Martin Blachier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Martin Blachier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (37 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Public Heath Expertise (d) (depuis ), Sanofi (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata

Martin Blachier, né le 8 juin 1985 à Montréal, est un médecin de santé publique français. Il intervient régulièrement dans les médias à propos de la pandémie de Covid-19 en France, en particulier sur LCI et CNews. Il est également cofondateur de la société de conseil Public Health Expertise-PHE, chroniqueur pour La Chaîne Parlementaire et pour CNews à partir de fin 2021.

Carrière[modifier | modifier le code]

Martin Blachier fait ses études de médecine à l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Il est inscrit en 2009 en diplôme d'études spécialisés en santé publique et médecine sociale et obtient également son diplôme d'état de docteur en médecine[1],[2]. Il obtient un master de recherche biomédicale et de statistiques à l'université Paris-Sud, ainsi qu'un master en stratégie et management des industries de santé à l'Essec[3].

Pendant son internat, il effectue plusieurs stages aux CHU de la Pitié-Salpêtrière et Henri-Mondor ainsi qu'un stage en pharmacovigilance et épidémiologie chez Sanofi-Aventis[3].

Il participe à des projets de la Haute Autorité de santé et du ministère des Solidarités et de la Santé. En 2015, il est consultant pour les laboratoires Gilead, Janssen, Ipsen et Lundbeck[4].

En 2012, il cofonde la société Public Health Expertise-PHE avec Henri Leleu[3],[5]. Il publie 11 articles scientifiques dans des revues indexées sur MEDLINE entre 2012 et 2017 ; il n'a pas de publication indexée en 2018 et 2019[6].

En juin 2015, il crée un centre de photo-dépilation, photo-rajeunissement et vente de produits cosmétiques, dont il restera gérant jusqu'en novembre 2020 (DEPIL BLV, renommée BLV Group en août 2017 puis BS Clinic Louvre en mars 2021)[7],[8],[9]. En février 2020, il devient directeur général d'une société de conseil en communication (DIGIMED) présidée par Henri Leleu, liquidée en septembre 2020[10]. En juillet 2020, il crée une société de gestion de fonds : Vibrix Holding[11].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Martin Blachier est père de 3 enfants, d'une union avec une médecin[12]. Depuis octobre 2020, il est en couple avec la psychologue clinicienne Marie-Estelle Dupont [13].

Présence médiatique et avis contestés pendant la pandémie à COVID-19[modifier | modifier le code]

Pendant la pandémie de Covid-19, Martin Blachier apparait régulièrement dans les médias : 467 interventions d'avril 2020 à avril 2021[14] et plus de 1200 interventions sur des plateaux TV d'avril 2020 à mars 2022 [15]. Ses prises de position se heurtent régulièrement à l'opinion de plusieurs de ses confrères et d'une partie du monde scientifique[16],[17],[18],[19]. Les chaînes du groupe Altice décident de ne plus l'exposer à la suite de déclarations controversées [20].

En 2020[modifier | modifier le code]

En avril 2020, Martin Blachier craint une deuxième vague au printemps[14] ou à l'automne[21]. Dans un article qu'il juge « fondateur » de son exposition médiatique[22], il propose que le déconfinement de mai 2020 s'accompagne du maintien d'un confinement strict pour 17 millions de seniors et personnes à risque de forme grave de COVID-19, pendant 4 à 8 mois[23]. Cet avis est similaire à celui contesté de la Déclaration de Great Barrington.

En juin 2020, il juge « impensable et superflu » de maintenir le port du masque au bureau [24]. Son avis discorde avec celui de nombreux scientifiques [25],[26] ; mi-août 2020, il se prononce finalement en faveur du port du masque en entreprise[27],[28].

En juin 2020, il estime que la levée des gestes barrières devrait s'accompagner d'une deuxième vague en août [29]. En août 2020, il prédit un pic en novembre-décembre [30]. En octobre 2020, il annonce une diminution des réanimations, parle de « vaguelette » et met en doute publiquement les données de Santé Publique France [31],[17]. Il fait finalement son mea culpa 2 semaines plus tard, expliquant ne pas avoir « anticipé l'arrivée des mauvais jours » [32],[33]. Martin Blachier propose alors des mesures de confinement général ou des personnes les plus à risque[34], ou de mettre des amendes jusqu'à 10 000 euros pour les « jeunes qui font des fêtes non autorisées »[35].

En 2021[modifier | modifier le code]

Lors de la « troisième vague », en janvier-février 2021, il incite au maintien des mesures restrictives (fermeture des bars, restaurants et lieux culturels) mais est contre le confinement[36],[37],[38]. En février 2021, il « ne croit pas » les modèles de l'Institut Pasteur qui annoncent, à raison, une augmentation des hospitalisations à venir [36]. Il considère que l'impact du variant anglais est surestimé[14],[36]. Fin février, il estime que la Covid-19 touche à sa fin et fera « moins de 100 000 morts » au total (nombre atteint au 15 avril 2021 en France) [39].

Opposé à toute fermeture des écoles dès janvier 2021[36], il s'oppose au port du masque par les enfants à partir de juin 2021[40],[41].

En avril 2021, il déclare que les mesures décidées par le gouvernement seront suffisantes pour enrayer l'épidémie, en parallèle avec les autotests et la campagne de vaccination[16]. Avec Gérald Kierzek et l'urologue Michaël Peyromaure, il multiplie les interventions jugées « rassuristes », qui minimisent les effets de la crise sanitaire et fait des « prédictions » très optimistes qui lui valent les compliments de Nicolas Dupont-Aignan mais la désapprobation de chercheurs universitaires et la critique de soignants[17],[16].

En juin 2021, Martin Blachier estime que l'épidémie pourrait rebondir en octobre, car 20 % de personnes âgées ou vulnérables n'ont pas été vaccinées. Il recommande donc de rendre obligatoire la vaccination de ces personnes[42] ou à défaut d'opter pour un lâcher-prise pour qu'ils soient « immunisés de façon naturelle »[43].

À propos du pass sanitaire, les 9 et 13 août 2021 il prédit qu'il sera retiré rapidement, le juge « d'aucune utilité » voire « responsable de nombreuses infections »[44] ; le 26 août, il félicite le président de la République pour son instauration, qu'il estime être « le point culminant de son quinquennat (...) ce qu'il a fait de plus important », permettant selon lui de sauver des « dizaines de milliers de vies »[43]. En janvier 2022, il estime toutefois que l'instauration du passe sanitaire était « une mauvaise idée »[45].

Mi-novembre 2021, face à l'arrivée du variant Omicron, il prédit que le nombre de contaminations sera à 50 000 au 15 décembre (à raison), que ce sera le pic avec une décroissance avant Noël (à tort, puisqu'il y avait 73 000 cas par jour à Noël et 366 000 au pic suivant, au 25 janvier 2022)[46],[47],[48]. Le 17 décembre, il déclare que le comité scientifique « est composé de gens qui n'ont pas le niveau et font des analyses médiocres »[49]. Fin décembre, il estime que la vague Omicron est une « vague fantôme » ou une « vague qui n'aura pas lieu » et appelle à lever les restrictions sanitaires[50]. Son tweet selon lequel le variant Omicron sélectionnerait les personnes vaccinées est repris par Pascal Praud[51].

À partir de fin octobre 2021, il devient chroniqueur pour La Chaîne parlementaire, puis fin décembre 2021 pour CNews[22].

En 2022[modifier | modifier le code]

Le 6 janvier 2022, Martin Blachier prône la libre circulation du virus et annonce que « l'histoire de la pandémie, elle est réglée »[52]. Après une pétition avec sa compagne Marie-Estelle Dupont en décembre 2021 incitant à l'arrêt du port du masque dans les écoles, il déclare préférer l'immunité infectieuse à l'immunité vaccinale chez les enfants sans facteur de risque [13].

En mars 2022, il publie Méga gâchis, histoire secrète de la pandémie aux éditions du Cerf. L'éditeur assure en quatrième de couverture que « si on [l']avait écouté (...), nous aurions anticipé les vagues et les variants, limité les confinements à répétition »[53], ce qui apparait contraire à son souhait initial d'un confinement prolongé pour 17 millions de Français[23] ou aux erreurs de prévision quant aux vagues et variants en 2020 et 2021[20],[16],[17],[18],[19]. Il y est également précisé que « pour masquer leur incompétence et leur impuissance, pour couvrir leurs indécisions et leurs erreurs, pour poursuivre leur confiscation du pouvoir, les ministères et les agences, les administrations et les corporations ont tout fait pour le bâillonner »[53]. Lors de la promotion du livre, Martin Blachier revendique plus de 1200 passages sur les plateaux de télévision depuis le début de la pandémie[15].

Mi-mars 2022, il approuve la levée du port du masque en France, considérant que c'est « ce qu'il fallait faire ». Pour lui, « le hasard fait que c'est le moment où il y a un rebond épidémique, mais cela était attendu »[54].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Informations détaillées sur Martin Blachier (RPPS 10101574472) sur l'Annuaire Santé », sur annuaire.sante.fr (consulté le )
  2. « Arrêté du 5 octobre 2009 portant affectation des internes ayant satisfait aux épreuves classantes nationales anonymes donnant accès au troisième cycle des études médicales au titre de l’année universitaire 2009-2010 » (consulté le )
  3. a b et c Prisma Média, « Martin Blachier - La biographie de Martin Blachier avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le )
  4. (en) Henri Leleu, Martin Blachier et Ilaria Rosa, « Cost-effectiveness of sofosbuvir in the treatment of patients with hepatitis C », Journal of Viral Hepatitis, vol. 22, no 4,‎ , p. 376–383 (lire en ligne).
  5. « Public Health Expertise (Paris, 75004) : siret, TVA, adresse, bilan gratuit... », sur entreprises.lefigaro.fr (consulté le )
  6. (en) « Blachier M - Search Results - PubMed », sur PubMed (consulté le )
  7. « BS Clinic Louvre DBLV (Paris, 75001) : siret, TVA, adresse, bilan gratuit... », sur entreprises.lefigaro.fr (consulté le )
  8. « BLV GROUPE - Annonce légale Changement de dirigeant – Le Parisien », sur annonces-legales.leparisien.fr (consulté le )
  9. Jamal Henni, « Les bonnes affaires du médiatique docteur Blachier », sur Capital.fr, (consulté le )
  10. « Digimed (Paris, 75001) : siret, TVA, adresse... », sur entreprises.lefigaro.fr (consulté le )
  11. « Vibrix Holding (Les Lilas, 93260) : siret, TVA, adresse... », sur entreprises.lefigaro.fr (consulté le )
  12. « Martin Blachier : qui sont ses enfants ? », sur Femme Actuelle (consulté le )
  13. a et b « EXCLU - Martin Blachier révèle être en couple avec une psychologue, rencontrée sur un plateau télé ! », sur Femme Actuelle (consulté le )
  14. a b et c « Martin Blachier, le médecin entrepreneur aux 467 interventions médiatiques », sur Les Décodeurs, Le Monde, .
  15. a et b « "Du vidéo-gag mal intentionné" : Le médecin Martin Blachier étrille "Quotidien" », sur ozap.com (consulté le )
  16. a b c et d Luc Le Vaillant, « Martin Blachier : il n'en fait qu'à son test », Libération, .
  17. a b c et d « Martin Blachier, l'épidémiologiste rassuriste de la troisième vague », sur LExpress.fr, (consulté le )
  18. a et b « Martin Blachier, serial expert du sanitaire à la recherche de la lumière », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  19. a et b « Covid-19 : Martin Blachier et Gérald Kierzek, ces influents médecins «rassuristes» qui divisent », sur leparisien.fr, (consulté le )
  20. a et b Magazine Marianne, « Covid : l'épidémiologiste Martin Blachier persona non grata sur BFM TV ? », sur www.marianne.net, 2021-12-16utc11:35:00+0100 (consulté le )
  21. « Coronavirus : un consultant projette une "potentielle seconde vague" plutôt pour la rentrée, "en septembre ou octobre" », sur Franceinfo, (consulté le )
  22. a et b « Martin Blachier : son métier, ses projets, sa compagne, les critiques… L’épidémiologiste nous dit tout - INTERVIEW », sur Femme Actuelle (consulté le )
  23. a et b « Une modélisation d’épidémiologistes prévoit 85 000 morts en France avec le plan du gouvernement », sur l'Opinion, (consulté le )
  24. « "Il faut relâcher la bride" : un épidémiologiste appelle à alléger consignes sanitaires et gestes barrière », sur France Bleu, (consulté le )
  25. Par Paméla Rougerie et Aurélie Sipos Le 15 juillet 2020 à 14h02 et Modifié Le 16 Juillet 2020 À 10h55, « Masque obligatoire : mais au fait, qu’est-ce qu’un lieu public clos ? », sur leparisien.fr, (consulté le )
  26. Par Elsa Mari Le 11 juillet 2020 à 18h00 et Modifié Le 11 Juillet 2020 À 19h42, « Tribune : des médecins réclament «le masque obligatoire» dans les lieux publics clos », sur leparisien.fr, (consulté le )
  27. « Coronavirus : "il faut rendre le masque obligatoire dans les entreprises" », sur Europe 1 (consulté le )
  28. « Coronavirus : « Le port du masque est beaucoup plus tenable que de limiter les rapports sociaux », estime le médecin épidémiologiste Martin Blachier », sur France Info, .
  29. « Coronavirus : une deuxième vague en France en août, selon un épidémiologiste », sur CNEWS (consulté le )
  30. « Covid-19 : "Le virus circule dix fois moins qu'en avril", affirme le Docteur Martin Blachier », sur France 3 Hauts-de-France (consulté le )
  31. « Plus de 30.000 nouveaux cas en 24 heures : "On se demande s'il n'y a pas un bug avec les données" », sur TF1 INFO, (consulté le )
  32. Theo Moy et Vincent Gény, « Quoi ? Quelle deuxième vague ? Top 7 des médecins qui auraient mieux fait de se taire sur le Covid-19 », sur www.marianne.net, 2020-10-29utc06:30:00+0100 (consulté le )
  33. Prisma Média, « EXCLU – Martin Blachier face à ses prédictions déjouées : “Je modifie puis j’assume” - Gala », sur Gala.fr (consulté le )
  34. « Covid-19 : "Il faut aller jusqu'à des scénarios de reconfinement", affirme l'épidémiologiste Martin Blachier », sur Franceinfo, (consulté le )
  35. Clara Cristalli, « Martin Blachier propose une solution radicale (et polémique) pour sortir du confinement : "10 000 euros d'amende pour les jeunes qui font des fêtes !" (VIDEO) », sur www.programme-tv.net, (consulté le )
  36. a b c et d « Martin Blachier, épidémiologiste : « Quand 80 % des gens seront vaccinés, le Covid-19 ne sera plus un problème » », La Dépêche du Midi (consulté le ).
  37. « « Ce serait une folie de reconfiner aujourd’hui », estime Martin Blachier », sur TF1, (consulté le )
  38. « « Le confinement ne s’impose pas », selon l’épidémiologiste Martin Blachier », Le Parisien, (consulté le ).
  39. « Bientôt 85 000 morts du Covid-19 en France : il y a un an, c’était vu « comme fou et alarmiste », sur larochesuryon.maville.com (consulté le ).
  40. « Martin Blachier : « Sauvons notre honneur : levons immédiatement le port du masque à l'école primaire ! » », Le Journal du dimanche, .
  41. Maxime Fettweis, « Covid-19. Fin de l’obligation du masque à l’école : les arguments pour et les contre », Ouest-France, .
  42. « Faut-il rendre obligatoire la vaccination des aînés pour éviter une nouvelle vague ? », sur BFM TV, .
  43. a et b « Emmanuel Macron « a sauvé des dizaines de milliers de vies », selon l'épidémiologiste Martin Blachier », sur TF1, (consulté le ).
  44. « « Ils vont le retirer rapidement » : le Dr Martin Blachier surprend au sujet du pass sanitaire », Gala (consulté le ).
  45. « « On aurait pu éviter ce qu’il se passe » : Martin Blachier tacle les choix d’Emmanuel Macron », Gala (consulté le ).
  46. Simon Gonzalez, « « Ça va monter encore plus haut que ça n'a jamais monté » : les prévisions alarmantes de Martin Blachier sur la cinquième vague en France (VIDEO) », sur programme-tv.net, (consulté le ).
  47. « Variant Omicron : « Je ne vois pas pourquoi on panique comme ça » dénonce Martin Blachier qui accuse les dirigeants du monde de « calculs politiques » », L'Indépendant (consulté le ).
  48. « Covid-19 : « Noël sera déjà dans une phase de descente de l'épidémie », affirme Martin Blachier », sur TF1, (consulté le )
  49. « Selon Martin Blachier, « le comité scientifique est composé de gens qui n'ont pas le niveau et font des analyses médiocres » », sur programme-tv.net, (consulté le ).
  50. « « Omicron est une vague fantôme » : Martin Blachier persiste et signe », Gala (consulté le ).
  51. Luc Peillon, « Est-il vrai, comme l’affirme Martin Blachier, qu’omicron touche davantage les vaccinés que les non-vaccinés ? », Libération (consulté le ).
  52. « Covid : sur LCI, Martin Blachier et David Pujadas célèbrent la fin de l’épidémie », sur Télérama, (consulté le )
  53. a et b « Méga-gâchis de Martin Blachier - Les Editions du cerf », sur www.editionsducerf.fr (consulté le )
  54. « Martin Blachier: «La crise sanitaire a révélé le corporatisme de notre système de santé» », sur LEFIGARO, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]