Alain Fischer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fischer.
Alain Fischer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions

image : Alain Fischer.jpg

Alain Fischer, né le à Paris, est un médecin, professeur d'immunologie pédiatrique et chercheur en biologie français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alain Fischer obtient son diplôme de médecine en 1979, et travaille avec Claude Griscelli à l'Hôpital Necker-Enfants malades. Il devient professeur d'immunologie (PU-PH) à l'Université Paris Descartes et puis directeur de l'unité INSERM, « Développement normal et pathologique du système immunitaire », en 1991. Il est chef de l'unité « Immunologie et hématologie pédiatriques » (UIH) de l'hôpital Necker de 1996 à 2012[1].

Il est élu en novembre 2002 membre titulaire de l'Académie des sciences et a été membre du Comité consultatif national d'éthique de 2005 à 2009. En 2007, il est un des membres fondateurs de l'Institut des maladies génétiques Imagine[2]. En 2008, il reçoit le Grand Prix Inserm pour l'ensemble de ses travaux[3]. Le 5 mai 2011, Alain Fischer a été élu membre titulaire de l'Académie nationale de médecine[4].

En juillet 2011, il intègre l'équipe de campagne de Martine Aubry pour l'élection présidentielle de 2012 chargé avec Jean Mallot et Brigitte Dormont de la thématique « Santé et Sécurité sociale[5] ».

Alain Fischer est titulaire de la chaire de médecine expérimentale au Collège de France depuis le 15 mai 2014, date de sa leçon inaugurale[1]. Il est membre du conseil scientifique de l'Association IRIS[6].

Apport scientifique[modifier | modifier le code]

Les travaux d'Alain Fischer portent depuis des années sur les déficits immunitaires acquis dès la naissance (comme des bébés-bulle) et les approches curatives par thérapies géniques. Avec Marina Cavazzana-Calvo et Salima Hacein-Bey, il obtient en 1999, les premiers succès cliniques au monde de thérapies géniques pour une dizaine d'enfants-bulles[7], dont deux malheureusement développeront après quelques mois des leucémies, l'un étant décédé. L'essai est arrêté en urgence en 2002. Des recherches montreront que ces leucémies sont dues à l'insertion aléatoire dans un proto-oncogène du gène médicament[8],[3]. L'essai est redémarré en 2004, selon un protocole modifié utilisant de meilleurs vecteurs rétroviraux, puis sera à nouveau interrompu en 2005 à la suite de nouvelles complications. Cependant, sur les 16 enfants traités à ce jour, 15 sont guéris de façon satisfaisante de leur déficit immunitaire aigu.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alain
 Fischer, 
médecin
 et 
professeur
 en
 immunologie 
pédiatrique,
 est nommé 
titulaire
 de
 la
 chaire Médecine 
expérimentale
. Leçon
 inaugurale,
 le
 jeudi
 15 mai 
2014
 à 
18h00
, communiqué du Collège de France
  2. « Institut Imagine des maladies génétiques: le vaisseau de verre de Nouvel », sur L'Express,
  3. a et b Alain Fischer récompensé par le Grand Prix Inserm sur le site du Nouvel Observateur le 2 décembre 2008.
  4. Le Pr Fischer élu à l’Académie de médecine sur le site de l'AP-HP.
  5. L'équipe de campagne de Martine Aubry sur le site officiel martineaubry.fr
  6. « Réactualisation du Conseil scientifique d'IRIS », IRIS,‎ (lire en ligne)
  7. Gene Therapy of Human Severe Combined Immunodeficiency (SCID)-X1 Disease, Marina Cavazzana-Calvo, Salima Hacein-Bey, Geneviève de Saint Basile, Fabian Gross, Eric Yvon, Patrick Nusbaum, Françoise Selz, Christophe Hue, Stéphanie Certain, Jean-Laurent Casanova, Philippe Bousso, Françoise Le Deist, and Alain Fischer. Science 28 avril 2000 : Vol. 288. no 5466, p. 669-672.
  8. LMO2-associated clonal T cell proliferation in two patients after gene therapy for SCID-X1 S. Hacein-Bey-Abina et al. A. Fischer, M. Cavazzana-Calvo. Science 17 octobre 2003 : Vol. 302. no 5644, p. 415-419.
  9. (en) « Laureates of the Japan Prize », sur http://www.japanprize.jp, (consulté le 30 janvier 2015).
  10. Décret du 30 décembre 2017 portant élévation aux dignités de grand'croix et de grand officier (Legifrance, 31 décembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]