Gare de Choisy-le-Roi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Choisy-le-Roi
Image illustrative de l’article Gare de Choisy-le-Roi
Le bâtiment voyageurs de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Choisy-le-Roi
Quartier Centre-ville
Adresse Avenue du 8-Mai-1945
94600 Choisy-le-Roi
Coordonnées géographiques 48° 45′ 51″ nord, 2° 24′ 40″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Code UIC 87545285
Site Internet La gare de Choisy-le-Roi, sur le site de la SNCF
Services (RER)(C)
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean
Choisy-le-Roi à Massy - Verrières
Voies 6 (dont 2 sans quai + voies de service)
Quais 2 (centraux)
Transit annuel 13 240 339 voyageurs (2019)
Zone 3 (tarification Île-de-France)
Altitude 37 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Tramway (T)(9) (Rouget de Lisle, par voie publique)
Bus RATP (BUS)RATP103182183185393TvmChoisybus
Seine Grand Orly Paris transit icons - Bus.svgSeine Grand Orly282483
Noctilien (BUS)N71

La gare de Choisy-le-Roi est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, située sur le territoire de la commune de Choisy-le-Roi dans le département du Val-de-Marne, en région Île-de-France.

Elle est mise en service en 1840 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains de la ligne C du RER.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 37 mètres d'altitude, la gare de bifurcation de Choisy-le-Roi est située au point kilométrique (PK) 9,480 de la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, entre les gares des Ardoines et de Villeneuve-le-Roi.

Elle est également l'origine, au PK 9,480, de la ligne de Choisy-le-Roi à Massy - Verrières, suivie par la gare des Saules.

Elle compte six voies dont deux centrales directes, et quatre voies à quai.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station de Choisy est mise en service le par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation le tronçon de Paris à Juvisy[1],[2].

Le bâtiment d’origine a été démoli à la Belle Époque[Quand ?] au profit d'un bâtiment plus moderne, situé près du pont sur la Seine, en surplomb des voies[3].

Afin de prolonger le service voyageurs entre la gare du Pont de Rungis et celle de Massy - Palaiseau (le ), une gare moderne est construite à une centaine de mètres de l'ancienne gare, dont les quais sont alors détruits et le plan de voies adapté pour ce surcroit de trafic ; la bifurcation vers Orly poste R est reportée en amont des quais, sous le pont de Choisy, offrant ainsi 6 voies au niveau des quais (les voies 1 et 2 n'en étant plus pourvues)[note 1]. La gare RER possède un petit bâtiment de béton dont la façade du rez-de-chaussée est recouverte de pierre irrégulière ; il est surmonté d'une toiture en W comportant une large verrière en son centre flanquée de deux ailes décoratives. Une passerelle piétonne se trouve à droite du bâtiment.

Selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare figure dans le tableau ci-dessous[4].

Année 2019 2018 2017 2016 2015
Voyageurs 13 240 339 13 621 599 14 029 876 14 178 267 14 267 343

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les trains de la ligne C du RER. Elle est équipée du système Infogare.

Aux heures creuses, la gare est desservie par :

Aux heures de pointe, la gare est desservie par :

  • un train vers ou en provenance de Dourdan (trains KYVI/DYVI) toutes les 15 minutes (directs entre Brétigny et Juvisy, Juvisy et Choisy, et marquant un arrêt à Ivry-sur-Seine) ;
  • un train vers ou en provenance de Versailles-Chantiers (trains VITY/CITY) toutes les 15 minutes (marquant un arrêt à Vitry-sur-Seine) ;
  • un train vers ou en provenance de Pontoise (trains NORA) toutes les 15 minutes (omnibus).

Les deux voies sans quais sont destinées à la circulation des trains ne desservant pas Choisy-le-Roi : Intercités, TER, RER vers Étampes/Dourdan/Saint-Quentin-en-Yvelines, etc.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Une correspondance avec la ligne de tramway T9, à l'arrêt Rouget de Lisle, est possible, à 500 mètres environ à l'ouest de la gare. Celle-ci est aussi desservie par les bus 103, 182, 183, 185, 393, Choisybus et TVM du réseau de bus RATP, par les lignes 282 et 483 du réseau de bus Seine Grand Orly et, la nuit, par la ligne de bus N71 du réseau Noctilien.

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

Ancien bâtiment de la gare.

L'ancienne gare a été reconvertie en maison des jeunes puis en studio de danse dénommé le Pavillon des Lions[5]. Le réaménagement des routes alentour a entraîné la destruction des deux ailes latérales du bâtiment.

Il s'agit d'un bâtiment à un étage, construit dans une tranchée, dont l'accès se fait, côté rue, par l'étage supérieur du bâtiment. Ce bâtiment possédait à l'origine deux ailes côté voies ; il possède cinq ouvertures par étage et un toit à deux croupes à faible pente muni d'une horloge au fronton côté rue et de trois lucarnes côté voies[3]. La façade est recouverte d'enduit. Les percements, à arc bombé, sont surmontés d'un larmier muni, à l'étage, d'un entablement ; une frise de carreaux de céramique à motifs floraux court sous la corniche et porte l'inscription « Chemin de fer d'Orléans ».

Elle possède de nombreux points communs avec la gare de Vitry-sur-Seine qui, cependant, possède une disposition inversée : étant construite sur un remblai, elle dispose d'un étage côté voies mais de deux côté rue.

Projet[modifier | modifier le code]

En 2024, le terminus sud de la ligne 5 du T Zen devrait se situer à l'arrêt Régnier - Marcailloux, à 500 mètres environ au nord de la gare.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. C'est ce qui a été réalisé à Chelles dans l'optique d'alimenter la LGV Est européenne pour absorber les trois types de marches de trafic voyageurs avec une régularité satisfaisante.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alfred Legoyt, Le livre des chemins de fer, construits, en construction et projetés : ou, Statistique générale de ces voies de communication en France et à l'étranger, J. Ledoyen, , p. 164 lire en ligne=https://books.google.fr/books?id=-BxRAQAAMAAJ&pg=PA164.
  2. François Palau et Maguy Palau, Le rail en France : Les 80 premières lignes, 1828-1851, F. et M. Palau (réimpr. 2003) (1re éd. 1995), 217 p. (ISBN 978-2-9509421-0-4 et 2-9509421-0-5, BNF 35772084), « 2.9 Paris-Corbeil », p. 70-71.
  3. a et b « Choisy-le-Roi : 94 - Val-de-Marne - Page 1 - Cartes Postales Anciennes sur CPArama », sur www.cparama.com (consulté le ).
  4. « Fréquentation en gares : Choisy-le-Roi », sur SNCF Open Data, traitement du [cf. l'onglet des informations] (consulté le ).
  5. « Pavillon des Lions : Studios de danse à Choisy-le-Roi », sur pavillondeslions.fr (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Montigny - Beauchamp
ou Pontoise
Les Ardoines (RER) (C) Les Saules Pont-de-Rungis - Aéroport d'Orly
ou Massy - Palaiseau (par Rungis)
Versailles-Château (par Paris) Bibliothèque François-Mitterrand
ou Vitry-sur-Seine
(RER) (C) Villeneuve-le-Roi Juvisy
ou Versailles-Chantiers (par Juvisy)
Chaville - Vélizy
ou Invalides
Ivry-sur-Seine (RER) (C) Juvisy Dourdan
ou Dourdan - La Forêt