Walther PP

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Walther PP
Image illustrative de l'article Walther PP
Walther PP (1972)
Présentation
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Type pistolet
Munitions 6,35 mm Browning, ou 7,65 mm Browning, ou 9 mm court Browning, ou 22 LR [1]
Fabricant Walther puis Manurhin
Date de création 1929
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 0,682 kg
Masse (chargé) 0,809 kg (varient en fonction du calibre)
Longueur(s) 17,3 cm
Longueur du canon 9,9 cm
Caractéristiques techniques
Portée pratique 25 m
Cadence de tir 14 à 16 coups/minutes
Vitesse initiale selon le calibre et la munition choisie
Viseur cran de mire et guidon fixes

Le Walther PP (Polizei Pistole) est un pistolet semi-automatique à platine double action à chargement par recul. Il est mis en production en 1929 par la fabrique d'armes Carl Walther GmbH. La majorité de ces armes étaient chambrées au 7,65mm Browning. Elles ont aussi été adaptées spécifiquement au 9mm court & 6,35mm.

Ce pistolet connut un succès rapide auprès des polices européennes. Il fut décliné dès 1931 en une version compacte nommée Walther PPK (Polizeipistole Kriminal), dotée d’une carcasse en acier, certains exemplaires commerciaux étant en Duralumin[2].

Pendant la Seconde Guerre mondiale ces deux modèles furent utilisés par la police allemande, la Luftwaffe, ainsi que par certains officiels du parti nazi. L'arme était normalement portée dans un étui en cuir, mais le PPK au petit gabarit (155 mm x 100 mm, pour un poids de 590 g à vide) pouvait être transporté discrètement dans la poche d'une veste ou du pantalon. Adolf Hitler se serait suicidé avec son PPK.

Cette arme, dans sa version PPK, fut immortalisée par le personnage de James Bond, apparaissant dans la série de films entre James Bond 007 contre Dr. No jusqu'à Demain ne meurt jamais, le personnage utilisant par la suite le pistolet Walther P99. On peut cependant noter le retour au Walther PPK dans la série de films Quantum of Solace, Skyfall et 007 Spectre. Dans la série télévisée Inspecteur Derrick, l'inspecteur Harry Klein, l'adjoint de Derrick, est doté d'un PPK avant de le remplacer dans les dernière saisons par un revolver Smith & Wesson Chiefs Special (calibre .38).

Outre son encombrement réduit, le Walther PP était le premier pistolet double action à rencontrer un réel succès. Son mécanisme actionné directement par le recul ne peut employer que des munitions de faible puissance. Le PP et le PPK sont traditionnellement chambrés en 7,65 Browning (32 ACP) et 9 mm court (380 ACP). Il existe des versions tirant le .22 Long Rifle et, plus rarement, le calibre 6,35 mm (.25 ACP).

Par ailleurs, les Walther PP et PPK comportent une sûreté pour le transport chargé : un chien apparent qui est désarmé lorsqu'on bloque le levier de sûreté. En outre, il est possible de déterminer au toucher si une cartouche est déjà présente dans la chambre, par un témoin faisant saillie à l’arrière de la glissière. Un tel mécanisme est utile pour une arme « de poche » dont la vocation première est la défense.

Comme la majorité des armes de poing alors disponibles ces armes seront utilisées par l’armée allemande durant la Seconde Guerre mondiale. Après 1945, les PP et PPK restèrent dans les étuis des policiers allemands jusqu'à l'apparition des Walther P5, Sig-Sauer P6 et du HK P7.

La production s’est poursuivie après la guerre avec l’attribution de licences à l’étranger (en France avec Manurhin, entre 1955 et 1989). Les Walther-Manurhin PP/PPK équipèrent la Police nationale et les Douanes françaises dans les années 1960 et 1970 avant l'arrivée des MR-73. La firme Interarms (Alexandria, Virginie), importateur nord-américain de Walther, créa dans les années 1970 le PPK/Spécial (PPK/S) associant la carcasse du PP calibre 9 mm Court et l'ensemble canon/glissière du PPK. Cette arme construite en acier inox spécifiquement pour le marché américain , améliore la prise en main du PPK tout en ménageant sa compacité. Dans les années 1990, Walther a produit une version en acier au carbone pour les marchés européens : le PPK/E.

Les Pistolets 1001-00 ou les PP et PPK est-allemands[modifier | modifier le code]

Les armes de la Vopo conservés au Musée de la Police de Berlin  : Fusil d'assaut Kalachnikov KmS-72, Pistolet 1001 et PM Skorpion.

Au début des années 1950, la Vopo adopta des copies du PP (policiers en uniforme) et PPK sous le nom générique de Pistolets 1001-00 avant de les remplacer par des Pistolets M.

Caractéristiques des PPK & PPK/S[modifier | modifier le code]

Classic Walther PPK, .380 cal.

Walther PPK

  • Longueur : 15,5 cm environ (Length 6.1 in)
  • Longueur de canon 84 mm Dimensions 155/97/25 mm
  • Poids non chargé : 0,568 kg
  • Poids chargé : 0,790 kg (varient en fonction du calibre)
  • Capacité : 10 coups 22LR, 7+1 (6,35 mm et 7,65 Browning) et 6 coups (6+1) en (9 mm court 380 acp auto)

Walther PPK/S

  • Longueur : 15,5 cm environ (Length 6.1 in)
  • Longueur de canon 84 mm Dimensions 155/104/25 mm
  • Poids non chargé : 0,568 kg
  • Poids chargé : 0,790 kg (varie en fonction du calibre)
  • Capacité : 10 coups 22 LR et 7+1 en (9 mm court) 380 acp (380 auto)

Utilisateurs après la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le livre de Michel Malherbe (cité dans la bibliographie) dresse la liste des principaux pays ayant adopté les PP et PPK, en plus de la France et de la République fédérale d'Allemagne.

Quelques variantes étrangères[modifier | modifier le code]

En dehors des Walther PP Super, Walther TPH et Makarov PM, plusieurs firmes européennes ont fabriqué ou produisent encore des variantes de ces petits pistolets. Ainsi des firmes turque (MKE Kirrikale), Argentines (Bersa) et la Hongrie ( FÉG 48M,FÉG PA-63 et leurs successeurs) en produisirent ou construisent encore des dérivés du PP plus ou moins dérivés de l'original. Parmi d'autres variation trouvent les :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Cette notice est issue de la lecture des monographies et des revues spécialisées de langue française suivantes :

  • M. Malherbe, Les Walther PP, PPK & leurs copies, Crépin-Leblond, 2011.
  • HOGG (IAN V) et WEEKS (JOHN), Les Armes légères du XXe Siècle, Paris, Éditions de Vecchi, 1981.
  • Cibles
  • AMI/ArMI/Fire
  • Gazette des armes
  • Action Guns
  • Dominique Venner "Le livre des armes - Pistolets et revolvers". Editions Grancher - Paris 1972.
  • Gérard Henrotin - Pistolet Walther PP - PPK expliqué (ebook) - HLebooks.com 2017
  • Martin J. Dougherty, Armes à feu : encyclopédie visuelle, Elcy éditions, 304 p. (ISBN 9782753205215), p. 82.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site internet www.armeetpassion.com __ Walter PP.
  2. Site internet www.armeetpassion.com __ "Walter PPK - Arme et passion".

Sur les autres projets Wikimedia :