Syndrome de la cabane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le syndrome de la cabane est une expression utilisée par certains médias en mai 2020 pour désigner la peur sociale ou l'angoisse de sortir de chez soi[1], en particulier après une période de confinement. La terminologie a notamment été utilisée à la fin du confinement de 2020 en France et préalablement en Espagne (síndrome de la cabaña)[2]. Cette expression n'est pas utilisée en psychiatrie, tout comme deux autres variantes également utilisées par les médias : le syndrome du prisonnier et le syndrome de l'escargot[3].

La terminologie proviendrait du ressenti des chercheurs d'or à l'issue du confinement pendant des mois dans des cabanes[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La peur du déconfinement expliquée par le syndrome de la cabane - 28 Minutes », sur ARTE (consulté le 12 mai 2020)
  2. « Confinement. “Syndrome de la cabane” : ces Espagnols qui ne veulent plus ressortir de chez eux », sur Courrier international, (consulté le 12 mai 2020)
  3. « Peur de sortir après le confinement : éprouvez-vous le "syndrome de l'escargot" ? », sur LCI (consulté le 12 mai 2020)
  4. « Quel est cet étrange "syndrome de la cabane" dont sont victimes les personnes après le déconfinement ? », sur ladepeche.fr (consulté le 13 mai 2020) : « Cette situation émotionnelle est pour la première fois décrite en 1900. À cette époque, beaucoup de chasseurs ou de chercheurs d'or aux Etats-Unis, confinés pendant des mois dans des cabanes pouvaient ressentir cette angoisse à l'idée de ressortir. »

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :