Danser encore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Danser encore

Chanson de HK
Sortie 11 décembre 2020
Durée 5:28
Genre chanson française militante
Rassemblement avec HK pour alerter sur l'état d'urgence culturel et social - Tours, France, mars 2021 @Pascal Vallee

Danser encore est une chanson du chanteur HK (nom d'artiste de Kaddour Hadadi) sortie en

La chanson est reprise en France et dans plusieurs autres pays lors de flash mobs, dans un contexte de mobilisation face aux mesures prises contre la pandémie de Covid-19.

Origine[modifier | modifier le code]

Alors qu'il devait présenter un spectacle avec son groupe à Avignon, celui-ci est supprimé durant la crise sanitaire car jugé « non-essentiel »[1]. C'est alors que vient l'idée de créer une chanson.

HK, se souvient précisément du soir où il l'a composée : « C'était au moment de l'annonce du deuxième confinement, je répétais un spectacle dans une résidence à Avignon avec des amis et, de fait, notre spectacle a été annulé, car nous n'étions pas considérés comme essentiels. Nous, on pense au contraire qu'on est tous essentiels. C'est un message terrible qui nous est envoyé, comme si, en France, on ne pouvait que travailler et consommer. Et c'est faux de dire qu'on ne peut pas faire autrement : il y a des pays européens, comme l'Espagne ou l'Allemagne, pendant un certain temps, qui ont fait autrement. » a-t-il déclaré pour LCI[2].

La chanson est enregistrée en live le dans les rues d'Avignon, et publiée ce jour là sur les réseaux sociaux, en guise de protestation face aux mesures sanitaires prises par le gouvernement durant la pandémie de Covid-19[1].

Chanson militante[modifier | modifier le code]

Le , HK offre la version studio de la chanson en téléchargement sur son site web[3].

Les paroles font allusion à Emmanuel Macron lorsqu'HK parle de « Monsieur le bon Roi ». La chanson dénonce des mesures autoritaires : « Chaque relent sécuritaire voit s’envoler notre confiance, ils font preuve de tant d’insistance pour confiner notre conscience »[4].

Le titre s'est classé 24ème des ventes de singles sur iTunes en France[5].

Flashmobs[modifier | modifier le code]

Ce titre a depuis été repris lors de flash mobs en 2021. Une a eu lieu en à la gare du Nord[6].

Le clip a dépassé les millions de vues sur les réseaux sociaux, tous les supports confondus. Une autre flash mob est lancée le à la gare de l'Est.[7] Ces rassemblements suscitent la polémique, d'un côté HK affirme ne pas vouloir passer un message contre les gestes barrières et n'être jamais à l'origine de cluster. De l'autre, les autorités sanitaires rappellent que les concerts et les rassemblements festifs du groupe, sans masque ni respect de la distanciation sociale, peuvent tout de même causer des contaminations[8],[9]. En , HK a déposé un préavis de flashmob générale dans toute la France, chaque samedi à midi[10].

Reprises[modifier | modifier le code]

Le , le clip « Soigner encore » est présenté par le Collectif Inter Hôpitaux de Rennes en collaboration avec le syndicat CGT du CHU de Nice, en featuring avec Alee et Corinne Masiero. [11] De nombreuses personnalités ont soutenu et participé à l’initiative : la comédienne Ariane Ascaride, les chroniqueurs et humoristes Pierre-Emmanuel Barré et Guillaume Meurisse, Yvan Le Bolloc’h, Pierre Perret et HK s’expriment à la fin de la chanson… [12]. En , la chanson est utilisée comme hymne lors les manifestations contre le passe sanitaire[13].

La chanson a été reprise en plusieurs langues[14] en passant par l'allemand (Wieder tanzen gehn, Wir wollen tanzen), l'espagnol (Seguir bailando), l'anglais (Dancing again), l'italien (Danzare ancora), le portugais (Ainda dançar), le basque (Gük nahi dügü), le catalan (Somriure ballant), le créole réunionnais (Dans'ankor) et la langue des signes.[15]

Afin d'éviter les récupérations malveillantes de sa chanson, HK insiste pour que ce morceau reste en accord avec des valeurs antiracistes, la non-violence et refuse son utilisation par les partis politiques.[16]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reconfinement : originaire de Roubaix, le chanteur populaire HK arrête ses déplacements pendant un mois
  2. HK, le chanteur de "Danser encore", l'hymne de ralliement des "non-essentiels", LCI, 30 mars 2021
  3. Danser encore : on vous offre la chanson !
  4. « Danser encore », l'hymne anti-confinement, Moustique, avril 2021
  5. Top Charts : Danser encore
  6. 'Danser encore", superbe flash mob à la garde de l'Est, sur Agoravox.
  7. « Un nouveau flashmob non masqué contre les mesures sanitaires à gare de l’Est », sur CNEWS (consulté le )
  8. « On a suivi HK & Les Saltimbanks, le groupe derrière l'hymne anti-confinement "Danser encore" », sur Le HuffPost, (consulté le )
  9. « Coronavirus : un rassemblement "revendicatif" avec 2.000 personnes sans masque crée la polémique en Ardèche », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le )
  10. « Danser encore », la chanson virale de HK reprise en France chaque samedi à midi
  11. Soigner Encore
  12. « Soigner encore », le clip en featuring avec des artistes fait le plein de vues.
  13. « Les manifestations contre le pass sanitaire se sont multipliées ce mercredi », sur Ouest France, (consulté le )
  14. « « DANSER ENCORE » d’HK, une sélection des reprises virales de France et d'ailleurs », sur L'Humanité, (consulté le )
  15. « Danser…encore confinés – Les Petites Mains » (consulté le )
  16. Anaïs Condomines et Vincent Coquaz, « Que sait-on de la chanson «Danser encore», devenue hymne contre les restrictions sanitaires ? », sur Libération (consulté le )