Joe Dante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dante (homonymie).
Joe Dante
Description de cette image, également commentée ci-après
Joe Dante lors de la Mostra de Venise 2009
Nom de naissance Joseph Dante, Jr.
Naissance (71 ans)
Morristown, New Jersey, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Réalisateur
Films notables Piranhas,
Hurlements,
Gremlins,
L'Aventure intérieure,
Panic sur Florida Beach

Joe Dante (né le à Morristown, New Jersey) est un réalisateur, scénariste, monteur, producteur et critique de cinéma américain. Il appartient à la génération des réalisateurs américains formés à la New World Pictures, studio créé par Roger Corman en 1970. Il se fait remarquer avec Piranhas et Hurlements, des films d'horreur au ton parodique, avant de connaître la consécration populaire avec Gremlins (1984). Ses films suivants ont moins de succès sur le plan commercial et il est progressivement mis à l'écart par les studios d'Hollywood, qui n'apprécient pas son originalité et son ton irrévérencieux. Il réalise alors quelques films indépendants mais se tourne surtout vers la télévision.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Fils d'un golfeur professionnel, Joe Dante commence sa vie de cinéphile dès 1952 avec Blanche-Neige et les Sept Nains puis l'année suivante avec Le Météore de la nuit, film qui le marque profondément[1]. Mais ce n'est qu'après avoir vaincu une poliomyélite et avoir passé un an à l'hôpital (1954) qu'il s'adonne avec boulimie aux films d'horreur et aux bandes dessinées (dans M.A.D., ou Oncle Picsou créé par Carl Barks).

À partir de 1962, il collabore à la revue Castle of Frankenstein[2]. En 1966 il met un terme à cette collaboration et crée The Movie Orgy (montage alterné de plusieurs films de genre comme s'il s'agissait d'un seul. Une orgie movie se déroule la nuit et dure environ 7 heures[2]. Dante fait évoluer son montage pendant les dix ans durant lesquels il présente The Movie Orgy.

En 1968, il sort du Philadelphia College of Art diplômé en cinéma et trouve du travail comme chroniqueur au Film Bulletin à Philadelphie. Il y travaille jusqu'en 1974.

Les débuts[modifier | modifier le code]

En 1974, Joe Dante s'installe à Los Angeles et commence sa carrière chez New World Pictures où il monte des films et surtout des bandes-annonces en tandem avec Allan Arkush. Avec celui-ci, il réalise en 1975 son premier film, Hollywood Boulevard, pour Roger Corman, qui lui donne 50 000 $ pour réaliser le film quand il apprend que Dante veut devenir metteur en scène[2].

En 1977 Roger Corman lui propose Piranhas. Il tourne le film en 1978 en un mois avec des moyens dérisoires. Le film rencontre son public et devient l'un des plus gros succès de New World. La carrière de Joe Dante est lancée et en 1979, il quitte New World Pictures.

La consécration[modifier | modifier le code]

Après avoir abandonné plusieurs projets de films de monstres marins dont Orca 2 sur lequel il travailla un long moment, Joe Dante commence en 1979 à travailler sur un film de loup-garou : Hurlements. Sorti en 1981, le film est bien accueilli en France puis aux États-Unis.

Remarqué par Steven Spielberg, celui-ci lui confie la mise en scène d'un des sketch du film La Quatrième Dimension (1983)[2].

La liberté de ton de Joe Dante plaît a Steven Spielberg qui lui propose de réaliser le film Gremlins d'après un scénario écrit par Chris Columbus. Durant la post-production du film, Warner Bros. trouve le film trop sombre mais Joe Dante, soutenu par Steven Spielberg, réussit à imposer sa vision du film. Sorti aux États-Unis le , Gremlins est très rapidement un immense succès doublé d'un phénomène de société. Joe Dante devient alors un cinéaste convoité par les studios[2].

Les années 1980[modifier | modifier le code]

Paramount propose à Joe Dante de réaliser Explorers, un film fantastique avec trois jeunes acteurs dont River Phoenix, mais le studio presse encore une fois Joe Dante de terminer le film pour le sortir comme le gros spectacle de l'été. Joe Dante s'exécute et le film terminé est distribué à la hâte. A sa sortie, le film est un échec commercial[3], une version longue est par la suite remontée ou plusieurs scènes sont supprimés et d'autres sont rajoutés avec aussi une nouvelle bande son.

Un an après, en 1987, Joe Dante retourne a ses premiers amours et réalise l'un des sketch du film Amazon Women on the Moon. Il réalise aussi un autre film pour Steven Spielberg inspiré du film Le Voyage Fantastique de Richard Fleisher, le film L'Aventure intérieure, comédie noire déguisée en film d'action selon Dante[1], reçoit d'excellentes critiques[4], mais le succès en salles est modeste.

Joe Dante décide alors de passer vers un cinéma plus adulte. Produit par Ron Howard, Il offre à Tom Hanks son premier rôle plus dramatique, en compagnie de Bruce Dern et Carrie Fisher pour le film Les Banlieusards. Mais le film n'obtient qu'un succès mitigé.

L'année suivante, Joe Dante accepte la proposition de Warner Bros de réaliser une suite à son plus grand succès : Gremlins 2 : La Nouvelle Génération. Le cinéaste s'investit dans le projet et se l'approprie. Le film sort le avec un montage ressemblant à ce qu'il avait voulu faire[5]. Cependant Gremlins 2, trop sombre pour l'époque, est un nouvel échec au box-office[6]. Dante considère cette critique des excès du capitalisme comme son « film hollywoodien le plus personnel »[1].

Les années 1990[modifier | modifier le code]

En 1993, Joe Dante réalise un projet personnel, Panic sur Florida Beach, hommage aux films de série B de sa jeunesse. Le film reçoit de très bonnes critiques[7].

En 1994, il tente de réaliser un film inspiré de la saga La Momie de Universal mais le projet n'aboutit pas. En 1995, il propose plusieurs projets différents dont Termite Terrace à Warner Bros mais le studio préfère produire Space Jam en s'appropriant l'idée de Joe Dante. En 1996, il doit réaliser le film adapté de la BD culte, Le Fantôme du Bengale, mais après un désaccord avec Paramount, il décide de rester seulement producteur.

En 1997, il se voit ainsi offrir la possibilité de revenir au premier plan Spielberg qui a fondé sa société Dreamworks et lui propose la réalisation du film Small Soldiers. Joe Dante n'arrive pas à imposer sa vision trop sombre sur Small Soldiers qui n'est qu'un film pour vendre des jouets. Le film sort le et c'est un échec critique malgré un relatif succès commercial.

Après son projet abandonné de Termitte Terrace, Warner Bros le rappelle pour réaliser une nouvelle transposition, après Space Jam, mêlant prises de vue réelles et cartoon du classique du dessin animé des Looney Tunes. Joe Dante, qui a déjà collaboré avec le créateur Chuck Jones sur Gremlins, accepte. En 2003 sort Les Looney Tunes passent à l'action. Le film est un sérieux échec commercial et obtient des critiques mitigées[8].

Les années 2000[modifier | modifier le code]

Le cinéaste au Midnight Sun Film Festival 2012, en Finlande.

En 2005, Joe Dante réalise deux épisodes de la série Masters of Horror. En 2007, Joe Dante réalise un épisode d'Halloween de la série Les Experts : Manhattan dont l'action se déroule dans une maison hantée.

En 2009, Joe Dante dévoile deux projets : d'abord la mini-série horrifique à petit budget produite par Roger Corman pour Netflix, Splatter, dont il réalise les 10 épisodes. Puis surtout son douzième long-métrage, The Hole. Film d'horreur à concept, précurseur en 3D, porté par une débutante Haley Bennett, et avec une participation de Guillermo del Toro au scénario, le film est présenté au Festival International du Film de Toronto, puis au Festival de Cannes en 2010. Les critiques sont majoritairement favorables[9] mais le film ne sort qu'en DVD en France.

Les années 2010[modifier | modifier le code]

En 2011, il annonce lors de sa visite en France au Festival International du Film d'Amiens qu'il est en train de chercher des financements en Europe pour un nouveau projet de Loup-Garou et Vampires intitulé alors Monster Love. Le projet n'aboutit pas.

En 2012, Joe Dante s'investit ensuite dans des séries policières classiques : MacGyver et surtout Hawaii Five-O, dont il réalise 10 épisodes.

En 2013, il participe au développement d'un des segments du film Fear Paris réalisé en collaboration avec Paco Plaza, Christopher Smith et Christian Alvar. Une nouvelle fois, le projet n'aboutit pas.

En 2014, Joe Dante présente au Festival de Venise, son nouveau film, Burying the Ex, l'histoire d'un jeune homme qui voit son ex revenir d'entre les morts.

En 2015, Joe Dante met en scène deux épisodes de la série fantastique Witches of East End, deux épisodes de Salem (2015-2016) et un épisode de la série de super-héros DC : Legends of Tomorrow.

En 2016, on apprend qu'il souhaite réaliser un thriller surnaturel nommé Labirintus qui aura pour décor les catacombes du Palais de Budavar, château historique des rois de Hongrie. L’intrigue se focalisera sur les péripéties d’un enquêteur spécialiste des phénomènes paranormaux et d’un chercheur en psychiatrie qui s’associent pour explorer une installation souterraine soviétique abandonnée, dissimulée dans le labyrinthe du château alors que des forces surnaturelles vont venir perturber leurs investigations et semer le trouble. Les comédiens Mark WebberRachel Hurd-Wood et le français Lorànt Deutsch sont attendus à l'affiche de ce film[10].

Une rétrospective lui est consacrée à la Cinémathèque française en 2017[11].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Épisodes de séries[modifier | modifier le code]

Participations, projets avortés[modifier | modifier le code]

  • Lâchez les bolides (Grand Theft Auto)(1977) de Ron Howard, montage
  • I Never Promised You a Rose Garden (1977), réalisation additionnelle
  • Le lycée des cancres (1979) (Rock 'n'Roll High School) d'Allan Arkush, réalisation additionnelle (il a remplacé le réalisateur lors du tournage)
  • Orca II (1978-1979), projet
  • Jaws 3/People 0 (1979), projet
  • Philadelphia Experiment, (1981), projet abandonné par Joe Dante et réalisé par Stewart Raffill (1984)
  • Little Man Tate (1987-1988), projet
  • Termites Terrace (1990-1993), projet de biopic de Chuck Jones refusé par Warner Bros.
  • The Mummy (1992-1994), projet refusé par Warner Bros.
  • The Phantom (1994), projet refusé par Paramount Pictures mais réalisé par Simon Wincer (1996)
  • Cat & Mouse (1994-1995), projet abandonné par TriStar

Récompenses[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

  • En 1999, le Festival international du film de Locarno lui consacre la première rétrospective complète de ses films.
  • Joe Dante est un des deux invités d'honneur (l'autre étant Wes Anderson) de l'édition du festival "toute la mémoire du monde" qui a lieu du premier au 5 mars 2017. En prolongement, la cinémathèque de Bercy enchaîne sur une rétrospective jusqu'à la fin du mois.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • Régis Dubois, Violence, sexe, drogue et rock'n'roll : un voyage avec Joe Dante à travers le cinéma d'exploitation - Cinéfilms13, 50 minutes, 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Joe Dante: "La télévision offre plus de liberté qu'Hollywood" », L'Express (consulté le 6 juillet 2018)
  2. a b c d et e (en) « Joe Dante Biography », sur tribute.ca
  3. « Explorers », sur jpbox-office.com
  4. (en) « Innerspace », Rotten Tomatoes
  5. Aurélien Ferencz, « Joe Dante : “‘Gremlins’ était un hommage à ‘La vie est belle’” », sur Télérama, (consulté le 22 août 2017).
  6. « Gremlins 2 », sur jpbox-office.com
  7. (en) « Matinee », Rotten Tomatoes
  8. (en) « Looney Tunes », Rotten Tomatoes
  9. (en) « The Hole », Rotten Tomatoes
  10. « Un casting pour Labirintus », sur cinseries-mag.fr
  11. « Rétrospective Joe Dante, du 1er mars au 1er avril 2017 », sur le site de la Cinémathèque française (consulté le 22 août 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :