M992

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

M992
Image illustrative de l’article M992
M992A2 en 2010.
Caractéristiques de service
Type tracteur d'artillerie et de logistique en munitions
Production
Concepteur Bowen-McLaughlin-York
Année de conception 1978
Constructeur Bowen-McLaughlin-York
United Defense (en)
BAE Systems Land & Armaments
Production 1984
Variantes XM992, M992, M992A1, M992A2, K66, M992A3
Caractéristiques générales
Équipage 3
Longueur 6,25 m
Largeur 3,1 m
Hauteur 3,4 m
Garde au sol cm
Masse au combat 26,1 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage Aluminium soudé
Frontal (caisse) mm / °
Latéral (caisse) mm / °
Arrière (caisse) mm / °
Dessus (caisse) mm / °
Plancher (caisse) mm / °
Frontal (tourelle) mm / °
Latéral (tourelle) mm / °
Arrière (tourelle) mm / °
Haut (tourelle) mm / °
Armement
Armement principal Lance-grenades Mk19 ou mitrailleuse M2
Mobilité
Moteur Detroit Diesel 8V71T
Puissance 420 ch ( 320 kW)
Transmission Allison XTG411
Suspension Barre de torsion
Vitesse sur route
Puissance massique ch/tonne
Réservoir 510 l
Autonomie 407 km
Autonomie tout terrain km

Le M992 ("M992 Field Artillery Ammunition Support Vehicle" (FAASV)) est un tracteur d'artillerie et de logistique en munitions pour le canon automoteur M109 et dérivé de celui-ci pour son châssis mais sans tourelle, légèrement plus ample en volume.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1979, l'United States Army effectue des essais sur trois prototypes de véhicules de réapprovisionnement en munitions blindés et à chenilles pour remplacer la chenillette M548 basée sur châssis M113, qui n’était pas blindée.

Deux d'entre eux étaient construits à partir du châssis du M109, qui avait déjà fait ses preuves (l'un construit par Bowen-McLaughlin-York (Est absorbée en 1994 dans United Defense (en) qui elle sera elle-même rachetée en 2005 par BAE Systems Land & Armaments (en), une filiale de BAE Systems.) et l'autre par AAI/Huma Engineering Laboratory - un laboratoire de l’US Army-), et le dernier à partir du châssis M548, fabriqué par FMC Corporation.

Après une série prolongée d'essais, le châssis du M109 fut choisi de préférence à celui du M548 pour plusieurs raisons, dont sa normalisation avec l'obusier autopropulsé M109 qu'il aurait à appuyer sur le champ de bataille. Cela offrait un grand nombre d'avantages à l'US Army, dont un entraînement simplifié et un soutien logistique. après les essais effectués sur des prototypes appelés XM992, ce dernier modèle fut accepté pour entrer au service de l'US Army, et il fut classé "véhicule tactique de ravitaillement en munitions sur le front M992" (Field Artillery Ammunition Support Vehicle, FAASV). La première commande de production du M992 fut passée avec les fonds de l'année budgétaire 1983, et les premiers véhicules de la production furent achevés en 1984. Avant la fin de cette année, 38 véhicules étaient déjà construits, et 185 devaient suivre en 1985. Environ 1 500 furent fournis à l'US Army.

Description[modifier | modifier le code]

Il est surnomme « CAT » (Carrier, Ammunition, Tracked). La structure du M999A permet de stocker 93 obus et charges propulsives: 90 coups conventionnels en 2 racks latéraux et 3 obus M712 Copperhead (en) a guidage terminal ainsi que et 104 fusées.

Il peut aussi être transformé en véhicule de soutien à l'obusier autopropulsé M110A2 de 203 mm, auquel cas il transporte 43 projectiles, 53 charges propulsives et 56 fusées[1].

La version K66 produite sous licence en Corée du Sud à une capacité d'emport de 110 obus de 155 mm.

Le toit peut être soulevé pour insérer la munition par un bras articule. L'engin est équipe d'un système anti-incendie et d'un tapis roulant pour la transmission des obus vers la pièce[2].

A la fin des années 2010, la version M992A3 est conçu par BAE Systems pour soutenir le M109A7 basé sur le châssis du Bradley Fighting Vehicle. Construit sur la même base[3], plus massive, elle ne ressemble pas extérieurement à ses prédécesseurs et à une capacité d'emport de 95 obus de 155 mm[4].

Opérateurs[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :