Jean-François Delfraissy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-François Delfraissy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Président
Conseil scientifique Covid-19
depuis le
Président
Comité consultatif national d'éthique
depuis
Directeur
Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales
-
François Dabis (d)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
RPPS
10000962992Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Jean-François Delfraissy, né le à Paris, est un médecin et professeur de médecine français, spécialisé dans l'immunologie.

Il est nommé président du Comité consultatif national d'éthique en 2016. Le 11 mars 2020, il est nommé président du Conseil scientifique Covid-19 institué par Olivier Véran pour conseiller le gouvernement dans la lutte contre la pandémie de covid-19.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Jean-François Delfraissy[1] est né le dans le 8e arrondissement de Paris, du mariage d'Auguste Delfraissy, médecin ORL[2] et de Madeleine Lassalle[3].

Le 10 août 1972, il épouse Chantal Layac, pharmacienne hospitalière. De ce mariage sont nées deux filles[2],[3].

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires au lycée Montaigne de Paris et des classes préparatoires au lycée Louis-le-Grand, il intègre l'université Paris VI-Pierre et Marie Curie dont il est diplômé docteur en médecine et en biologie humaine de la faculté de médecine Saint-Antoine[3].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Interne des hôpitaux de Paris de 1973 à 1978, il est ensuite chef de clinique-assistant des hôpitaux au service de médecine interne de hôpital Antoine-Béclère de Clamart de 1978 à 1982, puis assistant des hôpitaux en immunologie de 1983 à 1985, maître de conférences de 1985 à 1988 puis professeur agrégé en immunologie clinique à la faculté de médecine de l'université Paris-Saclay (anciennement Paris-XI / Paris-Sud), chef de services des urgences de 1993 à 1996 puis chef de service de médecine interne et immunologie clinique de 1996 à 2013 au centre hospitalo-universitaire (CHU) Bicêtre[3].

En 2005, il est nommé directeur de l'Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS)[3].

En 2008 et parallèlement, il est nommé directeur de l’Institut de microbiologie et maladies infectieuses de l'institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)[3],[2].

En , il est sollicité par Manuel Valls, pour coordonner la lutte contre la maladie à virus Ebola entre la France et l'Afrique[2].

En , Jean-François Delfraissy est annoncé pour remplacer Jean Claude Ameisen à la tête du Comité consultatif national d'éthique (CCNE)[4].

Le , Jean-François Delfraissy annonce son intention de porter le débat sur l'aide médicale à la procréation (AMP) pour des couples de femmes. Cet avis sera publié le , par le CCNE pour permettre à Emmanuel Macron de juger de l'opportunité de faire voter une loi en faveur de l'homoparentalité par l'Assemblée nationale.

Le 11 mars 2020, Jean-François Delfraissy est nommé président du conseil scientifique Covid-19 institué par Olivier Véran pour « éclairer la décision publique dans la gestion de la situation sanitaire liée à la pandémie de maladie à coronavirus »[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Jean-François Delfraissy est l'auteur de plus de 300 publications internationales dans le domaine du sida, de l'immunologie clinique et de la médecine interne[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De son nom complet d'état civil : Jean-François Pierre Abel Théodore Delfraissy.
  2. a b c et d Éric Favereau, « Jean-François Delfraissy. Docteur Ebola » sur Libération, 23 novembre 2014
  3. a b c d e f et g Who's Who in France, édition 2015,p. 701.
  4. Éric Favereau, « Qui est Jean-François Delfraissy, le nouveau président du Comité consultatif national d'éthique ? » sur Libération, 17 novembre 2016
  5. Olivier Véran installe un conseil scientifique, sur solidarites-sante.gouv.fr (consulté le 18 mars 2020).
  6. Décret du 31 décembre 2009 portant promotion et nomination
  7. Décret du 14 novembre 2005 portant promotion et nomination

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]