Jean-François Delfraissy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-François Delfraissy, né le [1], est un médecin français, spécialisé dans l'immunologie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un père médecin ORL, Jean-François Delfraissy est élève en maths sup au lycée Louis-le-Grand. À la mort de son père, il s'inscrit en médecine à Clermont-Ferrand, et devient en 1972, interne dans des hôpitaux de Paris[1].

Au milieu des années 1980, il commence à s'intéresser au virus du sida. En 1988, il devient professeur d'immunologie clinique et de médecine interne[1].

En 2005, il est nommé directeur de l'Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS) où il succède à Michel Kazatchkine. Parallèlement, il exerce la fonction de directeur de l'institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)[1].

En octobre 2014, il est missionné par Manuel Valls, pour être coordonnateur chargé du virus Ebola entre la France et l'Afrique[1].

En novembre 2016, Jean-François Delfraissy est annoncé pour remplacer Jean Claude Ameisen à la tête du Comité consultatif national d'éthique (CCNE)[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié à une pharmacienne hospitalière, ils ont deux filles et sont originaires du Cantal[1].

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]