Iveco Eurocargo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis IVECO Eurocargo)
Aller à : navigation, rechercher
Iveco EuroCargo
Iveco Eurocargo
New Iveco Eurocargo (2006).

Marque Drapeau : Italie Iveco
Années de production 1993 - 20xx
Production 1re et 2e série > 400 000 exemplaire(s)
Classe Camion moyen tonnage
Usine(s) d’assemblage
Moteur et transmission
Moteur(s) Diesel Iveco Tector
Puissance maximale 130 à 280 ch
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide PTC 6 000 à 18 000 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Châssis cabine
Chronologie des modèles

L'Iveco EuroCargo est un véhicule industriel couvrant une très large gamme de tonnage - 6,5 / 19 tonnes - camion porteur et tracteur de semi-remorques, fabriqué par le constructeur italien Iveco depuis 1993.

Historique[modifier | modifier le code]

Première série[modifier | modifier le code]

Iveco EuroCargo 1re série

On dit de l'EuroCargo que c'est le « bon à tout faire » d'Iveco, entre 6,5 et 19 tonnes. Une manière de souligner le caractère très polyvalent de cette gamme de camions de moyen et lourd tonnage qui s'adresse principalement à la distribution de marchandises, denrées périssables sous température dirigée ou courrier et colis express, en milieu urbain ou interurbain. Depuis 2006, la gamme est disponible avec des moteurs Iveco Tector Euro 4, afin de répondre aux nouvelles normes antipollution.

En 2001, Iveco a lancé la seconde série avec une refonte totale de son offre moteurs avec l'introduction des versions Tector.

Seconde série[modifier | modifier le code]

En 2003, l'Iveco EuroCargo franchissait le cap des 300 000 unités immatriculées et toute la gamme des camions de distribution du constructeur subissait une cure de rajeunissement : la coque de la cabine est rendue plus robuste et plus rigide, la cabine proprement dite est largement redessinée et son intérieur est totalement renouvelé.

En 2006, Iveco a choisi d'équiper son camion du système SCR, Selective Catalytic Reduction, aux nouveaux moteurs Euro 4 disponibles aussi sur la gamme des modèles Eurocargo.

Économie de carburant : au moyen de son catalyseur, le système SCR réduit l'émission d'azotes nocifs en les transformant en oxydes non nocifs et en vapeur. Le résultat est obtenu par l'injection d'une dose précise d'AdBlue au niveau des gaz d'échappement. Adblue est le nom donné à une solution d'urée de très haute qualité, standardisée, synthétique et mélangée à de l'eau. Ce produit est stocké dans un réservoir spécifique fixé au châssis du camion indépendamment du réservoir de carburant.

Un poids lourd équipé du système SCR avec injection d'Adblue consommera environ 5 % de moins qu'un moteur Euro 3 comparable ; c'est un argument de « poids » en ces temps où les prix des carburants continuent leur irrésistible ascension. Le système ne nécessite aucun entretien et est conçu pour accompagner le véhicule tout au long de sa vie ; de plus, il n'a aucune influence sur la fréquence des vidanges d'huile.

Iveco EuroCargo 2e série

L'Eurocargo reprend les sept versions de la motorisation Tector avec injection common rail à haute pression. Il s'agit d'un 4 litres à 4 cylindres en 3 puissances - 129 ch (430 Nm), 150 ch (490 Nm) et 170 ch (560 Nm) - et d'un 6 litres à 6 cylindres en 4 puissances : 182 ch (570 Nm), 210 ch (680 Nm), 240 ch (810 Nm) et 275 ch (930 Nm). Selon la version, les moteurs sont couplés à une boîte de vitesses Iveco à 5, 6 ou 9 rapports.

Dès la première prise en main, on est très heureux de découvrir la puissance du système de freinage, grâce aux disques avant et arrière. Ce qui est nouveau sur l'Eurocargo, ce sont les freins à disque autoventilés disponibles sur toutes les versions. Pour renforcer encore plus la sécurité, le constructeur a prévu aussi une barre anti-encastrement derrière le pare-chocs avant.

Montée et descente facilitées : les véhicules de cette gamme sont très souvent utilisés à des tâches de distribution avec de nombreuses montées et descentes. Durant une tournée de livraisons, Iveco a calculé qu'un chauffeur monte et descend de son camion jusqu'à 55 fois au cours d'une journée de travail.

Dès l'ouverture d'une portière, des spots directionnels éclairent les marches d'accès et la zone environnante. Sur les versions jusqu'à 12 tonnes, il y a une marche unique située à 50 cm du sol ; au-delà de 12 tonnes, le camion est équipé de deux marches. Deux longues poignées d'appui verticales de part et d'autre de la porte facilitent l'accès à la cabine. À l'intérieur de la cabine, les sièges sont confortables et habillés avec goût. On remarque aussi que la mobilité dans la cabine a été améliorée grâce à un meilleur emplacement du levier de vitesse.

La planche de bord a été entièrement redessinée afin de rendre la lecture des écrans encore plus lisible. Les emplacements des afficheurs ont été bien regroupés au centre et derrière le volant afin que l'on puisse lire rapidement tous les diagnostics qui demandent éventuellement une intervention. Quant aux interrupteurs, ils sont judicieusement répartis et surtout, à portée de main.

Parmi les commandes, il y a une nouveauté assez intéressante pour la distribution en milieu urbain : le limiteur de vitesse programmable. Il permet notamment de mieux gérer la vitesse du véhicule dans les zones à limitation.

L'architecture des moteurs Tector est au centre du projet Eurocargo pour la rentabilité et la fiabilité, le confort de conduite et le respect de l’environnement. La gamme comprend sept motorisations se base sur deux configurations, toutes les deux avec un système d'injection à gestion électronique common rail à haute pression :

  • 4 cylindres avec des puissances de 130, 150, 170 ch
  • 6 cylindres avec des puissances de 180, 210, 240 et 280 ch

Pour garantir économie et flexibilité sur tous les types de terrains, le couple maximum disponible va de 1 200 tr/min à 2 100 tr/min.

Conformes à la norme Euro4 et prévus pour Euro5, les moteurs Iveco Tector sont dessinés pour obtenir des prestations d'excellence.

Troisième série[modifier | modifier le code]

Le 6 mai 2008, après 430 000 exemplaires vendus dans le monde, Iveco présente une nouvelle série de son véhicule phare, en lui donnant un aspect extérieur en harmonie avec les gros porteurs de sa gamme, les Stralis et les Trakker. La cabine reçoit un traitement type family feeling mais les mécaniques sont aussi revues et sont désormais conformes aux futures normes Euro 5. Les différents moteurs qui équipent les plus de 11 000 combinaisons de la nouvelle gamme, vont de 140 à 300 ch.

Quatrième série[modifier | modifier le code]

Camion Iveco Eurocargo (2013).

Iveco a profité du salon lyonnais de novembre 2013 pour dévoiler pour le marché français, sa nouvelle gamme intermédiaire conforme à la future norme Euro 6 applicable en Europe en 2014, sans remodelage de cabine et sans EGR.

La mise en conformité à la norme Euro VI de l’EuroCargo (6,5-19 tonnes) a permis à IVECO de renouveler son offre poids lourds. Contrairement à ce qui a été fait sur la gamme lourde, pour la gamme medium Iveco n’a pas modifié ses cabines. Aucune retouche à l'extérieur ni à l’intérieur, c’est donc uniquement sous la cabine et en fin de ligne d’échappement que se concentre l’essentiel de ce passage à la prochaine norme antipollution en janvier 2014, caractérisé par l’arrivée de deux nouveaux moteurs : un quatre-cylindres de 4,5 litres : Tector 5 développant selon les versions 160, 190 ou 210 ch et un six-cylindres de 6,7 litres Tector 7, développant 220, 250, 280 ou 320 ch.

Ces deux nouveaux blocs, disposent, comme tous les moteurs Fiat Powertrain Technologies d'une injection directe à rampe commune, common rail et un turbocompresseur à géométrie fixe. La gamme EuroCargo à moteur quatre-cylindres (6,5-16 tonnes) voit sa puissance augmenter de 13 % et son couple de 23 % ; celle à moteur six-cylindres (10-19 tonnes) respectivement + 7 % et + 5 % avec des régimes moteurs en baisse de 7 %.

Anticipant la future réglementation européenne, Iveco dote en série la gamme EuroCargo 4x2 à partir de 12 tonnes de l’EVSC (enhanced vehicles stability control), équivalent de l’ESP, et de l’aide au freinage d'urgence. L’ESVC est en option pour les modèles de moins de 12 tonnes.

Avec cette nouvelle gamme Euro VI, les cabines n’ont pas changé dont quatre variantes sont disponibles : courte à toit bas, la plus largement diffusée, longue à toit bas, longue à pavillon surélevé et double accueillant 6 passagers. Toutes ces cabines sont disponibles, selon le tonnage, avec une ou deux marches d’accès.

Comme c'est le cas pour la gamme lourde Iveco, la dépollution se fait sans EGR, recirculation refroidie des gaz d’échappement, au niveau du moteur. Elle est assurée en post-traitement par un catalyseur d’oxydation, par un filtre à particules à régénération continue et par la réduction catalytique sélective (SCR) avec Adblue. Ce système, appelé Hi-eSCR comme en gamme lourde, a fait l’objet de cinq brevets déposés par Fiat Powertrain Technologies. Ils concernent le post-traitement SCR, l’algorithme du dosage d’Adblue, la distribution des gaz d’échappement, les capteurs pour la régulation du dosage d’Adblue et la gestion de la température de régénération du filtre à particules.

Le FAP n’est pas à régénération active, ce qui veut dire qu’il se passe d’injection de gazole. Il sera remplacé qu'à 300 000 km. Pour diminuer les charges d'entretien, Iveco annonce un intervalle de vidange à 80 000 km et surtout, des coûts équivalents à ceux des véhicules Euro V EEV.

Sans l’EGR, d’où un meilleur rendement du moteur qui n'a pas besoin de refroidissement supplémentaire, avec une baisse du poids mort d’environ 70 kg, car moins de composants et une source de panne en moins, le SCR réduit les oxydes d’azote de 95 à 98 %, contre 80-85 % chez les concurrents. L'économie de carburant induite par le Hi-eSCR s'élève à 2 % au moins quel que soit le régime moteur.

Les productions à l'étranger[modifier | modifier le code]

L'Iveco EuroCargo connait un très gros succès un peu partout dans le monde. L'usine italienne Iveco de Brescia, située entre Milan et Venise assure la totalité de la production des modèles destinés à l'Europe, mais le véhicule est aussi produit dans différents pays :

  • Turquie : dans l'usine Iveco Otoyol,
  • Argentine : dans l'usine Iveco Argentina. La première version de la gamme a été lancée en juillet 1995. La gamme EuroCargo est presque aussi large que celle connue en Europe. Elle bénéficie des moteurs diesel Fiat 8060-45B, 6 cylindres en ligne turbo de 177 ch, pour les versions de la gamme légère, et du moteur 8040-45 développant jusqu'à 320 ch pour la gamme lourde moyenne. À partir de 2003, les moteurs sont, comme sur les modèles italiens, remplacés par les fameux Tector et Cursor, bénéficiant de la technologie Fiat Magneti-Marelli Common rail. La gamme a été rebaptisée Cavallino pour la tranche lourde, Tector pour la tranche moyenne et Cursor pour la tranche moyenne supérieure.
  • Brésil : la gamme Iveco EuroCargo est apparue avec la seconde série en 2003, équipée des nouveaux moteurs common rail Tector. Elle est rebaptisée Iveco Tector pour la gamme basse et moyenne et Iveco Cavallino pour la gamme lourde.
  • Venezuela dans l'usine Iveco de Vittoria,
  • Afrique du Sud dans une nouvelle usine, à partir de 2014.

Utilisateurs militaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :