Médaille d'honneur des épidémies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Médaille d'honneur des épidémies
Illustration.
Avers
Médaille d'honneur des épidémies dans sa version du ministère de l'intérieur pour l'Algérie
Conditions
Décerné par Drapeau de la France France
Type Médaille
Décerné pour Récompenser les personnes qui s’étaient dévouées lors de l’épidémie de choléra de 1884, puis des épidémies en général.
Statistiques
Création
Ordre de préséance
Illustration.
Ruban de la médaille d'honneur des épidémies.

La médaille d'honneur des épidémies est une ancienne médaille française créée le 31 mars 1885[1],[2], initialement pour récompenser les personnes qui s'étaient dévouées lors de la grave épidémie de choléra de l'année précédente[2], elle fut ensuite attribuée aux personnes s'étant distinguées dans une période d'épidémie en :

  • « s’exposant à des dangers de contamination, en donnant des soins à des malades atteints d’affections contagieuses » ;
  • « préservant, par une intervention personnelle et digne d’être signalée, un territoire ou une localité de l’invasion d’une maladie épidémique »;
  • « contribuant à répandre la pratique de la désinfection ou en participant aux opérations de désinfection, au cours d’une épidémie[2]… »

Attribution[modifier | modifier le code]

Les 4 grades de la médaille des épidémies décernées par le ministère français de la Guerre entre 1892 et 1962.

Elle était attribuée par le ministère du Commerce dont l'hygiène publique dépendait, puis passa au ministère de l'Intérieur et enfin au ministère de l'Hygiène, devenu ensuite ministère de la Santé publique[2]. Le ministère de la Guerre (en 1892), le ministère de l'Intérieur (1900 mais uniquement pour des actions en Algérie), le ministère de la Marine (en 1909) et le ministère des Colonies (en 1927) en attribuèrent également.

La médaille[modifier | modifier le code]

La médaille comprenait quatre échelons : bronze, argent, vermeil et or. La médaille comportait à l'avers comme au revers la même gravure de la République ailée, due à Hubert Ponscarme, quel que soit le grade et le ministère décernant (excepté pour le ministère de la Marine). Sur le revers, un cartouche nominatif rectangulaire, surmonté d’un caducée et d’une palme, permettait de graver le nom du récipiendaire.

Les médailles attribuées par les ministères de l'Intérieur (pour l'Algérie) et par le ministère des Colonies furent supprimées en 1962. Les médailles attribuées par le ministère aux Armées (ex-ministère de la Guerre) et par le ministère de la Marine furent remplacées par la médaille d'honneur du service de santé des armées.

Bronze Argent Vermeil Or
Defaut.svg Médaille d'honneur des Épidémies en Argent.jpg Defaut.svg Médaille d'honneur des Épidémies en Or.jpg
Medaille d'honneur (universel-1) ribbon.svg Medaille d'honneur (universel-1) ribbon.svg Medaille d'honneur pour actes de courage et de devouement Or ribbon.svg Medaille d'honneur pour actes de courage et de devouement Or ribbon.svg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Médaille d'honneur des épidémies sur le site larousse.fr
  2. a b c et d La médaille d'honneur des épidémies sur le site france-phaleristique.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]