consultant durant la Première Guerre mondiale, et supervisa la construction des dirigeables militaires de la série « Blimps »[2].

Après 1990[modifier | modifier le code]

En 1990, elle cède à Michelin son activité dans les pneumatiques pour l'automobile. En revanche, elle acquiert Coltec Industries en 1999, TRW en 2002, CTG en 2010 et enfin Microtecnica en 2011.

En septembre 2011, United Technologies Corporation acquiert le fabricant aéronautique Goodrich pour la somme de 16,5 milliards US$[3].

Métiers[modifier | modifier le code]

Aéronautique[modifier | modifier le code]

Réclame montrant l'ancien métier de Goodrich (in L'Illustration, 1923).

Délestée de ses pneumatiques, l'entreprise Goodrich Corporation développe son activité quasi exclusivement dans l'aéronautique. Goodrich Corporation, est à ce jour une des entreprises du cercle Fortune 500, cotée à la bourse de New York (NYSE) et fournissant des équipements pour l'aéronautique pour un chiffre d'affaires de 6,4 milliards de dollars. Le siège est situé à Charlotte, Caroline du Nord, elle emploie plus 24 000 personnes sur quatre-vingt-dix usines réparties dans seize pays.

Goodrich offre une grande variété de produits et systèmes pour les avionneurs ou les fabricants de moteurs : nacelles, train d'atterrissage, commandes de vol, éclairage, toboggans d'évacuation, contrôle moteur (FADEC), etc.

Matériel militaire[modifier | modifier le code]

Une de ses filiales, la Universal Propulsion Company Inc., fabrique les grenades incapacitantes M84 Stun Grenade conçues par l'US Army.

Slogan[modifier | modifier le code]

L'un des slogans de la marque fut : « Fun is not a straight line », ce qui peut se traduire en français par « Le plaisir n'est pas dans la ligne droite ». Le slogan actuel est « Take control », ce qui donne en français : « Prenez le contrôle ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Parisien, article de Laurent Mauron, 26 juin 2016.
  2. (en) Ladislas d'Orcy, Airship Manual, New York, The Century Co., 1917, page 232.
  3. Reuters, « Goodrich vendue 16,5 milliards », Le Devoir,‎ (lire en ligne)