Syndrome de la cabane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le syndrome de la cabane est une expression utilisée par certains médias en mai 2020 pour désigner la peur sociale ou l'angoisse de sortir de chez soi[1], en particulier après une période de confinement. La terminologie a notamment été utilisée à la fin du confinement de 2020 en France et préalablement en Espagne (síndrome de la cabaña)[2]. Cette expression n'est pas utilisée en psychiatrie, tout comme deux autres variantes également utilisées par les médias : le syndrome du prisonnier et le syndrome de l'escargot[3].

La terminologie proviendrait du ressenti des chercheurs d'or à l'issue du confinement pendant des mois dans des cabanes[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La peur du déconfinement expliquée par le syndrome de la cabane - 28 Minutes », sur ARTE (consulté le 12 mai 2020)
  2. « Confinement. “Syndrome de la cabane” : ces Espagnols qui ne veulent plus ressortir de chez eux », sur Courrier international, (consulté le 12 mai 2020)
  3. « Peur de sortir après le confinement : éprouvez-vous le "syndrome de l'escargot" ? », sur LCI (consulté le 12 mai 2020)
  4. « Quel est cet étrange "syndrome de la cabane" dont sont victimes les personnes après le déconfinement ? », sur ladepeche.fr (consulté le 13 mai 2020) : « Cette situation émotionnelle est pour la première fois décrite en 1900. À cette époque, beaucoup de chasseurs ou de chercheurs d'or aux Etats-Unis, confinés pendant des mois dans des cabanes pouvaient ressentir cette angoisse à l'idée de ressortir. »

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :